compassion


compassion
(kon-pâ-sion ; en poésie, de quatre syllabes) s. f.
Sentiment qui nous fait compatir.
   Vous n'avez pas assez de compassion pour ceux...., PASC. Prov. 8.
   Si vous pouvez trouver dans ma compassion...., CORN. Hor. V, 2.
   Le grand César blâme votre action Avec moins de courroux que de compassion, CORN. Pomp. IV, 2.
   Votre rébellion Mérite plus d'horreur que de compassion, CORN. Rod. IV, 3.
   Je ne demande point que par compassion Vous assuriez un sceptre à ma protection, CORN. Nicom. IV, 2.
   Ouf ! je me sens déjà pris de compassion, RAC. Plaid. III, 3.
   Le peuple touché de compassion pour l'enfant, FÉN. Tél. v..
   Ce qui pouvait lui donner de la compassion, FÉN. ib. IV.
   Combien devez-vous avoir plus de compassion pour le peuple, FÉN. ib. XXIV.
   Votre compassion, lui répondit l'arbuste, Part d'un bon naturel ; mais quittez ce souci, LA FONT. Fabl. I, 22.
   La santé, la richesse ôtent aux hommes l'expérience du mal, leur inspirent la dureté pour leurs semblables ; et les gens déjà chargés de leurs propres misères sont ceux qui entrent davantage, par leur compassion, dans celles d'autrui, LA BRUY. XI.
   Faire compassion, être digne de pitié.
   Fig. Cela fait compassion, cela ne mérite que du mépris.
   Terme de liturgie. Fête en mémoire des douleurs de la Vierge, le vendredi de la semaine de la Passion.
   XIVe s.
   Le bon cuer est tousjours lié [joyeux] des biens de son proisme [prochain], et est courroucié et a compassion de ses adversaires [adversités], Ménagier, I, 3.
   Celui qui est vertueux a bien aucunes foiz compassion, doulour ou joie, ORESME Eth. 39.
   XVe s.
   Ils sont chrestiens comme nous sommes : on doit avoir compassion l'un de l'autre, FROISS. II, III, 85.
   Premier il doit Dieu et l'Eglise amer ; Humble cuer ait, pitié, compassion, E. DESCH. Des vertus nécess. au prince..
   XVIe s.
   Convulsion se fait par repletion, ou par inanition, ou par compassion, c'est à dire de quelque douleur, PARÉ VII, 8.
   Et d'iceux doit-on avoir grande compassion, LANOUE 371.
   Quelle compassion [pitié] de voir...., YVER p. 624.
   Tous les autres se tourmentoient de sa fortune ; lui seul monstroit au dehors n'en sentir passion aucune ny avoir compassion quelconque de soy mesme, AMYOT Cor. 32.
   Cocceius Nerva n'eut aultre cause de se tuer que la compassion du miserable estat de la chose publique romaine, MONT. II, 36.
   J'ay avecques despit veu des maris haïr leurs femmes, de ce seulement qu'ils leur font tort ; au moins ne les faut il pas moins aimer, de nostre faulte ; par repentance et compassion au moins, elles nous en debvoient estre plus cheres, MONT. III, 324.
   Provenç. compassio ; espagn. compasion ; ital. compassione ; de compassionem, de cum, avec, et passio, souffrance, passion ; proprement souffrance avec, douleur communiquée, douleur qu'on partage.
SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE
COMPASSION. Ajoutez :
   État de celui qui est à plaindre.
   Quand vous verrez tous ces cajoleurs qui vous diront qu'il y a bien de la compassion en votre fait, pensez plutôt à ce que vous sentez qu'à ce que vous voyez, MALH. Lexique, édit. L. Lalanne.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Compassion — personnifiée : une statue du centre Epcot en Floride La compassion (du latin : cum patior, « je souffre avec » et du grec συμ πἀθεια , sym patheia, sympathie) est une vertu par laquelle un individu est porté à percevoir ou… …   Wikipédia en Français

  • compassion — [ kɔ̃pasjɔ̃ ] n. f. • 1155; lat. chrét. compassio, de compati « souffrir » → compatir ♦ Littér. Sentiment qui porte à plaindre et partager les maux d autrui. ⇒ apitoiement, commisération, miséricorde; pitié. Avoir de la compassion pour qqn. Cœur… …   Encyclopédie Universelle

  • compassion — COMPASSION. s. f. Pitié, commisération, mouvement de l âme qui nous rend sensibles aux maux d autrui. Avoir compassion de la misère d autrui. Avoir pitié et compassion. Avoir de grands sentimens de compassion. Être touché de compassion. Emouvoir… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • COMPASSION — COMPASSION, norm governing the relationship between human beings and also regulating their behavior toward animals. In the Bible The biblical noun raḥamim and the verb raḥam, riḥam, frequently used to denote this behavior, are derived from the… …   Encyclopedia of Judaism

  • compassion — Compassion. s. f. v. Pitié, commiseration, mouvement de l ame qui compatit aux maux d autruy. Avoir compassion de la misere d autruy. avoir pitié & compassion. estre touché de compassion …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Compassion — Com*pas sion, n. [F., fr. L. compassio, fr. compati to have compassion; com + pati to bear, suffer. See {Patient}.] Literally, suffering with another; a sensation of sorrow excited by the distress or misfortunes of another; pity; commiseration.… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • compassion — mid 14c., from O.Fr. compassion sympathy, pity (12c.), from L.L. compassionem (nom. compassio) sympathy, noun of state from pp. stem of compati to feel pity, from com together (see COM (Cf. com )) + pati to suffer (see PASSION (Cf …   Etymology dictionary

  • compassion — Compassion, Miseratio. Pitié et compassion qu on a d aucun, Commiseratio. Qui a pitié et compassion de la misere d aucun, et luy aide, Misericors …   Thresor de la langue françoyse

  • Compassion — Com*pas sion, v. t. To pity. [Obs.] Shak. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Compassion — (v. lat.), Mitleiden. Daher Compassibel, mitleidend, theilnehmend; Compassibilität, Mitleidenheit …   Pierer's Universal-Lexikon

  • compassion — index benevolence (disposition to do good), clemency, condonation, consideration (sympathetic regard), humanity (humaneness), indulgence …   Law dictionary