engager


engager
(an-ga-gé. Le g prend un e devant a et o : engageant, nous engageons) v. a.
   Mettre en gage. Engager ses vêtements.
   Que l'autre le dépouille et ses meubles engage, RÉGNIER Sat. X..
   Asychis ne permettait d'emprunter qu'à condition d'engager le corps de son père à celui dont on empruntait, BOSSUET Hist. III, 3.
   Saint-Amand n'avait rien ; Mais quoi ! las de mener une vie importune, Il engagea ce rien pour chercher la fortune, BOILEAU Sat. I.
   Hé ! que diable engager ? que vendre ? pour tout meuble et immeuble vous n'avez que votre habit et le mien ; encore le tailleur n'est-il pas payé, REGNARD Sérén. sc. 11.
   Assigner pour gage. Engager ses biens à ses créanciers.
   Robert engagea à Guillaume le Roux la Normandie pour subvenir aux frais de son armement, VOLT. Moeurs, 54.
   Par extension. Engager sa foi, sa parole.
   Je t'engage ma foi, De ne respirer pas un moment après toi, CORN. Cid, III, 4.
   Si vous voulez ma main, n'engagez point la vôtre, CORN. Sert. III, 4.
   J'engageai mon honneur engageant ma parole, ROTR. Vencesl. III, 6.
   Vous avez deux choses à engager, votre raison et votre volonté, votre connaissance et votre béatitude, PASC. dans COUSIN.
   Et, libre d'un amour à ta gloire funeste, Viens m'engager ta foi, le temps fera le reste, RAC. Bajaz. v, 4.
   Que de raisons, quelle douceur extrême D'engager à ce Dieu son amour et sa foi !, RAC. Athal. I, 4.
   Engager son coeur, donner son coeur, aimer.
   Je lui prête mon bras sans engager mon coeur, CORN. Sertor. II, 2.
   À jamais, Colin, je t'engage Mon coeur et ma foi, J. J. ROUSS. Devin de village, sc. 6.
   Obliger, lier.
   Soit qu'il cède ou résiste au feu qui me l'engage, CORN. Cid, II, 3.
   Auprès d'un autre objet un autre amour l'engage, CORN. Sertor. IV, 2.
   Outre mon intérêt ma parole m'engage, ROTR. Bélis. I, 2.
   J'étais par les doux noeuds d'une amour mutuelle Engagé de parole avecque cette belle, MOL. Éc. des femmes, v, 10.
   En gros, leur avis fut que vous ne pouvez en aucune manière, sans blesser la charité et votre conscience, engager un enfant de son âge et de son innocence et même de sa piété [Jacqueline Périer, âgée de 15 ans] à la plus basse et à la plus périlleuse des conditions du christianisme [le mariage], PASC. Extrait d'une lettre à Mme Périer, 4659.
   Les dernières paroles de ces messieurs sont que d'engager un enfant à un homme du commun [marier Jacqueline et un homme du commun], c'est une espèce d'homicide et comme un déicide en leurs personnes, PASC. ib..
   Si sous mes lois, Amour, tu pouvais l'engager, RAC. Andr. II, 1.
   Je vais, en recevant sa foi sur les autels, L'engager à mon fils par des noeuds immortels, RAC. ib. IV, 1.
   Songez-vous quel serment vous et moi nous engage ?, RAC. Iphig. v. 2.
   On dit aussi engager en.
   Mais que serait-ce si j'examinais l'abus que vous avez fait de vos places et de vos dignités dont vous rendrez un compte rigoureux au tribunal de Jésus-Christ, et qui vous engage en des réparations infinies ?, MASS. Car. Dang. des prosp..
   Absolument. Cela n'engage à rien.
   Tout engagement incompatible avec le salut n'engage pas, MASS. Car. Pâques..
   Prendre des gens à gages. Engager un domestique.
   Faire contracter un engagement. Le directeur a engagé pour la saison une excellente cantatrice.
   Enrôler. Engager des soldats, des matelots.
   En passant du sens juridique, qui est le sens propre, au sens physique. Engager une chose dans une autre, l'y faire entrer ou pénétrer de manière à ne pouvoir que difficilement l'en dégager. Engager un bateau dans le sable, dans une passe périlleuse.
   Terme d'architecture. Faire pénétrer une construction dans une autre.
   Terme de marine. Engager un bout de cordage, le presser entre deux objets qui l'empêchent de céder à un effort. Engager un levier sous une pièce, en placer le bout sous cette pièce pour la mettre en mouvement, la soulever.
