clapier


clapier
(kla-pié ; au pluriel l's se lie : des clapiers et.... dites : kla-pié-z-et....) s. m.
   Ensemble de trous où les lapins se retirent dans une garenne. Un clapier bien peuplé.
   Le roi Charles IX s'amusant à chasser des lapins dans un clapier, VOLT. Moeurs, 171.
   Réduit où l'on élève des lapins.
   Prends-moi dans ce clapier trois lapins de garenne, Et chez mon procureur porte-les ce matin, RAC. Plaid. I, 6.
   Un lapin de clapier, ou, simplement, un clapier.
   En lapins de garenne ériger nos clapiers, BOILEAU Sat. III.
   Fig.
   Par le seigneur lui-même, père des belles filles et mari de Babeau, cette terre fut nommée un clapier de p...., P. L. COUR. Gazette du village, n° 4.
   Anciennement, clapier tout seul signifiait un lieu de prostitution.
   Elles [les femmes publiques] avaient dans chacune de ces rues un clapier qu'elles tâchaient à l'envi de rendre propre, agréable et commode, SAINT-FOIX Essais sur Paris, Oeuvres, t. III, p. 73, dans POUGENS..
   Terme de chirurgie. Sinus ou foyer qui se forme plus ou moins profondément dans des abcès étendus, sur le trajet des fistules.
   XVIe s.
   Ogier aiant pendu un bazelaire [poignard] à sa ceinture et un planchon à sa main, disant qu'il estoit temps que la clapoire [lieu de prostitution] feust effondrée, DU CANGE claperius..
   XVe s.
   Les supplians misrent le corps d'icelluy brigant soubz un clappier et monceau de pierres, DU CANGE ib..
   Clappier et bordel publique, DU CANGE ib..
   S'une fois vous trouvez en mue, C'est assavoir en leur clapier, Fussiez-vous cent fois esprevier, Ils vous feront devenir grue, Le blason des faulces amours, p. 235, dans LACURNE.
   XVIe s.
   Se retirerent tous comme connins [lapins] au clappyer, JEAN D'AUTON Annales de Louis XII, ms. f° 90, dans LACURNE.
   Le monastere des cordeliers de Paris, qui est le plus fertile clapier de moines qui soit d'ici à Rome, LANOUE 141.
   Ce clapier-ci est par d'aucuns appellé garene, toutesfois improprement, O. DE SERRES 412.
   Lors faut fermer incontinent les trous des terriers qu'improprement aucuns appellent clapiers, O. DE SERRES 417.
   Provenç. clapier, trou à lapins, clapiera, tas de pierres, clap, tas, monceau. Dans le bas-latin, on ne trouve claperius, claperium, claperia, avec le sens de clapier, que dans le commencement du XIVe siècle, mais, antérieurement, avec celui de tas de pierres. Or clapus, qui est évidemment le primitif de claperium, signifie également tas de pierres et clapier ; on comprend la liaison des idées : un tas, puis, comme les lapins vivent en grand nombre dans les terriers, un tas de lapins, et finalement le terrier où ce tas se loge. Cette étymologie fait tomber celle de Diez qui assigne à clapier de lapins le verbe latin clepere, dérober, pour origine, et celle de Du Cange qui assigne clapa, sorte de piége à prendre les lapins. Clapier au sens de tas est rattaché à deux origines différentes : par Diez, au kymri clap, clamp, masse ; par d'autres étymologistes, à l'islandais, klaupp, roc ; allem. Klippe. L'origine celtique paraît préférable.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • clapier — [ klapje ] n. m. • 1210; du provenç. clapier « pierreux, caillouteux », du rad. °clapp , de °cal → caillou 1 ♦ Vx Ensemble des terriers d une garenne. Par ext. Mod. Cabane à lapins. Litière d un clapier. Lapin de clapier. 2 ♦ Fig. Petit logement… …   Encyclopédie Universelle

  • clapier — CLAPIER. s. mas. On appelle ainsi Certains petits trous creusés exprès, où les lapins se retirent. Un clapier bien peuplé. On fait des clapiers dans les garennes. [b]f♛/b] On appelle aussi Clapier, Une machine de bois où l on nourrit des lapins… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • clapier — CLAPIER. s. m. Lieu sous terre creusé en maniere de petites tranchées où les lapins se retirent. Un clapier bien peuplé, on fait des clapiers dans les garennes. On appelle aussi, Clapier, Une machine de bois où l on nourrit des lapins domestiques …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Clapier — Le nom est porté notamment dans l Hérault et le Vaucluse. Variantes : Clapié (34, 82, 25), Clapiers, Clapiès. On trouve aussi en Savoie la forme Clappier. C est un toponyme très fréquent, avec le sens de tas de pierres, lieu rocailleux (racine… …   Noms de famille

  • clapier — Clapier, ou taniere, c est un tas de pierres où les connils font leur retraite, Cuniculus, Semble qu il vienne de {{t=g}}kléptô{{/t}} in Aoristo {{t=g}}éklapên,{{/t}} id est furari, occulere …   Thresor de la langue françoyse

  • Clapier — traditionnel en Europe. Ici en 1946 à Berlin. Un clapier est une cage ou une cabane à lapins, c est à dire une petite construction où on élève des lapins domestiques …   Wikipédia en Français

  • CLAPIER — s. m. On appelle ainsi Certains petits trous creusés exprès, où les lapins se retirent. Un clapier bien peuplé. On fait des clapiers dans les garennes.   Il se dit, par extension, d Une machine de bois où l on nourrit des lapins domestiques, et… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • CLAPIER — n. m. Ensemble des trous creusés dans une garenne, où les lapins se retirent. Il se dit, par extension, d’une Sorte de loge où l’on nourrit des lapins domestiques et qui est faite à l’imitation des clapiers de garenne. Lapins de clapier, ou… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • clapier —    Grand con où peuvent se loger lapin et la pine .        Je les ai furetés tous deux, ces clapiers là, j’en connais peu d’aussi logeables.    A. DE NERCIAT.         Mais au clapier de qui les bords    Sont couverts de nouvelle mousse.    (… …   Dictionnaire Érotique moderne

  • clapier — n.m. Petit logement dans un grand ensemble …   Dictionnaire du Français argotique et populaire


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.