débouter


débouter
(dé-bou-té) v. a.
Terme de procédure. Déclarer par arrêt une personne déchue d'une demande. Le tribunal l'a débouté de sa demande.
   XIIe s.
   Mielz valt fiz à vilain qui est prouz e senez, Que ne fait gentilz huem failliz e debutez, Th. le mart. 63.
   XIIIe s.
   Et si porroit estre deboutés par l'autre partie de l'office du juge en cele querele, BEAUMANOIR 35.
   Tout chil qui poent estre debouté por vilain cas de crieme de tesmongnage porter, poent et doivent estre debouté d'avocations, BEAUMANOIR V, 13.
   Se li peres estoit chevaliers et il espousoit une serve, si seroient tuit li enfant serf qu'il aroit de li, et seroient li enfant debouté de gentillece, BEAUMANOIR XLV, 15.
   Or veons comment cil contre qui on veut prover, se pot deffendre et debouter le [la] proeve par le [la] quele on veut prover contre li, BEAUMANOIR XXXIX, 22.
   Cels qui ont les cuers purs et mont Doivent tuit deguerpir le mont [le monde] Et debouter ; Car trop covient à redouter Les ordures à raconter Que chascuns conte, RUTEB. II, 1.
   XIVe s.
   Qui monstre bonne chiere, à moitiet est sauvez ; Et li chetis couars est adès deboutez, Baud. de Seb. VIII, 436.
   XVe s.
   Celle noble dame [Isabelle d'Angleterre] qui dechassée et deboutée estoit hors de son pays, FROISS. I, I, 16.
   Donc quand iceluy seigneur se vit ainsi debouter de son heritaige par ses mauvais subjects, Bouciq. III, ch. 6.
   Laquelle fille la royne Ysabele, seur dudit roi Henry, deboutoit de la succession de Castille, disant que la mere l'avoit conceue en adultere, COMM. V, 7.
   XVIe s.
   Craignant que sa fille n'eust des enfans qui le peussent un jour debouter du royaume, il la rendit religieuse à Vesta, AMYOT Rom. 4.
   La nouvelle n'estoyt pas vraye, mais M. Valerius l'avoit controuvée pour le cuider deboutter de ceste dedication, AMYOT Publ. 27.
   Porsenna feit assaillir le mont de Janiculum si vivement que les gardes que l'on y avoit mis en furent deboutés, AMYOT ib. 32.
   Ilz avoient l'authorité de debouter et priver un senateur du senat, AMYOT Caton, 32.
   Dé.... préfixe, et bouter ; provenç. debotar ; ital. dibottare. Débouter, c'est proprement bouter de.... jeter hors.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • débouter — [ debute ] v. tr. <conjug. : 1> • XIIIe; deboter « repousser » Xe; de dé et bouter ♦ Dr. Rejeter par jugement, par arrêt, la demande en justice de (qqn). Le tribunal l a débouté de sa demande. Débouter un plaideur de son appel. Demandeur… …   Encyclopédie Universelle

  • debouter — Debouter, c est de mot à mot, bouter hors de quelque lieu, chose ou pretente, Comme debouter le juge du siege, Debouter un homme de sa negotiation, Debouter un poursuivant de sa poursuite, Depellere. Debouter aussi est ce qu on dit renvoyer bien… …   Thresor de la langue françoyse

  • débouter — DÉBOUTER.verb. act. Terme de Pratique. Déclarer par Sentence, par Arrêt, que quelqu un est déchu de la demande qu il a faite en Justice. Il a été débouté de sa demande, de son opposition, de ses prétentions. Les Arrêts portent: La Cour l a… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • debouter — Debouter. v. a. Declarer par Sentence, par Arrest que quelqu un est descheu de la demande qu il a faite en justice. Il a esté debouté de sa demande. les Arrests portent, Nous l avons debouté & deboutons. C est un terme de pratique …   Dictionnaire de l'Académie française

  • DÉBOUTER — v. a. T. de Procédure. Déclarer par jugement, par arrêt, qu une personne est déchue de la demande qu elle a faite en justice. Il a été débouté de sa demande, de son opposition, de ses prétentions. DÉBOUTÉ, ÉE. participe …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • DÉBOUTER — v. tr. T. de Procédure Déclarer par jugement, par arrêt, qu’une personne est déchue de la demande qu’elle a faite en justice. Il a été débouté de son opposition, de ses prétentions …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • déboutement — [ debutmɑ̃ ] n. m. • 1846; de débouter ♦ Dr. Action de rejeter la demande (de qqn). ● déboutement nom masculin Action de débouter. déboutement [debutmɑ̃] n. m. ÉTYM. 1846; de débouter. ❖ …   Encyclopédie Universelle

  • démettre — 1. démettre [ demɛtr ] v. tr. <conjug. : 56> • 1538; « ôter, emporter » XIIIe; de dé et mettre ♦ Déplacer (un os, une articulation). ⇒ disloquer, luxer; fam. démancher. « Il lui a démis le poignet » (Mme de Sévigné). Elle s est démis l… …   Encyclopédie Universelle

  • débouté — [ debute ] n. m. • 1690; p. p. subst. de débouter ♦ Dr. Acte par lequel un plaideur est déclaré mal fondé en sa demande. ⇒ 2. rejet. ● débouté nom masculin Jugement rejetant une demande en justice. ● débouté, déboutée nom Partie à un procès dont… …   Encyclopédie Universelle

  • forclore — [ fɔrklɔr ] v. tr. <conjug. : 45; surtout inf. et p. p.> • 1120; de fors et clore 1 ♦ Vx Exclure. N est ce pas « l enfer de connaître le lieu du repos, d en savoir le chemin, la porte, et de rester forclos ? » (A. Gide). 2 ♦ Dr. Priver du… …   Encyclopédie Universelle