carême-prenant


carême-prenant
(ka-rê-me-pre-nan) s. m.
   Les trois jours gras avant le mercredi des cendres, et particulièrement le mardi.
   On dirait qu'il est céans carême-prenant tous les jours, MOL. B. gent. III, 3.
   Je vous trouve heureuse d'être délivrée de carême-prenant [des farces des jours gras], SÉV. 411.
   Tout est de carême-prenant, se dit en parlant de certaines libertés qui se prennent pendant les jours gras.
   Au milieu de tant d'honnêtetés tout est de carême-prenant, SÉV. 157.
   Personne masquée pendant ces jours gras ; et figurément, toute personne ridiculement vêtue.
   Au secours, au secours, votre fille on l'emporte, Des carêmes-prenants lui font passer la porte, REGNARD le Bal, sc. 18.
   Vous voulez donner votre fille à un carême-prenant, MOL. B. Gent. V, 7.
PROVERBE Il faut faire carême-prenant avec sa femme et Pâques avec son curé.
   Au pluriel des carêmes-prenants, et non des carême-prenant. Le sens de la locution est non pas qui prend, qui commence carême, mais carême qui prend, qui commence.
   XIIe s.
   De ci qu'à une feste quarem-pernant, Gér. de Ross. p. 363.
   XIIIe s.
   La vegile de quaresme pernant [je] vi une merveille que je vous veull raconter, JOINV. 236.
   Ceste emprise fu atirée à passer le jour de quaresme prenant, JOINV. 224.
   Et s'a [au pays de Cocagne] en l'an quatre vendenges, Quatre tozsainz, quatre noex [noëls], Et quatre chandeliers anuex [annuels], Et quatre quaresmiaux prenans, BARBAZAN Fabl. éd. MÉON, t. IV, p. 178.
   XVe s.
   Messire Pierre de Craon avoit en voyé dès le caresmeprenant, à Paris, audit chastel, de ses varlets qui le servoient pour son corps, FROISS. III, IV, 28.
   XVIe s.
   En lieu d'amaigrir pour le jeune de caresme, elle estoit plus belle et plus fraische qu'à caresme-prenant, MARGUER. Nouv. XXXV.
   Carême, et prenant (voy. prendre).

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • carême-prenant — [ karɛmprənɑ̃ ] n. m. • feste caren pernent XIIe; de carême et prenant « commençant » ♦ Vx 1 ♦ Réjouissance de mardi gras (⇒ carnaval). 2 ♦ Personne déguisée et masquée pendant les jours gras. Des carêmes prenants. ● carême prenant, carêmes… …   Encyclopédie Universelle

  • CARÊME-PRENANT — s. m. On appelle ainsi, familièrement, Les trois jours gras qui précèdent immédiatement le mercredi des Cendres. C était à carême prenant.   Tout est de carême prenant, se dit, par plaisanterie, en parlant De certaines libertés qu on prend… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • CARÊME-PRENANT — n. m. Les trois jours gras qui précèdent immédiatement le mercredi des Cendres. On dit plutôt aujourd’hui CARNAVAL. Il se disait plus particulièrement du Mardi gras et, par extension, des Gens masqués et déguisés qui courent les rues pendant les… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • carême — CARÊME. s. masc. Temps d abstrnence, qui comprend quarante six jours entre le Mardi gras et le jour de Pâque, pendant lequel on jeûne tous les jours, hors les Dimanches; ce qui fait quarante jeûnes. Le saint temps de Carême. Durant le Carême. Le… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Careme — Carême Pour les articles homonymes, voir Carême (homonymie). Christianisme Religions abrahamiques (arbre) Judaïsme · Christianisme · Islam Courants …   Wikipédia en Français

  • Carème — Carême Pour les articles homonymes, voir Carême (homonymie). Christianisme Religions abrahamiques (arbre) Judaïsme · Christianisme · Islam Courants …   Wikipédia en Français

  • CARÊME — Temps qui, dans toutes les Églises chrétiennes, est réservé à la préparation de Pâques, et s’étend du mercredi des Cendres à la messe du soir du jeudi saint. Le carême (en latin populaire, quaresima ; en latin classique, quadragesima [dies ], «le …   Encyclopédie Universelle

  • prenant — prenant, ante [ prənɑ̃, ɑ̃t ] adj. • 1160; de prendre ♦ Qui prend. 1 ♦ Dr. Qui reçoit de l argent. Partie prenante. Fig. Qui est intéressé par une offre. 2 ♦ Préhensile. Queue prenante des singes. « Un long bras avide aux doigts prenants »… …   Encyclopédie Universelle

  • prenant — prenant, ante (pre nan, nan t ) adj. 1°   Qui est susceptible de prendre, de saisir.    Terme d histoire naturelle. Queue prenante, queue à l aide de laquelle certains animaux s attachent et se suspendent. •   Les singes à queue prenante, BUFF.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Carême — Pour les articles homonymes, voir Carême (homonymie). Le carême est une période de jeûne de quarante jours (pour certaines religions et coutumes, c est cinquante jours) que l Église a instituée en référence aux quarante jours de jeûne effectués… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.