amouracher


amouracher
(a-mou-ra-ché)
   V. a. Engager dans un amour peu justifié. Quelques oeillades l'amourachèrent de cette comédienne.
   S'amouracher, v. réfl. S'éprendre d'un amour peu justifié.
   Un jeune fou dont elle s'amourache, MOL. Éc. des f. IV, 1.
   Des Alleurs s'amouracha à Strasbourg, où il était employé, les hivers, de Mlle de Lutzbourg, SAINT-SIMON 50, 94.
   Elle s'est amourachée d'un grand benêt de vingt-cinq ans, SÉV. 143.
   Fig. Il s'est amouraché des sciences occultes.
   XVIe s.
   Tu n'es qu'un fol de l'amourescher, elle n'est pas pour toy, PALSGR. p. 784.
   Ital. amoraccio, amour déréglé ; de amore (voy. amour). L'ancien français disait amourer, mais sans aucun sens défavorable.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • amouracher — (s ) [ amuraʃe ] v. pron. <conjug. : 1> • 1559 ; amourescher 1530; it. amoraccio, dér. péj. de amore « amour » ♦ Péj. Tomber amoureux (de). ⇒ s éprendre; fam. s enticher, se toquer. Elle s est amourachée de son moniteur de tennis.… …   Encyclopédie Universelle

  • amouracher — AMOURACHER.v. act. Engager dans de folles amours. Je ne sais qui a pu l amouracher de cette sotte. Le plus souvent on dit S amouracher, et il signifie, Prendre une passion folle. Il est sujet à s amouracher. Il s est amouraché des sciences… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • amouracher\ s' — amouracher (s ) [ amuraʃe ] v. pron. <conjug. : 1> • 1559 ; amourescher 1530; it. amoraccio, dér. péj. de amore « amour » ♦ Péj. Tomber amoureux (de). ⇒ s éprendre; fam. s enticher, se toquer. Elle s est amourachée de son moniteur de tennis …   Encyclopédie Universelle

  • AMOURACHER — v. a. Engager dans de folles amours. Je ne sais qui a pu l amouracher de cette sotte.   Il s emploie le plus souvent avec le pronom personnel, et signifie, Prendre une passion folle. Il est sujet à s amouracher. Il s est amouraché des sciences… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • AMOURACHER — v. tr. Engager dans un amour peu justifié. Je ne sais qui a pu l’amouracher de cette sotte. On l’emploie surtout à la forme pronominale. Il s’amourache de la première venue. Il s’est amouraché des sciences occultes …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • amouracher — s Amouracher. v. n. p. S engager en de folles ou illegitimes amours. Cet enfant de famille s est amouraché d une Comedienne, d une servante, d une fille sans bien & sans merite …   Dictionnaire de l'Académie française

  • amouracher — (S ), vp. , avoir une amourette : s amorashî (Albanais, Villards Thônes), s amourashî, s anmourashî (Saxel) ; kmanchî à frigouchî <commencer à fréquenter> (Cordon) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • s'amouracher — ● s amouracher verbe pronominal (italien amoraccio, amour ridicule) être amouraché verbe passif (italien amoraccio, amour ridicule) Porter à quelqu un un amour soudain et souvent temporaire ; s éprendre, se toquer. ● s amouracher (synonymes)… …   Encyclopédie Universelle

  • toquer — [ tɔke ] v. intr. <conjug. : 1> • XVe tr.; du rad. expressif tokk → 1. toucher ♦ Région. ou fam. Frapper légèrement, discrètement. « Cependant, l on toque à la porte » (Queneau). toquer (se) [ tɔke ] v. pron. <conjug. : 1> • 1662; de… …   Encyclopédie Universelle

  • AMOUR — «Dieu aimeras et ton prochain comme toi même.» Toute la civilisation judéo chrétienne est fondée sur ce double commandement énigmatique, dont la théorie freudienne semble fournir la version moderne lorsqu’elle montre l’injonction de jouir comme… …   Encyclopédie Universelle