   On le dit aussi de personnes, de troupes qui pénètrent en quelque lieu.
   Malheur donc à celui qu'une affaire imprévue Engage un peu trop tard au détour d'une rue !, BOILEAU Sat. VI.
   L'artillerie ennemie a profité des hauteurs qui, de son côté, bordent la rivière ; ses feux traversent le fond du repli dans lequel Delzons et ses troupes sont engagés, SÉGUR Hist. de Nap. IX, 2.
   Terme d'escrime. Engager le fer, faire un engagement.
   Toucher le fer de son adversaire. Engagez de quarte, et tirez de tierce.
   Engager le combat, le commencer en attaquant le premier.
   Engager une troupe, lui faire prendre part au combat. Il avait engagé ses dernières réserves.
   Par extension. Engager une discussion. Engager la partie.
   Ma soeur, auparavant engagez l'entretien, CORN. Agésil. I, 1.
   Fig. Engager le combat, commencer une querelle, une discussion.
   En passant du sens physique du n° 6 au sens figuré et moral. Faire entrer, en parlant de sentiments, de passions, de positions où l'on est retenu comme en gage.
   Si jamais jusque-là votre guerre m'engage, CORN. Nicom. III, 1.
   Elle t'engagera dans sa haine pour moi, CORN. ib. v, 1.
   Annibal, qu'elle vient de lui sacrifier, L'engage en sa querelle et m'en fait défier, CORN. Nicom. I, 1.
   Et pressé de soupçons où j'ai su l'engager, Lui-même à ses yeux même il l'a fait égorger, CORN. Attila, III, 1.
   Sous prétexte de conduire en Hollande la princesse royale, sa fille aînée, elle va pour engager les États dans les intérêts du roi, lui gagner des officiers, lui amener des munitions, BOSSUET Reine d'Anglet..
   Je veux prévenir le danger Où son ressentiment le pourrait engager, RAC. Brit. II, 3.
   Dans quel emportement la douleur vous engage !, RAC. ib. III, 4.
   Quoi ! vous n'avez pas su l'engager dans vos intérêts, FÉN. Tél. x..
   Agathocle avait engagé dans son parti un puissant roi de Cyrènes, nommé Ophellas, dont il avait flatté l'ambition par de magnifiques espérances, ROLLIN Hist. anc. Oeuvres, t. I, p. 297, dans POUGENS.
   Eh bien ! vois donc l'abîme où le sort nous engage, VOLT. Alz. III, 4.
10°   Pousser, exhorter. Je vous engage à l'aller voir. Je vous engage à prendre patience.
   Mais à le condamner tu m'as trop engagé, RAC. Phèd. IV, 3.
   Engagez-le à l'instant à chercher dans Mycène un trône qui l'attend, VOLT. Pélopides, IV, 3.
   On dit aussi quelquefois engager de.
   Le peu d'aisance de mon grand-père l'engagea de suivre la mode du temps et de mettre ses deux aînés pages de Louis XIII, SAINT-SIMON 6, 80.
   Je vous en répéterai les articles les plus importants, avec les changements que de nouvelles instructions m'engagent d'y faire, J. J. ROUSS. Lett. à M. Dupeyrou, 27 janv. 1766.
   Entraîner, induire, en parlant des choses.
   L'intérêt du pays n'est pas ce qui l'engage, CORN. Cinna, III, 1.
   Mais à quel sentiment ma passion m'engage !, TH. CORN. Ariane, I, 4.
   Favorisez les soins où son amour l'engage, RAC. Alex. II, 1.
   L'intérêt, qui fait tout, les pourrait engager à vous donner retraite et même à vous venger, VOLT. Triumv. III, 2.
   Ah ! connaissez du moins l'erreur qui vous engage, VOLT. Zaïre, v, 3.
11°   Inviter. Engager quelqu'un à dîner.
12°   S'engager, v. réfl. Être mis en gage. Des objets qui s'engagent facilement.
   Contracter un emprunt, un engagement. Il s'est endetté, et il s'engage tous les jours de plus en plus.
   Se faire caution, répondre. Il s'était engagé pour son gendre, il a fallu payer.
13°   Par extension, s'obliger.
   Mais je n'en veux point suivre [d'exemple] où ma gloire s'engage, CORN. Cid, I, 2.
   Toutes deux à ma perte à l'envi s'engager !, CORN. Tois. d'or, v, 6.
   Je me suis engagé, maître Jacques, à donner ce soir à souper, MOL. l'Avare, III, 5.
   Les principales règles de ceux qui s'engageaient à ce pieux institut, FLÉCH. Panég. II, p. 60.
