dégradation


dégradation
dégradation 1.
(dé-gra-da-sion ; en poésie, de cinq syllabes) s. f.
   Destitution infamante d'un grade, d'une dignité, d'une qualité. Dégradation militaire. Aucune peine infamante ne peut être exécutée contre un membre de la Légion d'honneur, sans que d'abord il n'ait subi la dégradation.
   Dégradation civique, peine infamante qui consiste dans la privation de certains droits civils et politiques.
   Terme d'église. Censure par laquelle un ecclésiastique, à cause de quelque faute considérable, est privé pour toujours de l'exercice de son ordre et du bénéfice ecclésiastique.
   Fig. Avilissement. La dégradation des âmes est une suite de la servitude.
   Tel est le sort de ces malheureux connus à la côte de Coromandel sous le nom de parias ; leur dégradation est bien plus entière au Malabar, qui n'a pas été asservi par le Mogol et où on les appelle pouliats, RAYNAL Hist. phil. I, 8.
   Se dit aussi des choses.
   La dégradation du goût, de la couleur, de la composition, des caractères, de l'expression, du dessin, a suivi pas à pas la dégradation des moeurs, DIDER. Salon de 1765, Oeuvres, t. XIII, p. 43, dans POUGENS..
   Acte duquel résulte la détérioration d'une chose. La dégradation des monuments publics est prévue par la loi.
   Terme de palais. Dégradation de biens, dommages et altération qui se font dans les terres, les bois ou les bâtiments.
   Terme de géologie. Action destructive très lente, mais continuelle, à laquelle sont soumises les roches, les montagnes, les terres des continents.
   État de délabrement d'une chose par une cause quelconque. La dégradation de ce mur est telle qu'il menace ruine.
   Terme de pathologie. Arrêt de développement, aberration d'évolution du corps vivant, soit partielle, soit générale, soit acquise, soit héréditaire.
   XVIe s.
   Par degradation d'honneur, confiscation d'estat, de biens, et confinement, CARL. II, 6.
   Qu'ils meriteroient tous deux une honteuse degradation d'armes et de tout honneur, CARL. VI, 13.
   Dégrader 1 ; provenç. desgradatio ; espagn. degradacion ; ital. degradazione.
————————
dégradation 2.
(dé-gra-da-sion) s. f.
Le fait de présenter des degrés successifs.
   Terme de physique. Diminution progressive de la lumière, des ombres, des couleurs.
   Il semble que, m'imaginant comme des bandes colorées qui traversent en tout sens toutes les nations d'un continent, je vois les langues, les moeurs, les figures mêmes former une suite de dégradations sensibles ; chaque nation est la nuance entre les nations ses voisines, TURGOT Plan du 1er disc. sur l'hist. universelle..
   La loi de la dégradation de la lumière dans le passage de la partie obscure [de la lune] à sa partie éclairée, LA PLACE Expos. I, 5.
   Terme de peinture. Nom donné à de certains ménagements des jours, des ombres et des teintes, suivant les degrés d'éloignement. Ce peintre entend bien la dégradation des ombres.
   Pour former ce vif coloris, ces distributions de lumières, ces dégradations de couleurs, FÉN. Exist. 8.
   La perspective approche les parties des corps ou les fait fuir, par la seule dégradation de leurs grandeurs, DIDEROT Ess. sur la peinture, ch. 3.
   Point de plans, point de dégradation, point d'air entre les figures, DIDEROT Salon de 1767, Oeuvres, t. XV, p. 70, dans POUGENS.
   Dans la succession de nos penchants, comme dans une bonne dégradation de couleurs, J. J. ROUSS. Ém. V.
   Dégrader 2.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Degradation — • A canonical penalty by which an ecclesiastic is entirely and perpetually deprived of all office, benefice, dignity, and power conferred on him by ordination; and by a special ceremony is reduced to the state of a layman, losing the privileges… …   Catholic encyclopedia

  • dégradation — DÉGRADATION. s. fém. Destitution ignominieuse du grade, de l état où l on est. Le Roi a fait défendre à tous les Gentilshommes, à peine de dégradation de Noblesse ... Dégradation des armes. La dégradation d un Officier de guerre. Dégradation de… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Degradation — Deg ra*da tion, n. [LL. degradatio, from degradare: cf. F. d[ e]gradation. See {Degrade}.] 1. The act of reducing in rank, character, or reputation, or of abasing; a lowering from one s standing or rank in office or society; diminution; as, the… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Degradation — may refer to; Biodegradation, the processes by which organic substances are broken down by living organisms Cashiering or degradation ceremony, a ritual performed when cleric is deprived of office or a knight is stripped of the honour Chemical… …   Wikipedia

  • Degradation — oder Degradierung (von lat. degrado „herabsetzen“, zu gradus „Schritt“) bezeichnet allgemein die sukzessive Verringerung eines Wertes oder einer Eigenschaft. Unter anderem wird als Degradierung bezeichnet: Degradierung (Rang), in der Soziologie,… …   Deutsch Wikipedia

  • degradation — Degradation. s. f. v. Destitution du grade auquel on est. Le Roy a fait deffendre à tous les Gentilshommes à peine de degradation de noblesse. Il signifie aussi, Le degast considerable qu on fait dans des bois, dans un heritage. Il a fait de… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • degradation — 1530s, from Fr. dégradation (14c., O.Fr. degradacion), from M.L. degradationem (nom. degradatio), noun of action from pp. stem of degradare (see DEGRADE (Cf. degrade)) …   Etymology dictionary

  • degradation — [deg΄rə dā′shən] n. [Fr dégradation < LL degradatio< degradare: see DEGRADE] 1. a degrading or being degraded in rank, status, or condition 2. a degraded condition 3. Geol. the lowering of land surfaces by erosion 4. R.C.Ch. laicization of… …   English World dictionary

  • Degradation — Degradation. См. Деградация. (Источник: «Металлы и сплавы. Справочник.» Под редакцией Ю.П. Солнцева; НПО Профессионал , НПО Мир и семья ; Санкт Петербург, 2003 г.) …   Словарь металлургических терминов

  • Degradation — (v. lat. Degradatio), 1) im Allgemeinen die Herabsetzung eines mit einer besonderen Würde Versehenen auf eine niedrigere Stufe, eine Ehrenstrafe; 2) besonders die Herabsetzung eines Beamten aus einem höheren Amte in ein niederes, eine… …   Pierer's Universal-Lexikon


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.