anciennement


anciennement
(an-si-è-ne-man ou an-siè-ne-man ; en vers, de cinq ou de quatre syllabes) adv.
Autrefois, dans les siècles passés.
   ANCIENNEMENT, JADIS, AUTREFOIS. Ces mots désignent le temps passé. Anciennement, dans les temps anciens, sert à représenter ce qui se faisait ou se pratiquait chez les anciens, parmi nos ancêtres. Autrefois, c'est-à-dire une autre fois, dans d'autres conditions, marque un contraste entre le passé et le présent. Jadis (jam dies, c'est-à-dire il y a des jours), moins précis qu'anciennement qui se dit des choses vraiment anciennes, peut s'appliquer soit à un passé très peu éloigné : jadis, dans ma jeunesse, on s'habillait ainsi ; soit à une antiquité reculée : jadis, au temps d'Homère ; soit à une antiquité indéterminée : jadis, au temps que les bêtes parlaient.
   XIIIe s.
   Et à cele partie par où l'on entroit avoit anciennement forteresce de murs et de tours, VILLEH. CLXVI.
   Ceste franchise ont anciennement les seignors dou roiaume de Jerusalem doné as borgeis, Ass. de Jér. 47.
   Anchiennement, si comme noz avons entendu des segneurs de loys, fu fes uns establissemens comment on mainteneroit la larguesse des voies et des quemins, BEAUMANOIR XXV, 1.
   XIVe s.
   Sï comme anciennement souloient faire, Ord. des rois de Fr. t. VII, p. 544.
   XVe s.
   Anciennement avoit en la ville de Dan une guerre mortelle de deux riches hommes navieurs et de leur lignages, FROISS. II, II, 52.
   XVIe s.
   Anciennement et auparavant Aristote, on mettoit difference entre le sens de la veue et les autres sens, CHARRON Sagesse, I, 10.
   Ancienne au féminin, et le suffixe ment (voy. ment) ; provenç. ancianamens.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.