dérision


dérision
(dé-ri-zion ; en poésie, de quatre syllabes) s. f.
Moquerie méprisante.
   Peu s'en faut qu'elle ne s'emporte jusqu'à la dérision [de la religion], qui est le dernier excès et comme le triomphe de l'orgueil, BOSSUET Anne de Gonz..
   Tourner le nom de Dieu en dérision, BOSSUET Vict. 1.
   Ils les portèrent en dérision par toute la ville, MAUCROIX Schisme, liv. I, dans RICHELET.
   Et tout le peuple même avec dérision Observant la rougeur qui couvrait mon visage...., RAC. Esth. III, 1.
   Faire des dérisions injustes de la piété même, MASS. Car. Inconst..
   Ils ont regardé la pénitence comme des dérisions publiques des sacrements, MASS. ib..
   Notre zèle, loin de ramener les pécheurs, leur fournit contre nous des dérisions et des censures, MASS. Confér. Cond. des cl. d. le mond..
   Et qu'est-ce que la gloire ? un vain son répété, Une dérision de notre vanité !, LAMART. Harm. III, 9.
   Familièrement. C'est une dérision, c'est-à-dire c'est se moquer. C'est une dérision que d'offrir cent francs pour un pareil travail.
   XIVe s.
   Il semble que l'en face de eulx une derision, quant l'en les loe, ORESME Eth. 28.
   Mes seroit par aventure une derision de vouloir bien au vin que l'en aime, ORESME ib. 232.
   Et il deffendent aucunes contumelies et derisions estre dites, ORESME ib. 137.
   Estre à moquerie et à derision de ses anemis, BERCHEURE f° 20, verso.
   Il cuida que la dame lui dist derision, Guesclin. 102.
   XVe s.
   Et pourtant iceux, voyant qu'ils ne pouvoient rien besogner, se departirent de là en faisant plusieurs derisions [pilleries] sur le pays, MONSTREL. II, ch. 169.
   Aucuns de ce conseil le prindrent à desrision tant à cause de son petit estat que des termes qu'il tenoit, COMM. V, 14.
   XVIe s.
   Panurge luy fist la babou en signe de derision, RAB. Pant. IV, 57.
   Provenç. derrizio ; ital. derisione, dirisione ; du latin derisionem (voy. dériseur).

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • dérision — [ derizjɔ̃ ] n. f. • XIIIe; bas lat. derisio, de deridere « se moquer de » 1 ♦ Mépris qui incite à rire, à se moquer de (qqn, qqch.). ⇒ dédain, ironie, mépris, persiflage, raillerie, 1. risée, sarcasme. Dire qqch. par dérision. Rire, gestes de… …   Encyclopédie Universelle

  • dérision — DÉRISION. s. f. Moquerie amère. Tourner en dérision. Faire quelque chose en dérision. Dire quelque chose par dérision. C est un homme qui tourne tout en dérision. C est une dérision …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Derision — De*ri sion, n. [L. derisio: cf. F. d[ e]rision. See {Deride}.] 1. The act of deriding, or the state of being derided; mockery; scornful or contemptuous treatment which holds one up to ridicule. [1913 Webster] He that sitteth in the heavens shall… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • derision — c.1400, from O.Fr. derision derision, mockery (13c.), from L. derisionem (nom. derisio), noun of action from pp. stem of deridere ridicule, from de down (see DE (Cf. de )) + ridere to laugh …   Etymology dictionary

  • derision — Derision. s. f. Mocquerie. Son principal usage est en cette phrase, Tourner en dérision. c est un impie qui tourne les choses les plus saintes en dérision …   Dictionnaire de l'Académie française

  • derision — index aspersion, bad repute, contempt (disdain), contumely, disdain, disrespect, ignominy, infamy …   Law dictionary

  • derision — [n] insult, disrespect backhanded compliment*, brickbat*, Bronx cheer*, butt*, comeback, contempt, contumely, crack, dig*, disdain, disparagement, dump*, jab, jest, joke, laughingstock, laughter, mockery, object of ridicule, parting shot,… …   New thesaurus

  • derision — Derision, Illusio, Irrisio, Derisus, huius derisus. Deridiculum …   Thresor de la langue françoyse

  • derision — ► NOUN ▪ contemptuous ridicule or mockery. ORIGIN Latin, from deridere scoff at …   English terms dictionary

  • derision — [di rizh′ən] n. [ME < LL derisio < derisus, pp. of deridere] 1. a deriding or being derided; contempt or ridicule 2. Rare a person or thing derided …   English World dictionary