déprédation


déprédation
(dé-pré-da-sion ; en poésie, de cinq syllabes) s. f.
   Pillage avec dégât. Les déprédations des corsaires. Faire des déprédations.
   Voilà dans un Anglais le premier modèle de la réformation anglicane et de la déprédation des églises, BOSSUET Var. XI, § 154.
   Après la déprédation de tant de maisons régulières [couvents], les peuples se trouvèrent chargés d'impôts, MAUCROIX Schisme d'Anglet. liv. I, p. 166, dans RICHELET.
   Louis XIV s'attendait encore moins que son arrière-petit-fils [sur le trône d'Espagne] abandonnerait les Français pendant quatre ans aux déprédations de l'Angleterre, maîtresse de Gibraltar, VOLT. Lett. Choiseul, 13 juillet 1761.
   Nous épuiserions la nature, si elle n'était inépuisable, si par une fécondité aussi grande que notre déprédation, elle ne savait se réparer elle-même et se renouveler, BUFF. Anim. carnassiers..
   Dans la mer, toutes les espèces sont presque également voraces, mais la fécondité y est aussi grande que la déprédation, BUFF. Boeuf..
   Malversation. Les déprédations qui se commettent dans un État.
   Il est vrai que faire le procès du surintendant [Fouquet], c'était accuser la mémoire du cardinal Mazarin ; les plus grandes déprédations dans les finances étaient son ouvrage, VOLT. Louis XIV, 25.
   Comme les chefs de la colonie avaient partagé avec les officiers subalternes le prix de cette déprédation, il ne se trouva personne qui pût rétablir l'ordre, RAYNAL Hist. phil. IV, 21.
   Deux siècles de déprédations et de brigandages ont creusé le gouffre où le royaume est près de s'engloutir, MIRABEAU Collection, t. II, p. 183.
   On dit aussi, en affaires privées, la déprédation des biens d'un pupille.
   Lat. depraedatio, de depraedari, dépréder.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • déprédation — [ depredasjɔ̃ ] n. f. • 1308, rare av. XVIIe; bas lat. deprædatio, de præda « proie » → prédateur 1 ♦ Vol ou pillage accompagné de dégâts. Déprédations commises par des émeutiers, des envahisseurs. ⇒ dévastation, saccage. ♢ (1950) Abusivt Dommage …   Encyclopédie Universelle

  • déprédation — DÉPRÉDATION. s. f. Vol, ruine, pillage fait avec dégât. Déprédation dans une maison, dans un État. La déprédation des Finances. C est une déprédation manifesté. Durant un tel Ministère tout étoit au pillage, c étoit une déprédation universelle.… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • depredation — Depredation. s. f. Pillerie. Il ne se dit guere que de la malversation dans les Finances, dans le Gouvernement d un Estat. La depredation des Finances. c est une depredation manifeste durant un tel ministere tout estoit au pillage, c estoit une… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Depredation — Dep re*da tion, n. [L. depraedatio: cf. F. d[ e]pr[ e]dation.] The act of depredating, or the state of being depredated; the act of despoiling or making inroads; as, the sea often makes depredation on the land. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • depredation — I noun foray, havoc, marauding, raid, rapine, ravaging, sack, spoliation II index foray, havoc, pillage, plunder, rape, robbery …   Law dictionary

  • depredation — late 15c., from M.Fr. déprédation, from L.L. depraedationem (nom. depraedatio) a plundering, from pp. stem of L. depraedari to pillage, from de thoroughly (see DE (Cf. de )) + praedari to plunder, lit. to make prey of, from praeda …   Etymology dictionary

  • depredation — The term used by the Inspection Service for robbery or pilfering of funds from the mail …   Glossary of postal terms

  • depredation — [n] devastation, destruction burglary, crime, desecration, desolation, despoiling, laying waste, marauding, pillage, plunder, ransacking, rapine, ravaging, robbery, sacking, spoliation, stealing, theft, wasting; concepts 192,252 Ant. boon,… …   New thesaurus

  • depredation — ► NOUN (usu. depredations) ▪ an act of attacking or plundering. ORIGIN Latin, from depraedari to plunder …   English terms dictionary

  • depredation — [dep΄rə dā′shən] n. [LL depraedatio: see DEPREDATE] the act or an instance of robbing, plundering, or laying waste …   English World dictionary