cheviller


cheviller
cheviller 1.
(che-vi-llé, ll mouillées, et nor che-vi-yé) v. a.
   Assembler avec des chevilles. Cheviller une porte.
   Fig. Cheviller des vers, y faire entrer des mots inutiles.
   Ce beau nom de machine ronde, Que nos flasques auteurs, en chevillant leurs vers, Donnaient à l'aventure à ce plat univers, VOLT. Ép. XXXIX..
   Absolument.
   Mais ce n'est rien auprès des versificateurs ; Le dernier des humains est celui qui cheville, A. DE MUSSET Après une lecture..
   Tordre la soie pour qu'elle se décolle.
   XIIIe s.
   Mairien kivilliet, TAILLIAR Recueil, p. 482.
   Les eschieles sont faites grans et bien chevillites, H. DE VALENC. XXXV.
   Il est cheüz enz el broion [piége], Qui chevilliez fu el roion, Renart, 12726.
   Planches bien chevillées, JOINV. 266.
   XIVe s.
   Ceste roys [ce rets] est quevillée en telle maniere qu'elle est plus longue que large, Modus, f° CXXX, verso.
   XVIe s.
   Il y en a [des sorciers] qui empeschent que l'homme n'a rendu son urine, ce qu'ils appellent cheviller, PARÉ XIX, 32.
   Cheville ; provenç. cavillar ; portug. cavilhar.
————————
cheviller 2.
(che-vi-llé, ll mouillées) s. m.
La partie d'un instrument à cordes où les chevilles sont fixées.
   Cheville.
SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE
   CHEVILLER. Ajoutez : - REM. Bien avant A. de Musset, Malherbe a employé cheviller au sens de faire entrer des chevilles, des mots inutiles dans les vers : Quelle subtile distinction peut-il alléguer entre le sort et le destin ? les poëtes n'y en font point, s'ils ne veulent cheviller, Lexique, éd. L. Lalanne.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • cheviller — [ ʃ(ə)vije ] v. tr. <conjug. : 1> • 1155; de cheville 1 ♦ Joindre, assembler (des pièces) avec des chevilles. Cheviller une porte, une table. P. p. adj. Une armoire chevillée. Loc. Avoir l âme chevillée au corps, une grande résistance… …   Encyclopédie Universelle

  • cheviller — CHEVILLER. v. a. Joindre, assembler avec des chevilles. Cheviller une table, une armoire, une porte, etc. Chevillé, ée. participe. f♛/b] On dit proverbialement et figurément d Un homme qui résiste à de grandes maladies, à des blessures… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • cheviller — Cheviller. v. act. Joindre, assembler avec des chevilles. Cheviller une table …   Dictionnaire de l'Académie française

  • CHEVILLER — v. tr. Joindre, assembler avec des chevilles. Cheviller une table, une armoire, une porte, etc. Fig. et fam., Cheviller des vers, Y mettre des mots de remplissage. Absolument, Cheviller, Faire des vers remplis de chevilles. Un poète qui cheville …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • CHEVILLER — v. a. Joindre, assembler avec des chevilles. Cheviller une table, une armoire, une porte, etc. Fig. et fam., Cheviller des vers, Y mettre des mots inutiles. CHEVILLÉ, ÉE. participe, Navire doublé et chevillé en cuivre. Prov. et fig., Avoir l âme… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • Cheviller — Chevillier Le chevillier ou cheviller (Littré) désigne en lutherie un dispositif d accueil des chevilles. On le nomme aussi parfois tête. Réalisé en bois dur, il peut être moderne et mécanique ou ancien et manuel. Les chevilles veuvent en être… …   Wikipédia en Français

  • cheviller — фр. [шэвийе/] колковый ящик (у смычковых инструм.) см. также cheville …   Словарь иностранных музыкальных терминов

  • cheviller (se) — v.pr. S aboucher ; se mettre en cheville …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • cheviller — vt. shevelyî (Saxel), shèvlyî (Albanais), stevelyé (Notre Dame Be.) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Ronan Cheviller — Théâtre Amok Le Théâtre Amok est une compagnie de théâtre créée à Nantes en septembre 2002. Elle développe ses projets autour de trois axes : Création : Rechercher et porter une parole polémique et poétique. Raconter et témoigner que le …   Wikipédia en Français