disposition


disposition
(di-spô-zi-sion ; en vers, de cinq syllabes) s. f.
   Distribution selon un certain ordre. La disposition des parties du corps vivant. La disposition des lieux était favorable à la cavalerie. La disposition d'un appartement.
   Je crois vous avoir déjà mandé la disposition de tout l'été, et que Mme la dauphine le passera ici, par une raison qui plaît à tout le monde, MAINTENON Lett. d'Aubigné, 21 mai 1683.
   Fig.
   Les mesures qu'il [Dieu] a prises dans la disposition de mon salut, BOURDAL. Carême, I, Prédestin. 382.
   Se tirer de la disposition de Dieu [sortir de l'ordre établi par lui], FLÉCH. III, 278.
   Terme de rhétorique. La seconde des parties de la rhétorique, celle par laquelle on dispose dans le meilleur ordre ce que l'on a trouvé par l'invention.
   Dans le langage commun, la distribution des parties d'un discours. La disposition est une partie essentielle et qu'on ne peut négliger.
   Terme de littérature. La disposition d'un ouvrage, le plan de cet ouvrage.
   Terme de tactique militaire. Arrangement des troupes pour livrer bataille. Prendre ses dispositions.
   Vauban a fait des dispositions admirables, MAINTENON Lett. Mme de St-Géran, 4 nov. 1688.
   Soit qu'une première disposition échouant, leurs généraux n'en sussent pas changer, SÉGUR Hist. de Nap. VII, 10.
   Terme d'astrologie. État des astres et de leurs aspects. L'horoscope ou le thème n'était, dans cette prétendue science, autre chose que la disposition des astres, du ciel et des aspects des planètes au point de la naissance de quelqu'un.
   Au plur. Préparatifs. Il faisait ses dispositions pour partir.
   Manière d'être, en parlant du tempérament, de la santé. La disposition habituelle du corps.
   Il est visible que l'âme se trouve assujettie par ses sensations aux dispositions corporelles, BOSSUET Conn. III, 2.
   Être en bonne disposition, se porter bien. Être en mauvaise disposition, se porter mal.
   Comprenezvous bien la joie que j'aurai, si je vous revois avec cet aimable visage qui me plaît, un embonpoint raisonnable, une gaîté qui vient quasi toujours de la bonne disposition ?, SÉV. 341.
   Fig. Nous les trouvâmes qui nous attendaient en bonne disposition, c'est-à-dire à table et mangeant.
   Manière d'être de l'âme, des sentiments. Sonder les dispositions de quelqu'un.
   Il s'agit encore de l'honorer [Dieu], et pour cela de joindre à cette disposition de nécessité les dispositions de convenance, de piété, de perfection, BOURDAL. Dim. oct. du S. Sacrem. t. II, p. 311.
   Mentor profita de cette heureuse disposition, FÉN. Tél. XI.
   Steinbock profita de cette disposition des esprits qui, dans un jour de bataille, vaut autant que la discipline militaire, VOLT. Charles XII, 5.
   Cependant va chercher ta maîtresse, et l'instruis Des dispositions où tu vois que je suis, PIRON Métrom. IV, 3.
   Tendance. La taille de cet enfant a quelque disposition à se contourner.
   Fig. Il se sent une grande disposition à être votre ami.
   J'avais déjà quelque disposition à cette crainte, VOIT. Lett. 23.
   Aptitude, en bonne ou en mauvaise part. Il a de grandes dispositions à l'étude. Les mauvaises dispositions de ce jeune homme.
   Le choix des études doit être subordonné aux dispositions naturelles de l'esprit, BONNET Oeuvres mêlées, t. XVIII, p. 176, dans POUGENS.
   Absolument et alors toujours pris en bonne part. Il a beaucoup de dispositions.
10°   Intention, dessein. Sa disposition à vous servir est manifeste.
   Il était en disposition de tout révéler, BOSSUET Déf..
   La honte du pénitent, jointe au peu de disposition de s'examiner, FLÉCH. Serm. II, 259.
11°   Terme de philosophie scolastique. Disposition prochaine, état prochain où est une chose pour recevoir une nouvelle qualité, une nouvelle forme ; en sens contraire, disposition éloignée.
12°   Pouvoir, faculté de disposer. Ce ministre a la disposition de beaucoup d'emplois. Tout est ici à ma disposition.
   Il laissa la place à la disposition des alliés, D'ABLANCOURT Arrien, liv. IV, dans RICHELET.
   Ma santé n'ayant pas encore été telle qu'elle me puisse laisser la libre disposition de moi-même, BALZ. liv. I, lett. 5.
   Elle laisse à la seule disposition de sa volonté les suites de sa destinée, MASS. Car. Prière 2.
   Avoir en sa disposition de grands biens, MASS. Confér. Us. d. reven. ecclés..
   Je serai, je me mets à votre disposition, c'est-à-dire selon le cas, je vous obligerai si vous en avez besoin, j'attendrai que vous veniez me parler, je vous donnerai satisfaction, etc.
13°   Manière d'employer, de disposer de.
   Rendons justice à l'esprit de sagesse et d'équité qui a fait concourir M. le comte de Maurepas à une disposition si utile des fonds publics, CONDORCET Maurepas..
