consulter


consulter
(kon-sul-té) v. a.
   Prendre conseil de quelqu'un.
   Ceux que l'empereur a consultés le moins, RAC. Brit. I, 2.
   Consultons sur ce point quelque auteur signalé, BOILEAU Lutr. IV.
   Le sage quelquefois fait bien d'exécuter Avant que de donner le temps à la sagesse D'envisager le fait et sans la consulter, LA FONT. Fabl. X, 14.
   Fig. Consulter le chevet, son chevet, se donner le temps de délibérer sur une chose, passer la nuit avant de prendre son parti. Dans le même sens et familièrement, consulter son bonnet de nuit.
   Consulter son miroir, s'y regarder.
   Là, pour ne point des ans ignorer les injures, Je consulte souvent le cristal d'un ruisseau, CHAULIEU Stances sur la retraite..
   Consulter les astres, l'histoire, les examiner attentivement pour y chercher des indices.
   Vous-même, consultez vos premières années, RAC. Brit. II, 3.
   Si de vos premiers ans vous consultiez la gloire, RAC. ib. III, 1.
   On faisait comme on avait toujours fait : on consultait l'usage, et on n'imaginait pas encore de chercher dans des principes généraux ce que les peuples se doivent les uns aux autres, CONDILLAC Hist. anc. Lois, ch. I.
   Se diriger par.
   Ce ne sont pas les sens que mon amour consulte, CORN. Sertor. II, 1.
   Je n'ai pour lui parler consulté que mon coeur, RAC. Andr. II, 1.
   Mais on n'en doit pas moins consulter la prudence, VOLT. Fanat. II, 6.
   Consulter ses forces, examiner si l'on est capable de faire, d'exécuter une chose.
   Craignez d'un vain plaisir les trompeuses amorces, Et consultez longtemps votre esprit et vos forces, BOILEAU Art p. I.
   Consulter ses intérêts, se diriger d'après ce qu'ils suggèrent.
   Dans le paganisme, consulter l'oracle, les dieux, les interroger pour connaître l'avenir ou se diriger dans le présent.
   Un païen qui sentait quelque peu le fagot, Et qui croyait en Dieu, pour user de ce mot, Par bénéfice d'inventaire, Alla consulter Apollon, LA FONT. Fables, IV, 19.
   Lorsque Claudius Pulcher, consul romain et général de l'armée romaine, fut envoyé contre les Carthaginois, on consulta les sacrés poulets, qui ne voulurent point manger ; le consul ordonna que, puisqu'ils ne voulaient pas manger, on les jetât dans la mer pour les faire boire, DUMARSAIS Mélang. gramm. phil. Oeuvres, t. V, p. 348, dans POUGENS..
   Par extension. Consulter le sorcier, la devineresse, la somnambule.
   Mettre en délibération, soumettre à l'examen de quelqu'un. Consulter une affaire à un avocat.
   Que l'on doit commencer par consulter ensemble Les choses qu'on peut faire en cet événement, MOL. Tart. V, 1.
   Si Lélie a pour lui l'amour et sa puissance, Andrès pour son partage a la reconnaissance, Qui ne souffrira point que mes pensers secrets Consuitent jamais rien contre ses intérêts, MOL. l'Étour. V, 12.
   La conjoncture est tout à fait heureuse, et j'ai ici un ancien de mes amis, avec lequel je serai bien aise de consulter sa maladie, MOL. Pourc. I, 10.
   Il s'entend tout seul, je ne le consulterai à personne, SÉV. 313.
   Une autre fois l'un du conseil des Douze élève une difficulté, et, comme on ne tombait pas d'accord, il propose de la consulter en Sorbonne, ANQUET. Ligue, III, 200.
   Cet homme, qui nie sa liberté, ne laissera pas de consulter ce qu'il a à faire, BOSSUET Lib. arb. 4.
   M. Huyghens consultait à M. de l'Hospital ses difficultés sur le calcul différentiel ; et quand quelque chose l'arrêtait, il ne s'en prenait pas à la méthode, mais à ce qu'il ne la possédait pas assez, FONTEN. L'Hospital..
   .... C'est assez consulté ; Rendez-moi mes liens ou pleine liberté, CORN. Sertor. III, 4.
   V. n. Conférer, délibérer seul ou avec d'autres pour aviser.
   Déjà le Tésin tout morne Consulte de se cacher, MALH. II, 1.
   Après avoir longtemps consulté, ils arrêtèrent...., VAUGEL. Q. C. 318.
   Il est bien plus naturel à la peur de consulter que de décider, RETZ II, 126.
   Ma s pourquoi consulter des choses résolues, Et ne poursuivre pas comme on les a conclues ?, ROTR. Bélis. II, 8.
   J'ai trop par vos avis consulté là-dessus ; Ne m'en parlez jamais, je ne consulte plus, CORN. Cinna, IV, 4.
   Je ne consulte point pour suivre mon devoir, CORN. Cid, III, 3.
   Après avoir consulté quelque temps, HAMILT. Gramm. 7.
   Le jour s'en va paraître et je vais consulter Comment dans ce malheur je dois me comporter, MOL. Éc. des f. V, 1.
   Ah ! faut-il consulter dans un affront si rude !, MOL. Amph. III, 3.
   Madame, consultez, RAC. Baj. V, 11.
   Sans consulter enfin si je me perds moi-même, RAC. Baj. I, 3.
   .... Sortons, et, sans plus consulter, De ce trouble inouï songeons à profiter, VOLT. Sémir. I, 5.
   Je consulterai sur votre mal avec les philosophes, VOLT. Dial. 3.
   Vous avez daigné, sire, nous appeler pour consulter avec vous au bien de l'État, MIRABEAU Collection, t. I, p. 331.
   Ne répondant aux critiques qu'en guérissant les maladies, consultant sans peine avec les médecins qui, dans d'autres circonstances, avaient refusé de consulter avec lui, CONDORCET Tronchin..
   Se consulter, v. réfl. Délibérer avec soi-même.
   Il faut vous rendre ; il faut me quitter et régner. - Vous quitter ? - Je le veux ; je me suis consultée, RAC. Baj. II, 5.
   Arsace, c'est à toi de te bien consulter, VOLT. Sémir. IV, 1.
   Se consulter l'un l'autre. Ils se sont consultés, et leur réponse est unanime.
   Être consulté.
   La voix de la raison jamais ne se consulte, CORN Cinna, II, 1.
   XVIe s.
   Les Perses aprez le vin consultoient de leurs principaulx affaires, MONT. II, 215.
   Consultez-en [faites-en l'épreuve] pour veoir avecques vostre astrolabe, MONT. II, 272.
   Il disoit qu'il falloit executer, non pas consulter les haultes entreprinses, MONT. III, 172.
   Je consulte peu des alterations que je sens ; car les medecins...., MONT. IV, 269.
   Aux jours ensuivans puis après, ilz commencerent à consulter entre eulx des moyens de faire la guerre, AMYOT Cor. 36.
   Des entreprises qu'il sembloit avoir bien consultées, AMYOT Sylla, 11.
   Lat. consultare, fréquentatif, de consulere, de même radical que consilium, conseil.
SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE
CONSULTER. Ajoutez : - REM.
   1. J. J. Rousseau a dit : consulter quelqu'un si, pour : consulter quelqu'un sur la question de savoir si.
   Quand je consultai Milord Maréchal si je les accepterais [les grâces du roi]..., ROUSS. Lett. à Davenport, fév. 1767.
Cette tournure abrégée est bonne.
   2. On peut voir à consulter, verbe neutre, des phrases d'auteurs déjà anciens où l'on dit consulter de.
   En voici un exemple plus récent : Je ne prendrai nul parti définitif sans en bien consulter avec vous, J. J. ROUSS. Lett. à Milord Maréchal, 6 avril 1765.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • consulter — [ kɔ̃sylte ] v. <conjug. : 1> • 1410; lat. consultare I ♦ V. intr. (fin XVe) Vieilli Examiner un cas en délibérant avec d autres. ⇒ conférer. « Nous avions été consulter, dans une espèce de clinique » (Duhamel ). Mod. Donner des… …   Encyclopédie Universelle

