emblée


emblée
emblée (d')
(dan-blée) loc. adv.
Du premier coup, du premier effort. Emporter une ville d'emblée.
   La ville était trop bien munie pour l'emporter d'emblée, VAUGEL. Q. C. VII, 6, dans RICHELET.
   On dit de même emporter une affaire d'emblée.
   Il a été élu, nommé d'emblée, c'est-à-dire sans opposition.
   Emporter quelqu'un d'emblée, le décider dès le premier effort.
   Il ne devait pas vouloir prendre Valcourt d'emblée, SÉV. 579.
   XIIe s.
   Pur quei te unt mened [mené] ces de Juda en emblées ultre le flum e tes compaignons sans nus [nous] ?, Rois, p. 196.
   XVe s.
   Le duc d'Autrische a prins ou par ses gens fait prendre d'amblée nostre cité de Therouenne, Lettre de Charles VIII, Bulletin du comité de la langue, t. III, p. 593.
   Et pareillement en ces propres jours fut prise d'emblée la forteresse d'Estrepagny, MONSTREL. liv. II, chap. 68.
   XVIe s.
   Parce que es convens de femmes n'entroyent les hommes sinon à l'emblée, et clandestinement, RABEL. Garg. I, 52.
   Ilz feront ceste année de beaulx coupz : mais aulcuns d'iceulx seront fort subjects à recepvoir quelque coup de baston à l'emblée, RABEL. Progn. Pant. 5.
   Ce fut un acte de ruze, de surprise et d'emblée, le plus grand et le plus digne de memoire qui fut oncques, AMYOT Pélop. et Marc. comp. 2.
   Ce fut ce qui plus asseura les soudards d'Aratus, pource qu'ils estimerent que le veneur fust de l'intelligence, et qu'il aidast à celer leur emblée, AMYOT Aratus, 9.
   Embler 1.
SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE
   EMBLÉE. - HIST. XIIe s. Ajoutez :
   Ne viuc [je ne veux] mie faire en emblée [à la dérobée, en secret] Nostre batalle, ains le [la] veront Tuit cil ki veoir le [la] vorront, Perceval le Gallois, V. 10 227.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • emblée (d') — ⇒EMBLÉE (D ), loc. adv. Du premier coup, tout de suite. Ceux là ne sont pas arrivés d emblée à l espérance qui les soutient maintenant, leur foi a passé par mille épreuves (SAND, Lélia, 1939, p. 351). Votre livre m a fait passer une nuit blanche …   Encyclopédie Universelle

  • emblée — (d ) [ dɑ̃ble ] loc. adv. • XVe; en emblee « en cachette » XIIe; du lat. involare « se précipiter sur » ♦ Du premier coup, au premier effort fait pour obtenir le résultat en question. ⇒ aussitôt (cf. D entrée de jeu). « Quand un de ces à propos… …   Encyclopédie Universelle

  • emblée\ d' — emblée (d ) [ dɑ̃ble ] loc. adv. • XVe; en emblee « en cachette » XIIe; du lat. involare « se précipiter sur » ♦ Du premier coup, au premier effort fait pour obtenir le résultat en question. ⇒ aussitôt (cf. D entrée de jeu). « Quand un de ces à… …   Encyclopédie Universelle

  • emblée — EMBLÉE. s. fém. Ce mot ne se dit qu adverbialement avec la préposition De, et signifie, Du premier effort, de plein saut, et n est guère d usage que dans ces phrases: Prendre une Ville d emblée. Emporter une Ville d emblée. [b]f♛/b] On dit aussi… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • emblée d' — emblée (d ) Loc. adv. Du premier coup, sans difficulté. être reçu d emblée. D emblée, il avait dominé ses adversaires …   Encyclopédie Universelle

  • emblée — Emblée. Ce mot ne se dit qu adverbialement avec la préposition De, & signifie du premier effort, de plein saut, & n a guere d usage que dans certe phrase, Prendre une ville d emblée …   Dictionnaire de l'Académie française

  • EMBLÉE — (D ). loc. adv. Du premier effort, du premier coup, de plein saut. On ne l emploie guère que dans ces phrases : Prendre une ville d emblée. Emporter une ville d emblée. Il a été élu, nommé d emblée. Fig. et fam., Emporter une affaire d emblée,… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • EMBLÉE (D’) — loc. adv. Du premier effort, du premier coup, de plein saut. Gagner une partie d’emblée. Il a réussi d’emblée. Il a été élu, nommé d’emblée. Fig. et fam., Emporter une affaire d’emblée, emporter quelque chose d’emblée …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • emblée — Prendre une ville d emblée, c est par subtilité et au desaperceu, le contraire est d assaut et par force ouverte. A l emblée, Clam, Furtim, Clanculum. Qui est fait par emblée, Furtiuum …   Thresor de la langue françoyse

  • emblée — (D ), ladv., du kô <du coup> (Arvillard), du promi kou <du premier coup>, dabò <tout de suite> (Albanais) …   Dictionnaire Français-Savoyard


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.