aigrir


aigrir
(è-grir) v. a.
   Rendre aigre. La chaleur aigrit le lait. Le temps n'aigrit pas toutes sortes de vins.
   Fig. Irriter.
   Je parlais pour l'aigrir, et non pour me défendre, CORN. Cinna, V, 2.
   Mais sans doute, seigneur, ma présence l'aigrit, CORN. Nicom. IV, 2.
   Si le mal vous aigrit, que le bienfait vous touche, RAC. Esth. III, 1.
   Les reproches ne faisaient qu'aigrir les esprits, BOSSUET Hist. III, 3.
   Sa mauvaise fortune avait aigri son esprit, SÉV. 345.
   Connaissez donc Titus, voyez toute son âme, Le courroux qui l'aigrit, le poison qui l'enflamme ; Il brûle pour Tullie...., VOLT. Brut. I, 4.
   Je vous plains de servir sous ce maître farouche, Que le mérite aigrit, qu'aucun bienfait ne touche, VOLT. ib. II, 2.
   En parlant des choses.
   Seigneur, trop d'amertume aigrirait vos reproches, RAC. Iphig. III, 7.
   .... Vient de son désespoir aigrir l'inquiétude, RAC. Brit. V, 8.
   Aigrir les soupçons de quelqu'un, RAC. ib. I, 2.
   La vraie vertu a pour les princes quelque chose d'âpre ; elle leur paraît trop austère et trop indépendante ; elle les effraye et les aigrit ; ils se tournent vers la flatterie, FÉN. Tél. XXIV.
   Une douceur que rien n'émeut ni aigrit, dont rien ne trouble la paix, et qui s'applique partout à la maintenir, BOURD. Pensées, t. I, p. 90.
   Ceux même dont ma gloire aigrit l'ambition, BOURD. Iphig. I, 1.
   Rougissez d'un silence Qui de vos maux encore aigrit la violence, BOURD. Phèd. I, 3.
   Pourquoi venir encore aigrir mon désespoir ?, BOURD. Bér. V, 5.
   Allons, suivons ses pas, aigrissons ses ennuis, VOLT. Brutus, II, 3.
   Ils ont aigri les maux, loin d'y remédier, MASS. Écueils..
   Vous dirai-je les noms de ces grands personnages Dont j'ai dépeint les morts pour aigrir les courages ?, CORN. Cinna, I, 3.
   AIGRIR, v. n. Devenir aigre. Le vin aigrit dans un tonneau malpropre. Ce lait a aigri par l'influence du tonnerre.
   Il se conjugue avec l'auxiliaire avoir.
   S'AIGRIR, v. réfl.
   Devenir aigre. Le vin s'aigrit à l'air.
   Le vin s'aigrit dans mon gosier Chez un traiteur maussade, BÉRANG. Éloge de la Rich..
   Les nourritures végétales donnent un lait plus prompt à s'aigrir, J. J. ROUSS. Ém. 1.
   La voix se durcit ou s'amollit, elle s'enfle ou se rétrécit, elle va même jusqu'à s'aigrir, D'OLIVET Prosodie franç..
   S'irriter. Il s'aigrissait de jour en jour contre son frère.
   Vous savez que sa bile assez souvent s'aigrit, MOL. l'Étour. I, 2.
   Il s'aigrit et s'irrite contre la vertu, FÉN. Tél. III.
   Je crains.... Que son courroux ému ne s'aigrisse à me voir, CORN. Pomp. IV, 2.
   XVIe s.
   Telle douceur t'adoucira, Et ton aigreur ne l'aigrira, MAROT II, 416.
   Les cueurs ne s'en aigrirent à l'encontre de Pericles, AMYOT Péricl. 66.
   Lui voyant que le peuple en estoit indigné, l'aigrit et irrita encore davantage, AMYOT Alc. 22.
   Aigre. L'ancien français a le verbe aigrier, qui veut plutôt dire tourmenter.
SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE
   AIGRIR. Ajoutez : - HIST. XVe s.
   ... Mais quant [Mathilde] plus longuement Eut regardé l'endroict de sa besongne, à tant s'esgrit en menasse et vergongne, RENÉ MACÉ Suyte de l'hist. de France, p. 3, verso.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • aigrir — [ egrir ] v. <conjug. : 2> • XIIe; de aigre I ♦ V. tr. 1 ♦ Rendre aigre. ⇒ altérer, corrompre. Faire aigrir le lait, le faire tourner. Pronom. Le vin s aigrit, devient aigre. 2 ♦ Fig. Remplir d aigreur, rendre aigri, amer. ⇒ indisposer,… …   Encyclopédie Universelle

  • aigrir — AIGRIR. v. a. Rendre aigre, faire devenir aigre. Le tonnerre aigrit le vin. La chaleur aigrit le lait. Le levain aigrit la pâte. f♛/b] Il se dit figurément, et signifie Irriter, mettre dans une disposition plus fâcheuse. Cela ne fait qu aigrir… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • aigrir — Aigrir. v. act. Rendre aigre, faire devenir aigre. Le tonnerre, la chaleur aigrit le vin, aigrit le lait. le levain aigrit la paste. Il est plus souvent neutre passif, & signifie devenir aigre. Ces viandes s aigrissent sur l estomac. le vin s… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • AIGRIR — v. a. Rendre aigre, faire devenir aigre. Le tonnerre aigrit le vin. La chaleur aigrit le lait. Le levain aigrit la pâte.   Il se dit figurément, et signifie, Irriter, mettre dans une disposition ou dans une situation plus fâcheuse. Cela ne fait… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • AIGRIR — v. tr. Rendre aigre. L’orage aigrit le vin. La chaleur aigrit le lait. Le levain aigrit la pâte. Du vin qui s’aigrit. Il signifie figurément Mettre dans une disposition ou dans une situation plus fâcheuse. Cela ne fait qu’aigrir son mal,… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • aigrir — S aigrir, Acescere, Coacescere. Aigrir et irriter aucun, Exacerbare. Aigrir un crime, Acerbare crimen …   Thresor de la langue françoyse

  • aigrir — eigri aigrir; rendre aigre; irriter. S aigrir : s aigrir; s irriter …   Diccionari Personau e Evolutiu

  • aigrir — vi. , devenir aigre : vni égro (Saxel 002), dèmnyi égro (Albanais 001) ; égri (001), C. 1 ; tornâ <tourner> (001) ; vrî <virer> (001). E. : Caillotter. A1) s aigrir, devenir aigre, tourner à l aigre : tourner aux aigres (Genève). A2)… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • igrir — aigrir amaigrir démaigrir maigrir …   Dictionnaire des rimes

  • aigrissement — ● aigrissement nom masculin Littéraire. Fait d aigrir, de s aigrir. ⇒AIGRISSEMENT, subst. masc. Rare. Action d aigrir, de s aigrir; résultat de cette action. A. Vx. [En parlant d une substance] L aigrissement du vin, du lait (Lar. 19e, LITTRÉ,… …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.