combattant


combattant
(kon-ba-tan) s. m.
   Homme armé pour la guerre.
   Thèbes pouvait faire sortir ensemble dix mille combattants par chacune de ses portes, BOSSUET Hist. III, 3.
   Sous couleur de punir un injuste attentat, Des meilleurs combattants il affaiblit l'État, CORN. Cid, IV, 5.
   Champion.
   Nommons des combattants pour la cause commune ; Que chaque peuple aux siens attache sa fortune, CORN. Hor. I, 3.
   Et croire que nous seuls armons ce combattant, CORN. Pomp. V, 1.
   Soldat qui prend part à un combat. Le nombre des combattants était égal de part et d'autre.
   La déroute fut entière, Quoi que pût faire Artarpax, Psicarpax, Meridarpax, Qui, tout couverts de poussière, Soutinrent assez longtemps Les efforts des combattants, LA FONT. Fabl. IV, 6.
   Et le combat finit faute de combattants, CORN. Cid, IV, 3.
   Une nuée de traits obscurcit l'air et couvrit tous les combattants, FÉN. Tél. XX..
   Allez, vils combattants, inutiles soldats, Laissez là ces mousquets trop pesants pour vos bras, BOILEAU Ép. IV.
   Les combattants, ceux qui, dans une armée, prennent part aux combats, par opposition aux non combattants, c'est-à-dire les officiers d'administration, les musiciens, les chirurgiens, etc.
   Napoléon, entré dans Moscou avec quatre-vingt-dix mille combattants et vingt mille malades, en sortait avec plus de cent mille combattants, SÉGUR Hist. de Napol. IX, 1.
   Familièrement. Le bal, le jeu finit faute de combattants, faute de danseurs, de joueurs.
   Chacun des assistants et des tenants d'un tournoi.
   Par plaisanterie, combattant se dit de gens qui se battent à coups de poing ; en ce sens il a un féminin, combattante. On fut d'avis de jeter deux ou trois seaux d'eau sur les combattants.
   XIIe s.
   Vingt mile combatant, Ronc. p. 27.
   Sire, dit Guenes, Ogier li combatanz [le guerrier], ib. p. 31.
   Près [il] trovera le fort roi combatant, ib. p. 122.
   Vingt mille sont, hardi et combatant, SÉGUR p. 132.
   XVIe s.
   Chascun pouvoit assembier cent mille combattants, MONT. I, 229.
   Combattre. L'ancien français avait le substantif combatere, combateor, qui a subsisté jusque dans le XVIe siècle.
   Irreprehensible, de bonne doctrine, non pas combateur ni avaricieux, CALV. Instit. 870.
Combattant ne remplace pas exactement combatteur : comme il n'est autre que le participe présent de combattre, pris substantivement, il a le sens de celui qui combat actuellement, tandis que combatteur, c'est celui qui a l'habitude ou qui fait le métier de combattre.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • combattant — combattant, ante [ kɔ̃batɑ̃, ɑ̃t ] n. et adj. • XIIe; p. prés. de combattre I ♦ 1 ♦ Personne qui prend part à un combat, à une guerre (rare au fém.).⇒ guerrier, soldat. Une armée de cent mille combattants. Le moral des combattants. « Et le combat …   Encyclopédie Universelle

  • combattant — Combattant, m. acut. Est celuy qui combat, ou est en arroy pour combattre. Selon ce est le cry du heraut au camp clos, quand l assaillant et defendant sont commandez faire leur devoir, Laissez les aller les vaillans combattans. c. ceux qui cy… …   Thresor de la langue françoyse

  • Combattant — Com bat tant , a. [F.] (Her.) In the position of fighting; said of two lions set face to face, each rampant. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • combattant — COMBATTANT. s. m. Homme de guerre marchant en campagne sous les ordres d un Général. Une armée de trente mille combattans. [b]f♛/b] Il se dit aussi en parlant d Un des soutenans ou des assaillans d un Tournoi. Quand les deux combattans furent en… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • combattant — Combattant. s. m. Celuy qui est en estat de se battre. Une armée de trente mille combattants …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Combattant — Pour les articles homonymes, voir Combattant (homonymie). Betta splendens …   Wikipédia en Français

  • COMBATTANT — s. m. Homme de guerre marchant en campagne sous les ordres d un général. Une armée de trente mille combattants.   Il se dit plus ordinairement de Ceux qui prennent actuellement part à un combat. La nuit vint séparer les combattants. Prov. et fig …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • COMBATTANT — n. m. Homme de guerre marchant en campagne sous les ordres d’un chef. Une armée de trente mille combattants. Il se dit aussi de Ceux qui, dans une armée, prennent part aux combats, par opposition à ceux qui n’y prennent pas part, tels que les… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • combattant — n. warrior, fighter, opponent; contestant adj. tending to fight, combative …   English contemporary dictionary

  • combattant — com·bat·tant …   English syllables