chapiteau


chapiteau
(cha-pi-tô) s. m.
   Terme d'architecture. La partie du haut de la colonne qui pose sur le fût.
   Il faut que l'épaisseur de tout le chapiteau [de l'ordre ionique] soit partagée en sorte que, de neuf parties et demie qu'elle contient, la volute pende de la largeur de trois au-dessous de l'astragale du haut de la colonne, tout le reste étant employé à l'ove, au tailloir qui est mis dessus, et au canal, PERRAULT Vitruve, III, 3.
   Les proportions du chapiteau corinthien doivent être ainsi prises : il faut que le chapiteau avec le tailloir ait autant de hauteur que le bas de la colonne a d'épaisseur ; que la largeur du tailloir soit telle que la diagonale qui est depuis un de ses angles jusqu'à l'autre ait deux fois la hauteur du chapiteau ; car de là on prendra la juste mesure des quatre côtés du tailloir ; la courbure de ces côtés en dedans sera de la neuvième partie du côté à prendre de l'extrémité d'un des angles à l'autre ; le bas du chapiteau sera de même largeur que le haut de la colonne, sans le congé et l'astragale, PERRAULT ib. IV, 1.
   Le diamètre des colonnes [doriques] doit être de deux modules ; la hauteur, compris le chapiteau, de quatorze ; la hauteur du chapiteau, d'un module ; la largeur, de deux modules et de la moitié d'un module ; le chapiteau doit être divisé selon sa hauteur en trois parties, dont l'une est pour le plinthe avec la cimaise, l'autre pour le quart de rond avec les annelets, la troisième pour la gorge du chapiteau, PERRAULT ib..
   En général, ornement de diverse forme qui surmonte et couronne certaines parties.
   En menuiserie, corniches et autres couronnements des buffets, armoires, etc.
   La couverture mobile d'un moulin à vent.
   La partie supérieure de l'alambic où viennent se condenser les vapeurs. Chapiteau à bec. Chapiteau aveugle, sans bec.
   Le carton roulé en entonnoir qu'on met au haut d'une torche pour recevoir la cire ou la poix qui coule.
   Terme d'artificier. Cornet placé au sommet d'une fusée volante.
   Terme de botanique. Certaines parties des fleurs et des fruits.
   Le dessus d'une presse à estampes.
   Petit couvercle fait de deux ais joints en angle dièdre, que l'on place sur la lumière d'un canon.
   Couronnement du corps du fourreau de certaines armes blanches.
   XVe s.
   Et ces dorures Sur chapiteaux et pommeaux à pointures [peintures] D'or et d'azur...., CHRIST. DE PISAN Dit de Poissy..
   Picard, capiteau ; provenç. et espagn. capitel ; ital. capitello ; du latin capitellum, diminutif de caput, tête (voy. chef).
SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE
   CHAPITEAU. - HIST. Ajoutez : XIIe s.
   N'i ot bretesche ne danjont, Ne tors de marbre granz et lées, Forz, espesses, et bien ovrées, Tot de gros marbre à or listé ; Ne sé home de mere né Qui en ostast un des quarrials, Ne le menor des capitials, BENOIT DE SAINTE-MORE Roman de Troie, V. 7648.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • chapiteau — [ ʃapito ] n. m. • 1160 chapitel; lat. capitellum, de caput « tête, sommet » 1 ♦ Archit. Partie élargie située entre le fût d une colonne et la charge. Chapiteaux égyptiens. Chapiteaux grecs (⇒ corinthien, dorique, 1. ionique) . Chapiteau… …   Encyclopédie Universelle

  • chapiteau — CHAPITEAU. sub. mas. La partie du haut de la colonne qui pose sur le fût. Chapiteau Corinthien. Chapiteau Ionique.Chapiteau, se dit aussi, en termes de Menuiserie, Des corniches et autres couronnemens qui se posent audessus des buffets, des… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • chapiteau — CHAPITEAU. s. m. La partie du haut de la colonne qui pose sur le fust. Chapiteau Corinthien. chapiteau Ionique …   Dictionnaire de l'Académie française

  • chapiteau — Chapiteau, Le chapiteau d un pilier et colonne, Epistylium, Capitulum, Capitellum …   Thresor de la langue françoyse

  • CHAPITEAU — s. m. T. d Archit. La partie du haut de la colonne qui pose sur le fût. Chapiteau corinthien. Chapiteau ionique.   Il se dit, dans un sens plus général, de Quelques autres ornements d architecture qui forment la partie supérieure, le couronnement …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • CHAPITEAU — n. m. T. d’Architecture Partie du haut de la colonne sur laquelle est posée la frise et qui repose sur le fût. Chapiteau corinthien. Chapiteau ionique. Il se dit, dans un sens plus général, de Quelques autres ornements d’architecture qui forment… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Chapiteau — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Chapiteau », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Un chapiteau est une grande tente où se… …   Wikipédia en Français

  • Chapiteau — Kleines Zirkuszelt Das Zirkuszelt (auch Chapiteau, von franz. chapiteau = Kapitell) ist in der Regel ein Zelt mit rundem oder ovalem Grundriss. Es dient dem Zirkus als Spielstätte für seine Vorführungen. Die Technologie zu transportablen Zelten… …   Deutsch Wikipedia

  • Chapiteau — Cha|pi|teau [ʃapi to: ], das; , x [… to:] [frz. chapiteau < spätlat. capitellum, ↑ Kapitell]: Zirkuszelt, kuppel. * * * Cha|pi|teau [ʃapi to:], das; , x [... to:; frz. chapiteau < spätlat. capitellum, ↑Kapitell]: Zirkuszelt, kuppel …   Universal-Lexikon

  • chapiteau — cha·pi·teau s.m.inv. ES fr. {{wmetafile0}} tendone da circo; estens., il circo stesso {{line}} {{/line}} DATA: 1983. ETIMO: fr. chapiteau propr. capitello, tettoia …   Dizionario italiano