compéter


compéter
(kon-pé-té. L'accent aigu se change en accent grave devant une syllabe muette : il compète ; bonne orthographe de l'Académie, mais qui est en contradiction avec celle que l'Académie suit dans abréger, où elle écrit abrége ; sans doute l'Académie écrirait, bien qu'elle n'en dise rien, compétera, compéterait, pour être d'accord avec régner, qu'elle conjugue règne, régnera) v. n.
   Terme de droit. Appartenir en vertu de certains droits. Ce qui lui peut compéter dans cette succession.
   Être de la compétence. Cette affaire ne compète point à tel tribunal.
   XIVe s.
   Et ceste passion, c'est assavoir vercunde [vergogne], ne compete pas et n'est pas convenable à tout eage, ORESME Eth. 138.
   Et il monstre comme ces deux membres de la division dessus ditte competent et convienent à diverses gens, ORESME ib. 69.
   XVe s.
   Laissez le roi d'Espaigne et le roi de Portingal faire leur guerre ensemble, car elle ne vous compete en rien, FROISS. II, III, 18.
   Sire, dit Utran, je ne sçay quelle chose celluy aura qui achevera l'adventure ; mais, au regard de moy, je ne vouldroye nullement descouvrir chose qui peust desplaire ou competer à autruy, Perceforest, t. V, f° 25.
   XVIe s.
   Ils alleguoyent que ceste charge mieulx competoyt à ung orateur qu'à ung sophiste, RAB. Gar. I, 17.
   Me semble que doresnavant venez en eage à ce competent, RAB. Pant. III, 48.
   Touchant de creer les prestres, ils disent que le droit leur en compete, CALV. Instit. 871.
   Provenç. competir ; espagn. competer ; ital. competere ; du latin competere, de cum, avec, et petere, aller vers (voy. pétition).

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • compéter — ⇒COMPÉTER, verbe trans. indir. DROIT A. Être de la compétence. Cette affaire ne compète point à tel tribunal (Ac. 1798 1932). B. Appartenir, revenir à quelqu un en vertu d un droit. [Le] pouvoir qui compète aux seigneurs territoriaux, en vertu… …   Encyclopédie Universelle

  • compéter — COMPÉTER. v. n. Terme de Pratique. Appartenir en vertu de certains droits, ou être de la compétence. Ce qui lui peut compéter et appartenir dans la succession de son père. Cette affaire ne compète point à tel Tribunal …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • competer — COMPETER. v. n. Appartenir. Terme de Pratique, qui n est en usage qu en cette phrase. Ce qui luy peut competer & appartenir en la succession de son pere …   Dictionnaire de l'Académie française

  • competer — 1. Dicho de una cosa, ‘corresponder o incumbir a alguien o algo’. Se construye siempre con un complemento indirecto: «A la mujer le competen actividades rutinarias» (Tamayo Hombre [Ven. 1993]). 2. Se trata de un verbo regular, por lo que no debe… …   Diccionario panhispánico de dudas

  • competer — verbo intransitivo 1. Ser (una cosa) competencia de [una persona] o de [un organismo]: Esto compete a nuestra oficina. Eso compete a l departamento de industri …   Diccionario Salamanca de la Lengua Española

  • competer — Competer, Cette action luy compete et appartient, et se peut intenter à l encontre de luy, Competit in eum haec actio …   Thresor de la langue françoyse

  • competer — (Del lat. competĕre, concordar, corresponder). 1. intr. Dicho de una cosa: Pertenecer, tocar o incumbir a alguien. 2. ant. competir …   Diccionario de la lengua española

  • competer — (Del lat. competere, ser adecuado, pertenecer.) ► verbo intransitivo Ser una cosa obligación o responsabilidad de una persona. SINÓNIMO atañer incumbir tocar * * * competer (del lat. «competĕre») intr. *Corresponder una cosa a la obligación,… …   Enciclopedia Universal

  • competer — {{#}}{{LM C09547}}{{〓}} {{ConjC09547}}{{\}}CONJUGACIÓN{{/}}{{SynC09776}} {{[}}competer{{]}} ‹com·pe·ter› {{《}}▍ v.{{》}} {{♂}}Referido especialmente a un deber,{{♀}} pertenecerle, tocarle o incumbirle a alguien: • La conservación de las carreteras …   Diccionario de uso del español actual con sinónimos y antónimos

  • COMPÉTER — v. n. T. de Jurispr. Appartenir en vertu de certains droits. Ce qui lui peut compéter et appartenir dans la succession de son père.   Il signifie aussi, Être de la compétence. Cette affaire ne compète point à tel tribunal …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)