enceinte


enceinte
enceinte 1.
(an-sin-t') s. f.
   Circuit de murailles, de fossés. Une double, une triple enceinte.
   L'enceinte des tranchées pouvait tenir dix mille hommes, VAUGEL. Q. C. VI, 2, dans RICHELET.
   Il envoya ses soldats faire l'enceinte du bois, VAUGEL. ib., 5.
   Dans la première enceinte il arrête ses pas, VOLT. Zaïre, I, 3.
   Terme de fortifications. Enceinte d'une place, les courtines, les bastions et le fossé qui l'environnent.
   Par extension.
   Quelques chasseurs de la garde impériale venaient de mettre pied à terre, suivant l'usage, pour former une enceinte autour de lui [l'empereur], SÉGUR Hist. de Napol. IV, 8.
   Un espace qui est clos.
   Elles ont jusque dans l'enceinte de l'autel des tribunes et des oratoires, LA BRUY. III.
   L'amour des nouveautés, le faux zèle, la crainte, De la Mecque alarmée ont désolé l'enceinte, VOLT. Fanat. I, 1.
   Fig.
   Je veux lui faire voir là dedans [dans un ciron] un abîme nouveau, je lui veux peindre non-seulement l'univers visible, mais l'immensité qu'on peut concevoir de la nature, dans l'enceinte de ce raccourci d'atome, PASC. Pensées, Disprop. de l'homme, t. I, p. 246, éd. Lahure..
   Là, par le moyen de ses formules générales, rien ne lui échappe de ce qui est dans l'enceinte de la matière qu'il traite, FONTEN. Varignon..
   Ne pensez pas que, se ménageant, comme tant d'autres, l'estime du public par les dehors de la modération et de la sagesse, il vint se démentir dans l'enceinte des devoirs domestiques, MASS. Conty..
   Ils se renfermèrent dans l'enceinte d'une retraite austère, MASS. Carême. Samar..
   Salle plus ou moins vaste. L'enceinte du tribunal. Sa parole remplissait l'enceinte.
   Terme de chasse. Partie de bois dont on peut faire le tour par les chemins qui l'environnent.
   Endroit qu'on entoure de pieux, de toiles, de filets ou de chasseurs, pour y prendre ou tuer du gibier, des loups, des sangliers.
   Le cercle marqué par des rameaux brisés pour détourner le cerf et savoir le lieu où il s'est retiré.
   Du cerf prêt à forcer l'enceinte, Chasseur, tu fais le fanfaron, BÉRANG. Double chasse..
   Double enceinte. Piége pour prendre les loups.
   Terme de pêche. Espèce de parc rapidement formé, au milieu de la mer, par des matelots qui, montés sur des chaloupes, entourent les poissons voyageant par troupes.
   XVIe s.
   Après tant de coureurs il me print fantaisie De les devancer tous, et comme bon veneur, Faire bien mon enceinte, et en avoir l'honneur, RONS. 670, 210.
   Enceint. O. de Serres a dit au masculin : Dans cest enceint, 352.
SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE
1. ENCEINTE. Ajoutez :
   Terme de turf. Enceinte de pesage, endroit réservé aux opérations du pesage, au sellage et à la promenade des chevaux avant la course.
————————
enceinte 2.
(an-sin-t') adj. fém.
Femme enceinte, femme qui porte un enfant dans son sein.
   XIIe s.
   Quant la dame se sent enceinte, Si est forment muée e teinte, Grégoire le Grand, p. 10.
   XIIIe s.
   Enchainte [je] suis d'Ugon, si qu'en leve mes gris [ma robe de gris], AUDEFR. LE BAST. Romancero, p. 32.
   Et il li dist que sa fille iert [était] ençainte d'enfant, VILLEH. CLXXVII.
   Lat. incincta, femme enceinte, proprement qui ne porte pas de ceinture, de in, privatif, et cingere (voy. ceindre), d'après Isidore. On trouve enceintée dans les Lois de Guill. 35.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Enceinte — (Lat. in , within, cinctus , girdled; to be distinguished from the word meaning pregnant , from in , not, and cinctus , i.e. with girdle loosened), is a French term used technically in fortification for the inner ring of fortifications… …   Wikipedia

  • enceinte — ENCEINTE. sub. f. Circuit, tour, clôture. L enceinte des murailles. L enceinte d une Ville. Faire l enceinte d une Ville. [b]f♛/b] Il veut dire aussi, en termes de Chasse, Ce que fait le Véneur dans un bois, après avoir détourné un cerf, pour… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Enceinte — En ceinte , n. [F., fr. enceindre to gird about, surround, L. incingere; in (intens). + cingere to gird. See {Cincture}.] 1. (Fort.) The line of works which forms the main inclosure of a fortress or place; called also {body of the place}. [1913… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • enceinte — ENCEINTE: Fait bien dans les discours officiels : «Messieurs, dans cette enceinte…» …   Dictionnaire des idées reçues

  • enceinte — c.1600, insente, from Fr. enceinte pregnant (12c.), from L.L. incincta (Cf. It. incinta), usually explained as ungirt, from L. in , privative prefix (see IN (Cf. in ) (1)), + cincta, fem. of cinctus, pp. of cingere to gird (see …   Etymology dictionary

  • Enceinte — En ceinte , a. [F., fr. L. in not + cinctus, p. p. of cingere to gird about.] Pregnant; with child. [1913 Webster] || …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Enceinte — (fr., spr. Angfängt), der ganze Umfang der Werke einer Festung, im Gegensatz zu den Außcuwerken; Haupt E., der innere od. Hauptwall …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Enceinte — (franz., spr. angßängt , »Umwallung«), eine zusammenhängende, einen bestimmten Raum umgebende Kette von Festungswerken; Hauptenceinte, der Hauptwall, im Gegensatz zu vorliegenden Einzelwerken; Stadtenceinte, die Stadtbefestigung, im Gegensatz zu… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Enceinte — Enceinte, s. Festungsbau …   Lexikon der gesamten Technik

  • Enceinte — (frz., spr. angßängt), die geschlossene, gegen feindliche Annäherung durch ein Hindernis (Graben) gesicherte Umwallung eines befestigten Platzes (auch Haupt E.), vor der die detachierten Forts liegen …   Kleines Konversations-Lexikon