déclarer


déclarer
(dé-kla-ré) v. a.
   Faire connaître par des paroles expresses ou par quelque chose de significatif. Déclarer ses intentions.
   S'il était si hardi que de me déclarer son amour, il perdrait pour jamais ma présence et mon estime, MOL. Am. magn. II, 3.
   Moi, votre ami ! ... Je vous déclare net que je ne le suis plus, MOL. Mis. I, 1.
   C'est ce qui me fait croire qu'ils en ont bien trouvé quelque moyen que j'admire sans le connaître et que je vous prie de me déclarer, PASC. Prov. 7.
   Divers articles que je reprends et sur lesquels je vais vous déclarer quelques-unes de mes pensées, BOURDAL. Dim. Oct. du St-Sacr. Dominic. t. II, p. 301.
   Je leur déclarerai l'héritier de leurs maîtres, RAC. Athal. I, 2.
   Qu'est-ce donc qu'on prépare ? - Il est juste, mon fils, que je vous le déclare, RAC. ib. IV, 2.
   Il n'est plus temps ; il sait mes ardeurs insensées ; De l'austère pudeur les bornes sont passées ; J'ai déclaré ma honte aux yeux de mon vainqueur, RAC. Phèd. III, 1.
   Le mariage secret de Pierre et de Catherine fut déclaré le jour même que le czar partit avec elle pour aller éprouver sa fortune contre l'empire ottoman, VOLT. Russie, II, 1.
   Il le fit proclamer Auguste, sans l'avoir auparavant déclaré César, ce qui ne s'était pas encore pratiqué, FLÉCH. Théodose, I, 5.
   .... Il a déclaré, se voyant sur sa fin, Quelque enfant provenu d'un hymen clandestin ?, REGNARD Distrait, II, 1.
   Déclarer des marchandises à l'octroi, à la douane, dire qu'on a avec soi des marchandises sujettes aux droits. Les employés de la douane, de l'octroi demandent aux voyageurs : n'avez-vous rien à déclarer ?
   Déclarer un décès, une naissance, faire à la municipalité l'annonce, exigée par la loi, d'un décès, d'une naissance.
   Prononcer par acte public ou autrement. Déclarer un acte, un mariage nul.
   Déclarer rebelle, VOLT. Tancr. I, 3.
   Jésus déclare heureux ceux qui participent à son ignominie ; et le diable déclare malheureux ceux qui sont dans l'ignominie, PASC. Prov. 14.
   Être cause qu'on déclare.
   Il faut qu'un fils naissant la déclare sultane, RAC. Baj. II, 3.
   Déclarer la guerre, annoncer par acte public que la guerre va commencer.
   Va-t'en, chétif insecte, excrément de la terre ! C'est en ces mots que le lion Parlait un jour au moucheron ; L'autre lui déclara la guerre, LA FONT. Fabl. II, 9.
   Fig. Déclarer la guerre à quelqu'un ou à quelque chose, l'attaquer. Bossuet avait déclaré la guerre à Fénelon pour le quiétisme. Ce moraliste déclare la guerre aux vices de son temps.
   Dénoncer. Déclarer un complot.
   Déclarant les complices, VOLT. Brutus, III, 7.
   Se déclarer, v. réfl. Être manifesté.
   La colère de Dieu se déclare, BOSSUET Hist. II, 4.
   Le jeune prince parut un autre homme ; touché d'un si digne objet [le péril de l'État], sa grande âme se déclara tout entière ; son courage croissait avec les périls, et ses lumières avec son ardeur, BOSSUET Louis de Bourbon..
   Je le vois, je lui parle ; et mon coeur.... je m'égare ; Seigneur, ma folle ardeur malgré moi se déclare, RAC. Phèd. II, 5.
   Apparaître, survenir.
   Le lendemain cela se déclara par un rhumatisme, SÉV. 249.
   L'orage se déclare, RAC. Ath. III, 6.
   À peine fus-je vendue que cette peste, qui a fait le tour de l'Afrique, de l'Asie et de l'Europe, se déclara dans Alger avec fureur, VOLT. Candide, ch. 12.
   S'expliquer, énoncer son intention.
   Il [Oreste] a parlé, madame, et Pyrrhus se déclare, RAC. Androm. III, 3.
   Oui, vous serez content, je vais me déclarer, RAC. Baj. IV, 6.
   Il n'y a qu'à l'entendre s'en déclarer [s'en expliquer] à son peuple par la bouche du roi prophète, dans les termes les plus énergiques et les plus formels, BOURD. Pensées, t. II, p. 421.