   Si tout ce qui reçoit des fruits de ta largesse à peindre tes exploits ne doit point s'engager, BOILEAU Épît. VIII.
   Il faut tout bien peser au moment qu'on s'engage, SAURIN Spart. I, 1.
   On dit aussi s'engager de.
   Je me suis engagé de faire valoir la pièce, MOL. Préc. 10.
   Le roi de Danemark s'était engagé à l'empereur de n'employer pas la voie de fait, SAINT-SIMON 79, 29.
   Absolument.
   Je vais la voir, l'aigrir, la suivre et, s'il se peut, M'engager sous son nom plus loin qu'elle ne veut, RAC. Brit. I, 4.
   S'engager à quelqu'un, s'obliger envers lui.
   Mais qui s'engage à deux dégage l'un et l'autre, CORN. Attila, II, 6.
   ....Qui s'engage aux rois Se fait de leurs desseins d'inviolables lois, ROTR. Bélis. III, 2.
   À peine au fils d'Égée Sous les lois de l'hymen je m'étais engagée, RAC. Phèd. I, 3.
14°   Prendre un engagement, entrer dans une condition où l'on est tenu de rester. S'engager dans le service militaire. Il s'est engagé dans l'artillerie. Cet acteur s'engagera à l'Opéra.
   S'engager dans les ordres, se faire prêtre.
   Absolument. S'engager, se faire soldat. Dès qu'il aura dix-sept ans, il s'engagera. Et avec ellipse du pronom personnel, son père l'a fait engager.
   Par extension.
   Dans le parti des rois pensez-vous qu'il s'engage ?, VOLT. Brut. III, 2.
15°   S'avancer, pénétrer avant. S'engager dans un défilé, dans un mauvais pas.
   C'est ce que demandait le roi, qui exprès avait pris la fuite, afin de lui donner lieu de s'engager dans l'intérieur du pays, ROLLIN Hist. anc. Oeuvres, t. II, p. 39, dans POUGENS.
   Sur les pas des tyrans veux-tu que je m'engage ?, RAC. Brit. IV, 4.
16°   Être commencé, en parlant d'un combat, d'une discussion, d'une affaire. La querelle s'engagea par un incident fortuit. Il faudra que la discussion s'engage tôt ou tard.
   Je dispose l'attaque et le combat s'engage, SAURIN Spart. IV, 1.
17°   Terme de médecine. Devenir malade, en parlant des organes. La poitrine s'engage.
   9 août 1685 : en s'éveillant ce matin à 5 heures, il [Monsieur, frère de Louis XIV] a senti que sa tête s'engageait et n'a pu dire autre chose, sinon : ah ! ma tête ! ah ! ma tête ; tous les remèdes qu'on a faits depuis ont été inutiles, DANGEAU I, 249.
18°   Terme de marine. S'engager sous voile, se dit d'un bâtiment, lorsqu'il est pris tout à coup en travers par un coup de vent violent qui le fait fortement incliner.
19°   Entrer dans quelque sentiment, dans quelque situation morale.
   Je vous devais connaître et ne m'engager pas Aux trompeuses douceurs de vos cruels appas, Ou, m'étant engagé, n'implorer point votre aide, ROTR. Vences. II, 2.
   Sais-tu dans quels périls aujourd'hui tu t'engages ?, BOILEAU Épît. I.
   Je me suis engagé trop avant, Je vois que la raison cède à la violence [de la passion], RAC. Phèd. II, 2.
   Le roi Guillaume avait entraîné dans sa cause l'empereur, l'Empire, l'Espagne, les Provinces-Unies, la Savoie ; Louis XIV s'était vu trop engagé pour reculer, VOLT. Louis XIV, 17.
   Nés sous la loi des saints, dans le crime ils s'engagent, VOLT. Alz. II, 2.
   S'appliquer à.
   S'engager dans des prévoyances, PASC. dans COUSIN.
   Depuis qu'il fut employé à la monnaie, il ne s'engagea plus dans aucune entreprise considérable de mathématique ni de philosophie, FONTEN. Newton..
   Engager suivi d'un infinitif prend le plus communément la préposition à ; cependant on trouve ci-dessus des exemples de Molière, de Saint-Simon et de J. J. Rousseau, où engager est construit avec de ; construction qui est rare sans doute, mais qui n'a rien de fautif.
   XIIe s.
   Et je sui si siens quites ligement Que tout [elle] me puet ou engagier ou vendre, Couci, v.
   XIIIe s.
