agréger


agréger
(a-gré-jé. La syllabe ge conserve son e devant a et o. On écrit agrége, agrégerai, mais on prononce agrège, agrègerai) v. a.
   Associer à un corps, à une compagnie.
   Il appelle les Gentils pour les agréger à son peuple, BOSSUET Hist. II, 4.
   Dieu ne s'était pas contenté de l'appeler au christianisme et de l'agréger au corps de son Église, BOURD. Pensées, t. II, p. 431.
   En termes de physique.
   Elle agrége dans le sein de la terre les grains de sable en cristaux, BERN. DE ST-P. Harm. liv. v..
   S'agréger, v. réfl.
   Les Gentils ne cessent de s'agréger [à ce peuple], BOSSUET Hist. II, 13.
   Provenç. agreguar ; espagn. agregar ; ital. aggregare ; de aggregare, rassembler, de ad (voy. à) et grex, gregis, troupeau.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.