  • consulter — CONSULTER. v. a. Prendre avis, conseil, ou instruction de quelqu un. Consulter l Oracle. Consulter les Devins. Consulter les Avocats. Consulter les Médecins. Il a consulté les Experts. Il a consulté les Docteurs, consulté les Casuistes sur ces… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • consulter — Consulter. v. a. Prendre advis, conseil ou instruction de quelqu un. Consulter l Oracle. consulter les devins. consulter les Advocats. consulter les Medecins. il a consulté les Experts. il a consulté les Docteurs, consulté les Casuistes sur ces… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • consulter — Consulter, Consulere, Consilium capere, Consilium habere, vel sumere. Consulter avec quelqu un, Consilium cum aliquo inire, Adhibere consilium, Ad vel in consilium adhibere aliquem. Consulter ensemble, Conferre consilia, Consilia agitare, siue… …   Thresor de la langue françoyse

  • Consulter — Con*sult er (k[o^]n*s[u^]lt [ e]r), n. One who consults, or asks counsel or information. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • consulter — index client, patron (regular customer) Burton s Legal Thesaurus. William C. Burton. 2006 …   Law dictionary

  • CONSULTER — v. a. Prendre avis, conseil ou instruction de quelqu un. Consulter l oracle. Consulter les devins. Consulter les avocats. Consulter les médecins. Il consulta les experts. Il a consulté les docteurs, consulté les casuistes sur ces points là.… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • CONSULTER — v. tr. Prendre avis, conseil ou instruction de quelqu’un. Consulter l’oracle. Consulter les avocats, les médecins, les experts. Se consulter soi même. Je n’ai rien à vous dire là dessus, c’est à vous à vous consulter. Vous êtes vous bien… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • consulter — vt. (un médecin, un avocat...) ; (en plus à Saxel), vi. abs., consulter un médecin : ALÂ TROVÂ <aller trouver> (Albanais.001, Annecy.003) ; VI <voir> (001,003) ; konsoltâ (Villards Thônes), konsortâ (Chambéry), KONSULTÂ (001,003, Aix …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Consulter —          THIERS (Louis Adolphe)     Bio express : Homme politique, journaliste et historien français (1797 1877)     «Dans tout État libre, le premier soin, au moment où l on va consulter la nation, est d ouvrir toutes les voies par lesquelles… …   Dictionnaire des citations politiques