   Action de régler par testament, par volonté dernière.
   Les dispositions les plus sages des princes mourants sont souvent peu respectées après leur mort et rarement exécutées, ROLLIN Hist. anc. Oeuvres, t. X, p. 43, dans POUGENS.
   Terme de jurisprudence. Action de disposer de son bien. Disposition à titre gratuit.
   Cette disposition que Jésus-Christ a faite en notre faveur [dans son testament], BOSSUET III, Pass. 1.
   En ce sens, il se dit souvent au pluriel. Dispositions testamentaires.
14°   Chaque point réglé par une loi, par un arrêt. Se conformer aux dispositions d'une loi, d'une ordonnance.
   La loi des douze tables est pleine de dispositions très eruelles, MONTESQ. Espr. VI, 15.
   Mais vous n'avez pas voulu donner à cette disposition un effet rétroactif, Décret du 23 floréal, an II, rapport Cambon, p. 92.
   Vous ne ferez que généraliser une disposition dont le despotisme avait senti quelquefois la nécessité, ib..
   Absolument. La disposition de la loi, ce que la loi ordonne, prescrit.
   Cela est de la disposition du droit, PATRU Plaidoyer 3, dans RICHELET.
   Et par opposition, la disposition de l'homme, ce qu'une personne peut prescrire par acte entre-vifs. C'est une maxime que la disposition de l'homme fait cesser la disposition de la loi.
   Dispositions d'un jugement, le dispositif d'un jugement par opposition au préambule et aux motifs.
15°   État d'un corps qui est dispos.
   La fête des jeux isthmiens était proche ; c'est un spectacle où de tout temps il aborde un nombre infini de monde pour deux raisons : l'une, que, s'y faisant toutes sortes de combats d'adresse, de force et de disposition...., MALH. Le XXXIIIe livre de Tite Live, chap. 32.
   Il a toujours servi le roi à genoux, avec cette disposition que les gens de quatre-vingts ans n'ont jamais, SÉV. Lett. du 17 juin 1687.
   Vieilli en cette acception.
   XIIe s.
   De ces tenebres soi vit avironneit li prophetes, qui ne pout trespercier les deventraineteiz [choses intérieures] de la divine disposition, Job, 469.
   XIVe s.
   Tu n'es pas toutes heures en une disposition, ains trouveras que ce qui aucune fois te semblera bon de faire, l'autre fois te semblera mauvais, Ménagier, I, 9.
   XVe s.
   Les choses en ce royaume estoient en bonne disposition, et avoit faict plusieurs notables conquestes, JUVÉN. DES URSINS Charles VI, 1380.
   Et allegua la disposition du temps et la saison, COMM. IV, 8.
   XVIe s.
   Il appert que le tout advient par son ordonnance et disposition [de Dieu], CALV. Instit. 763.
   Madame a fort bien reposé ceste nuict ; je continueray à vous escripre de sa disposition [santé], MARG. Lett. 68.
   La bienseance exterieure, la disposition de la personne se doibt façonner quand et quand l'ame, MONT. I, 182.
   La disposition [l'ordre] de cette armée n'est aulcunement barbare, MONT. I, 230.
   D'addresse et de disposition, je n'en ai point eu, et suis fils d'un pere très dispos, MONT. III, 43.
   Les devis [projets], dit-il, sont en ma pleine disposition, et les effects en celle de fortune et du roy, AMYOT Préf. XX, 48.
   Ce fut le premier qui attribua la disposition et le gouvernement du monde à une pure et simple intelligence, AMYOT Péric. 6.
   Ce qui avoit esté ordonné par le testament ou autre disposition de derniere volonté, P. PITHOU 25.
   Et en ung bal royal, il avoit, par sa disposition et bonne grace, la principale vogue, CARL. VI, 36.
   Provenç. dispositio, despozition, desposecio ; espagn. disposicion ; ital. disposizione ; du latin dispositionem, de dis.... préfixe, et positio, action de mettre (voy. position).
SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE
ION.
15°   Ajoutez :
   Agilité.
   C'est [les bourrées à Vichy] la plus surprenante chose du monde, des paysans, des paysannes, une oreille plus fine que vous, une légèreté, une disposition ; enfin j'en suis folle, SÉV. 8 juin 1676.
16°   À dispositions, se dit de robes, de jupons, dont la garniture est imprimée dans la robe, le jupon mêmes.
   Le comptoir des articles d'Alsace imprimés.... a fait imprimer à Mulhouse dix-sept mille pièces et soixante-huit mille robes à dispositions dans ces mêmes tissus, Journ. offic. 7 mars 1872, p. 1631.
   Ces volants sont d'ordinaire à dispositions, c'est-à-dire qu'ils offrent sur la jupe unie des dessins variés et des nuances différentes, E. DE LA BÉDOLLIÈRE Hist. de la mode, ch. XVII, Paris, 1858.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • disposition — [ dispozisjɔ̃ ] n. f. • XIIe; lat. dispositio → disposer 1 ♦ Action de disposer, de mettre dans un certain ordre; résultat de cette action. Une disposition régulière d objets. ⇒ ordre, rangement. La disposition des massifs, des ornements. ⇒… …   Encyclopédie Universelle