   Voilà l'opinion où nous sommes ; et si la pudeur nous empêche de nous en déclarer ouvertement...., BOURD. ib. p. 117.
   Napoléon satisfait se déclare : Soldats, dit-il, la seconde guerre de Pologne est commencée, SÉGUR Hist. de Napol. VI, 1.
   Fig. Se dit des choses dont la nature devient manifeste. L'hiver se déclare.
   Le 6 novembre, le ciel se déclare ; son azur disparaît ; l'armée marche enveloppée de vapeurs froides ; ces vapeurs s'épaississent ; bientôt c'est un nuage immense qui s'abaisse et fond sur elle en gros flocons de neige, SÉGUR Hist. de Napol. IX, 11.
   Se déclarer, avec un nom ou un adjectif, se donner la qualité de.
   Ils annoncent devant les prêtres et les docteurs ce Jésus dont ils n'osaient auparavant se déclarer les disciples, MASS. Myst. Pentecôte..
   Déclarer son amour.
   J'allais me déclarer sans l'offre d'Aristie, CORN. Sertor. IV, 2.
   L'amour par un soupir quelquefois se déclare, CORN. ib. IV, 1.
   Se prononcer, prendre parti pour ou contre quelqu'un.
   Que Rome se déclare ou pour ou contre nous, CORN. Cinna, I, 3.
   Il se serait déclaré ouvertement contre Genève, PASC. Prov. 16.
   Elle ne comprend pas que la belle-soeur se déclare pour vos ennemis, après toutes vos civilités pour elle, SÉV. Lett. 28 déc. 1673.
   Hippias pour qui Darius se déclara, BOSSUET Hist. I, 8.
   Maxence se déclara contre Constantin, BOSSUET ib. II, 10.
   Sainte Thérèse s'est déclarée contre la durée de ces suspensions, BOSSUET Or. 8.
   Je sentis contre moi mon coeur se déclarer, RAC. Iphig. II, 1.
   L'armée à haute voix se déclare contre elle, RAC. Iphig. V, 6.
   Le ciel s'est déclaré contre mon artifice, RAC. Baj. I, 4.
   La mère de Néron se déclare pour nous, RAC. Brit. II, 6.
   Vous vous êtes déclarés contre Idoménée, FÉN. Tél. XI.
   Il faut entre nous deux que vous vous déclariez, VOLT. Olympe, V, 6.
   Se déclarer de, avec un infinitif.
   M. le duc d'Orléans se déclara ouvertement de vouloir la liberté des princes, LAROCHEF. Mém. p. 141.
   Absolument. C'est à vous d'opter et de vous déclarer.
   Le destin se déclare, et nous venons d'entendre Ce qu'il a résolu du beau-père et du gendre, CORN. Pompée, I, 1.
   On attendait que les chefs de l'armée se déclarassent, FÉN. Tél. XX..
   On prit de si bonnes mesures qu'aucun de ses partisans n'osa se déclarer, SAINT-FOIX Ess. Paris, Oeuvres, t. V, p. 169.
   DÉCLARER, MANIFESTER, RÉVÉLER. Faire connaître ce qui était ignoré est la signification commune de ces mots. Étymologiquement, déclarer c'est rendre clair ; manifester, c'est rendre manifeste ; révéler, c'est tirer de dessous le voile. Quand on déclare ses intentions, on les fait connaître d'une manière expresse, de sorte que la personne à qui on les déclare soit bien avertie ; quand on manifeste ses intentions, on les fait voir, on les montre, de manière qu'elles seront aperçues ; quand on révèle ses intentions, on les fait connaître, en indiquant qu'elles étaient jusqu'alors un secret, ce qui n'est pas impliqué dans déclarer.
   XIIIe s.
   Ci raconte l'amant et dit Des sept ymaiges que il vit Pourtraites el mur du vergier, Dont il li plest à desclairier Les semblances et les façons, la Rose, 132.
   Soutien la querelle du poure jeusques à tant que la verité soit desclairiée, JOINV. 301.
   Lesqueles choses offrent à montrer et à declaerer la dite abbaesse et le convent, Bibl. des Chartes, 4e série, t. IV, p. 79.
   XIVe s.
   Or convient il tempter à declairer ceste chose plus plenement, ORESME Eth. VIII [14].
   Il s'en ala aus consuls, et leur a descleré toute la besogne, BERCHEURE f° 28, verso..
   XVe s.
   Les manieres des assauts, comment et de quoi, je le vous veux declarer et pleinement deviser, FROISS. I, I, 257.
