chimère


chimère
(chi-mê-r') s. f.
   Terme de mythologie. Monstre qui jetait du feu par la gueule, et avait la tête et le poitrail d'un lion, le ventre d'une chèvre et la queue d'un dragon.
   Terme d'antiquité. Assemblage bizarre de différentes parties d'animaux divers qu'on voit sur des pierres gravées et sur des bas-reliefs.
   Fig. Vaines imaginations.
   Mais que je me figure une étrange chimère, CORN. Poly. III, 1.
   Étrange effet d'amour ! incroyable chimère !, CORN. Rodog. I, 7.
   Quittez cette chimère, CORN. Poly. IV, 3.
   Je me revêtirais de brillantes chimères, CORN. D. San. IV, 3.
   Les chimères, le rien, tout est bon ; je soutiens Qu'il faut de tout aux entretiens ; C'est un parterre où Flore épand ses biens, LA FONT. Fabl. X, 1.
   Revenons à l'histoire De ce spéculateur [astrologue] qui fut contraint de boire ; Outre la vanité de son art mensonger, C'est l'image de ceux qui bâillent aux chimères, Cependant qu'ils sont en danger Soit pour eux, soit pour leurs affaires, LA FONT. ib. II, 13.
   Le vide des plaisirs, la chimère des espérances, MASS. Car. Pâq..
   De quelles chimères un coeur corrompu n'est-il pas capable de se repaître ?, MASS. Car. Avenir..
   Quelle chimère êtes-vous donc parmi les hommes, MASS. Car. Pécher..
   Peut-on se figurer de si folles chimères ?, BOILEAU Épît. XII.
   Elle traita l'histoire de chimère, HAMILT. Gramm. 10.
   On la console d'avoir perdu la jolie chimère de croire être immortelle, SÉV. 265.
   Vous pouvez l'espérer sans chimère, SÉV. 234.
   Une ingrate lui paraît une chimère, SÉV. 443.
   Quelle chimère est-ce donc que l'homme ?, PASC. dans COUSIN.
   Autant de sectes, autant d'imaginations, autant de chimères, VOLT. Memmius, XIII.
   Chimère que les nègres même rejettent, J. J. ROUSS. Orig. notes..
   L'âge a-t-il éteint vos désirs ? Blâmez-vous les tendres chimères ?, BÉRANG. B. maman..
   Familièrement. C'est là sa chimère, c'est son idée favorite, son rêve.
   Jules César était né de l'illustre famille des Jules, qui, comme toutes les grandes maisons, avait sa chimère, en se vantant de tirer son origine d'Anchise et de Vénus, VERTOT Révol. rom. liv. XIII, p. 221.
   Ce rêveur poursuit sa chimère, J. J. ROUSS. Ém. IV.
   XVIe s.
   Ainsi versant de l'oeil des fontaines ameres, Dedans mon cerveau creux je peignois des chimeres, RONS. 693.
   Laissez-moi ces desseins qui ne sont que mensonges, Que chimeres en l'air, que fables et que songes, RONS. 707.
   Car d'attribuer cela [certaines actions des animaux] seulement à une vivacité du sens de l'ouïe, sans discours et sans consequence, c'est une chimere et ne peult entrer en nostre imagination, MONT. II, 168.
   Terme grec signifiant animal mythologique, dérivé de chèvre, bouc.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • CHIMÈRE — Dans la mythologie grecque, monstre femelle qui crachait des flammes; elle avait la tête d’un lion, le corps d’une chèvre et la queue d’un dragon. Elle dévastait la Carie et la Lycie jusqu’au jour où Bellérophon la tua. Les œuvres d’art… …   Encyclopédie Universelle

  • Chimere — Chimère Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Cet article possède un paronyme, voir : Chimera. Dans la mythologie grecque, la Chimère …   Wikipédia en Français

  • Chimére — Chimère Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Cet article possède un paronyme, voir : Chimera. Dans la mythologie grecque, la Chimère …   Wikipédia en Français

  • chimère — CHIMÈRE. s. f. Monstre fabuleux, ayant le devant d un lion, le milieu du corps d une chèvre, et le derrière d un dragon. Bellérophon combattit la Chimère. [b]f♛/b] On appelle figurément Des imaginations vaines, et qui n ont aucun fondement, Des… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • chimere — CHIMERE. s. f. Monstre fabuleux, ayant le devant d un dragon, le milieu du corps d une chevre, & le derriere d un lion. Bellerophon combattit la Chimere. Il se dit figur. des imaginations vaines qui n ont aucun fondement. Ce sont des chimeres. il …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Chimere — Chi*mere , n. [OF. chamarre., F. simarre (cf. It. zimarra), fr. Sp. chamarra, zamarra, a coat made of sheepskins, a sheepskin, perh. from Ar. samm[=u]r the Scythian weasel or marten, the sable. Cf. {Simarre}.] The upper robe worn by a bishop, to… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • chimere — [chim′ər, shim′ərchi mir′, shimir′] n. [ME < OFr chamarre < Sp zamarra, prob. < Ar sammūr, Siberian weasel] a loose robe, sleeveless or with lawn sleeves attached, sometimes worn by Anglican bishops: also chimer [chim′ər, shim′ər] …   English World dictionary

  • Chimere — Archbishop of Canterbury, William Laud, wearing a black chimere over his white rochet. A chimere is a garment that was formally worn as part of academic dress, or by Anglican bishops in choir dress. A descendant of a riding cloak, the chimere… …   Wikipedia

  • Chimère — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Cet article possède un paronyme, voir : Chimera. Sur les autres projets Wikimedia  …   Wikipédia en Français

  • CHIMÈRE — s. f. Monstre fabuleux, ayant le devant d un lion, le milieu du corps d une chèvre, et le derrière d un dragon. Bellérophon combattit la Chimère.   Il se dit, figurément, Des imaginations vaines, et qui n ont aucun fondement. Avoir des chimères… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)