enfin


enfin
(an-fin) adv.
   Définitivement, pour conclure.
   Mais enfin que vous a-t-il dit ? Enfin vous l'emportez, et la faveur du roi Vous élève en un rang qui n'était dû qu'à moi, CORN. Cid, I, 3.
   Enfin pour son époux j'ai fait choix de Clitandre, MOL. F. sav. v, 3.
   C'est un homme.... qui.... oh !... un homme.... un homme enfin !, MOL. Tart. I, 6.
   Enfin tout ce qu'amour a de noeuds plus puissants, Doux reproches, transports sans cesse renaissants, Soin de plaire sans art, crainte toujours nouvelle, Beauté, gloire, vertu, je trouve tout en elle, RAC. Bérén. II, 2.
   Enfin il faut du sang pour laver mon injure, TH. CORN. Ariane, IV, 3.
   Après une attente. Enfin je vous trouve. Il arriva enfin. Enfin nous nous rencontrâmes.
   Enfin Malherbe vint, et le premier en France, Fit sentir dans les vers une juste cadence, BOILEAU Art p. I.
   Tu soupires enfin et sembles te troubler, RAC. Baj. II, 1.
   ENFIN, à LA FIN, FINALEMENT. Enfin et à la fin offrent le même mot, l'un avec la préposition en, et l'autre avec la préposition à ; ce qui ne fait pas une sensible nuance. Mais l'un est sans article, et l'autre a l'article défini ; de sorte que enfin a une signification plus étendue qu'à la fin, l'un exprimant une fin générale, l'autre une fin particulière. Enfin il le trouva, veut dire qu'il le trouva après un temps dont la fin arrive ; à la fin il le trouva veut dire qu'il le trouva après une fin particulière soit de recherche, soit d'attente. Finalement signifie d'une manière finale, pour terminer : ce qui le distingue des deux précédents, outre qu'il est moins reçu dans le style élégant et orné.
   XIIe s.
   Ja [il] l'eüst mort anfin sans nul retor, Ronc. p. 140.
   XVIe s.
   Les laisser embourber et empestrer encore plus qu'ils ne font, et si avant, s'il est possible, qu'enfin ils se recognoissent, MONT. IV, 56.
   En 1, et fin, s. f.
SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE
   ENFIN. Ajoutez : - REM. On dit : finir enfin.
   Et, pour finir enfin par un trait de satire, Un sot trouve toujours un plus sot qui l'admire, BOILEAU Art p. I.
   Elle finit enfin sa narration, et je commençai la mienne, LESAGE Gil Blas, X, 2.
C'est un pléonasme qui n'est guère à imiter.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • enfin — enfin …   Dictionnaire des rimes

  • enfin — [ ɑ̃fɛ̃ ] adv. • 1119; pour en fin 1 ♦ (Sens affectif) Servant à marquer le terme d une longue attente. ⇒ finalement (cf. À la fin). Je vous ai enfin retrouvé. Vous voilà enfin ! Enfin seuls ! (cf. Il était temps, ce n est pas trop tôt). « Enfin… …   Encyclopédie Universelle

  • enfin — ENFIN. adv. Après tout, pour conclusion, bref, en un mot. Enfin cette affaire est terminée. Enfin il m a dit que... Enfin pour abréger. Puisqu enfin vous le voulez. Car enfin que pouvoit il faire? Mais enfin que vous a t il dit? …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • enfin — Enfin. adv. Aprés tout. Pour conclusion. Bref. En un mot. Enfin cette affaire est terminée. enfin il m a dit que. enfin pour vous le faire court. puisqu enfin vous le voulez. car enfin que pouvoit il faire. mais enfin que vous a t il dit? …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Enfin — (Нанда,Швейцария) Категория отеля: Адрес: 1996 Нанда, Швейцария Описание …   Каталог отелей

  • enfin — adv. enfin …   Diccionari Personau e Evolutiu

  • Enfin — (franz., spr. angfäng), endlich; kurzum …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Enfin — (frz., spr. angfäng), endlich; kurz …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Enfin — (frz. angfäng), endlich; überhaupt, kurz …   Herders Conversations-Lexikon

  • ENFIN — adv. de temps à la fin, après un long temps, après une longue attente. Cette affaire est enfin terminée. Vous voici enfin! Enfin, je vous retrouve! Il s’emploie aussi à la fin d’une énumération et signifie Pour abréger, pour résumer. Les champs,… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)