   Et il deit après jurer que il ne l'a vendue, ne donée, ne prestée, ne engagiée, ne alienée en aucune maniere, par quei il ne la puisse et deive recouvrer par l'assise, Ass. de Jér. I, 206.
   Et ce meisme restor doit il fere à celi à qui il a l'autrui coze vendue ou engagiée, BEAUMANOIR XXXIV, 9.
   Mi gage sont tuit engagié, Et de chiés moi desmanagié, RUTEB. 17.
   XVe s.
   Et disent ainsi, qu'ils vous feront dependre et engager toute votre terre, FROISS. I, I, 119.
   XVIe s.
   Ils vous diront que vostre doux langage Les coeurs humains aliene et engage, ST-GEL. 32.
   À mesure que je m'engage dans la maladie, MONT. I, 81.
   Comment peuvent-ils engager leur foy sur une foy populaire ?, MONT. I, 103.
   Desengager celuy qui me doibt, en usant de luy, ou m'engager envers celuy qui ne me doibt rien, ce m'est un, MONT. IV, 98.
   Il n'y avoit moyen de faire tirer avant son charriot, ny le retourner en arriere, tant les roues estoient engagées et embarrassées entre des monceaux de corps morts, AMYOT Alex. 63.
   En 1, et gage ; bas-lat. invadiare ; provenç. engatgar, enguatgar, engatjar ; ital. ingaggiare.
SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE
ENGAGER. Ajoutez :
20°   Terme de turf. Prendre inscription pour faire participer à une course publique un cheval dont on est propriétaire.
21°   Neutralement, en termes de marine, être couché sur le flanc par une forte rafale, en parlant d'un navire (c'est à peu près le même sens que le s'engager du n° 18).
   À peine cette manoeuvre est-elle achevée, qu'une rafale épouvantable du S., -S., -O. tombe à bord ; l'Hoogly se couche et engage, l'inclinaison est énorme :... le navire se redresse un peu, mais reste toujours engagé, la mer arrivant jusqu'au milieu du pont, Journ. offic. 11 mai 1873, p. 3048, 3e col..

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • engager — [ ɑ̃gaʒe ] v. tr. <conjug. : 3> • v. 1150; de en et gage I ♦ 1 ♦ Mettre, donner en gage. Engager ses bijoux au Mont de Piété. 2 ♦ Donner pour caution (sa parole), et, par suite, lier (qqn) par une promesse ou une convention. Cela n engage… …   Encyclopédie Universelle

  • engager — ENGAGER. v. a. Mettre en gage, donner en gage. Engager ses meubles, sa vaisselle d argent. Engager son manteau, etc. f♛/b] Il signifie aussi, Donner pour assurance. Engager son bien. Engager sa Charge. Engager une maison à des créanciers. Engager …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • engager — Engager. v. a. Mettre en gage, donner en gage. Engager ses meubles, sa vaisselle d argent. engager son manteau. Il signifie aussi, Donner pour asseurance. Engager son bien. engager sa charge. On dit fig. Engager sa foy, sa parole, son honneur. On …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Engager — En*ga ger, n. One who enters into an engagement or agreement; a surety. [1913 Webster] Several sufficient citizens were engagers. Wood. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • engager — Engager, Oppignerare, Pignori dare, ponere, obligare, opponere …   Thresor de la langue françoyse

  • ENGAGER — v. a. Mettre en gage, donner en gage. Engager ses meubles. Engager son manteau, sa montre, etc.   Il signifie également, Donner pour assurance. Engager son bien. Engager une maison à des créanciers. Engager un domaine. On disait autrefois, dans… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • ENGAGER — v. tr. Mettre en gage, donner en gage. Engager ses meubles, ses bijoux, sa montre. Avoir des effets engagés au mont de piété. Il signifie également Donner pour assurance. Engager son bien, sa maison à des créanciers. S’engager pour quelqu’un, Lui …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • engager — vt. an (Cordon.083, Saxel.002) / êgazhî (Albanais.001), ingazhé (Arvillard.228). E. : Enfiler, Retenir. A1) engager (comme domestique...) => Louer. A2) s’engager, s enfiler, (dans un chemin) : prêdre <prendre> vt. , s êgazhî vp. (001), s …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Engager — Die Engager waren eine Gruppierung der schottischen Covenanters, die ein Abkommen, ein sogenanntes The Engagement, mit König Karl I. im Dezember 1647 trafen, während der König in Carisbrooke Castle nach seiner Niederlage im Ersten Englischen… …   Deutsch Wikipedia

  • engager — See engage. * * * …   Universalium