   Et vous commande que les dix commandemens de la loy à vostre povoir, vous accomplissez et gardez ; si vous le declareray, Jeh. de Saintré, ch. 8.
   Sagece, el quel terme ou seul mot peut estre compris sapience, science et prudence, si comme cy après j'espoir à desclairier, CHRIST. DE PISAN Charles V, III, ch. 1.
   Et quant j'eus entendu nature, Qui de parler plus n'avoit cure Pour ses ouvrages declarer, Moult tendrement prins à pleurer, LA FONT. 861.
   Et mainte telle oeuvre se fait en ce monde par imagination, comme celle que j'ay dessus declairée, COMM. I, 5.
   XVIe s.
   Il fut declaré roturier, taillable et incapable de porter armes, MONT. I, 56.
   Le dernier pas ne faict pas la lassitude ; il la declare, MONT. I, 89.
   Depuis cela ilz feurent ennemis declarez, AMYOT Marius, 11.
   Martius declara qu'il estoit très aise que son capitaine se contentast si amplement de luy, mais...., AMYOT Cor. 13.
   Si fut esleu sans contradiction quelconque, et, aussi tost qu'il eust esté declaré, commencea incontinent à lever gens de guerre, AMYOT Marius, 12.
   Les choses qui ensuivirent depuis, declarerent que ceste suspicion estoit entierement veritable, AMYOT Agésil. 39.
   Differer encores quelque temps jusques à ce que les effets contraires à ses propos le declarassent estre invaseur, M. DU BELLAY 299.
   Berry, déclairer, cl mouillés, sorte d'articulation propre au Berry ; bourg. declairai ; provenç. et espagn. declarar ; ital. dichiarare ; du latin declarare, de de, et clarus, clair (voy. clair). L'ancienne forme était declairer, conformément à clair.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • déclarer — [ deklare ] v. tr. <conjug. : 1> • XIIIe; lat. declarare I ♦ 1 ♦ Faire connaître (un sentiment, une volonté, une vérité) d une façon expresse, manifeste. ⇒ affirmer, annoncer, dévoiler, proclamer, publier, révéler, signaler, signifier.… …   Encyclopédie Universelle

  • declarer — Declarer, et exposer. Aperire, Digerere, Dilucidare, Dubia perspicuis illustrare, Enodare, Explanare, Explicare, Exponere, Interpretari, Diluere, Enudare, Declarare. Aisé à declarer, Explicabilis. Declarer à quelqu un que c est, Certum aliquem… …   Thresor de la langue françoyse

  • déclarer — DÉCLARER. verb. a. Manifester, faire connoître. Déclarer ses intentions à quelqu un. Il lui déclara ses desseins. Il déclara qu il prétendoit....Il a déclaré son mariage, après l avoir tenu long temps secret. On lui fit déclarer ses complices.… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Declarer — De*clar er, n. One who makes known or proclaims; that which exhibits. Udall. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • declarer — [dē kler′ər, di kler′ər] n. 1. one who declares 2. Bridge the member of the partnership which made the winning bid who plays both his or her own and the dummy s hand as a result of having been the first to bid the trump suit or no trump …   English World dictionary

  • DÉCLARER — v. a. Manifester, faire connaître. Déclarer son amour, sa passion. Déclarer sa volonté. Déclarer ses intentions à quelqu un. Il lui déclara ses desseins. Il a déclaré son mariage, après l avoir tenu longtemps secret. Nous déclarons y adhérer. Je… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • DÉCLARER — v. tr. Faire connaître d’une façon manifeste. Déclarer son amour, sa passion. Déclarer ses intentions à quelqu’un. Je vous déclare que je n’en ferai rien. Je le lui ai déclaré tout net. Il a déclaré tout ce qu’il savait. On lui fit déclarer ses… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • declarer — I. DECLARER. v. a. Manifester, faire connoistre. Declarer ses intentions à quelqu un. il luy declara ses desseins. il declara qu il pretendoit. il a declaré son mariage, aprés l avoir tenu long temps secret. on luy fit declarer ses complices. c… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • déclarer — vt. DÉKLyARÂ (Aix, Arvillard.228, Billième, Chambéry, Giettaz.215b | 215a, Albanais.001) ; zharikâ, sharamlâ, shapitolâ (228). A1) se déclarer, avouer son amour à une jeune fille : s déklyarâ vp. (001) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • declarer — declare ► VERB 1) announce solemnly or officially. 2) (declare oneself) reveal one s intentions or identity. 3) (declared) having admitted that one is the specified thing: a declared atheist. 4) acknowledge possession of (income or goods on which …   English terms dictionary