  • disposition — DISPOSITION. s. f. Arrangement, situation. La disposition des parties du cerps, des organes. La disposition de ces lieux là étoit telle. La disposition d un jardin, d un tableau, d une architecture de bâtiment. La disposition des troupes. La… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • disposition — Disposition. subst. f. Arrangement, situation. La disposition des parties du corps, des organes. la disposition de ces lieux là estoit telle. la disposition de ces troupes. la disposition de la bataille. la disposition de son discours. la… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • disposition — dis·po·si·tion n 1 a: the final determination of a matter (as a case or motion) by a court or quasi judicial tribunal the beneficiary of such a disposition of charges against him United States v. Smith, 354 A.2d 510 (1976) compare decision,… …   Law dictionary

  • Disposition — Dis po*si tion, n. [F. disposition, dispositio, fr. disponere to dispose; dis + ponere to place. See {Position}, and cf. {Dispone}.] 1. The act of disposing, arranging, ordering, regulating, or transferring; application; disposal; as, the… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Disposition — (von lat.: dispositio = „Aufteilung“,„Zuweisung“; „Anordnung“, „Verwaltung“, „Verfügung“ [dispositio omnipotens], „Fügung“ [schicksalhaft], „Aufstellung“, „Gliederung“, „Plan“) steht für: Disposition (Medizin), eine Anfälligkeit für die… …   Deutsch Wikipedia

  • disposition — [dis΄pə zish′ən] n. [ME disposicioun < OFr disposition < L dispositio < dispositus, pp. of disponere, to arrange: see DIS & POSITION] 1. a putting in order or being put in order; arrangement [the disposition of the troops] 2. management… …   English World dictionary

  • disposition — UK US /ˌdɪspəˈzɪʃən/ noun ► [C or U] the process of selling something or formally giving it to someone: »We have no control over the disposition of the funds in that account. »Not more than 30% of a Fund s gross income can be derived from gains… …   Financial and business terms

  • disposition — 1 *disposal Analogous words: administering or administration, dispensing or dispensation (see corresponding verbs at ADMINISTER): management, direction, controlling or control, conducting or conduct (see corresponding verbs at CONDUCT):… …   New Dictionary of Synonyms

  • disposition — [n1] personal temperament bag*, being, bent, bias, cast, character, complexion, constitution, cup of tea*, druthers*, emotions, flash, frame of mind, groove*, habit, humor, identity, inclination, individualism, individuality, leaning, make up,… …   New thesaurus

  • Dispositĭon — (v. lat.), 1) Anordnung, Verordnung; so hießen Dispositiones, die Verordnungen der römischen Kaiser für den Augenblick, z.B. wenn er in den Krieg ziehen, verreisen etc. wollte. Dieses gehörte in ein eigenes Departement (Scrinium). das unter dem… …   Pierer's Universal-Lexikon