censé


censé
censé, ée
(san-sé, sée) adj.
Regardé comme, réputé.
   Que tyranniques rois censés grands politiques, BOILEAU Sat. XII.
   Il est toujours censé, par le droit naturel, que les engagements qu'il a pris avec l'Espagne sont subordonnés à ceux dans lesquels il est né, FÉN. XXII, 254.
   Les occasions qui sont attachées à l'état où la Providence nous met, ne sont pas censées en notre pouvoir, FÉN. XVIII, 221.
   Les Lapons moscovites sont aujourd'hui censés de l'église grecque, VOLT. Russie, I, 1.
   Si le prince est prisonnier, il est censé être mort, MONTESQ. Espr. V, 14.
   Chez les anciens, les prêtres et les prêtresses étaient censés commercer intimement avec le ciel, CHATEAUB. Génie, I, I, 9.
   Censere, réputer, proprement compter, du même radical que census, cens.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.