estomac


estomac
(è-sto-ma ; le c ne se fait jamais sentir ; cependant quelques-uns prononcent le c devant une voyelle, et Chifflet, Gramm. p. 208, en fait un précepte : un è-sto-ma-k affamé ; au pluriel, l's se lie : des è-sto-ma-z affamés ; estomacs rime avec tas, lacs, appâts, etc.) s. m.
   Viscère où s'opère la digestion des aliments. Se remplir l'estomac. Les ruminants ont plusieurs estomacs.
   Plus l'estomac est bon, plus les membres profitent ; Quand il a de la force, ils sont forts, agissants ; Et quand il est débile, ils sont tous languissants, BOURSAULT Fabl. d'Ésope, II, 5.
   Ne crains pas, mon cher enfant, que l'abondance de l'eau affaiblisse ou refroidisse ton estomac, LESAGE Gil Blas..
   Car de tous mets sucrés, secs, en pâte ou liquides, Les estomacs dévots furent toujours avides, BOILEAU Sat. x..
   Ce ne fut que par un poids de 437 livres qu'il parvint à produire dans les tubes des effets semblables à ceux de l'estomac de l'oiseau, BONNET Contempl. nat. Oeuvres, t. VIII, p. 13, note 2.
   Avoir l'estomac creux, vide, n'avoir pas mangé.
   Il a deux estomacs, plusieurs estomacs, se dit d'un gros mangeur.
   Très populairement. Avoir ou sentir son estomac dans ses talons, avoir très grand'faim.
   Familièrement. Il a un estomac d'autruche, c'est un estomac d'autruche, se dit d'un homme qui mange beaucoup, sans en être incommodé, parce que c'est une vieille croyance que les autruches digèrent les pierres. Il se dit aussi d'un homme qui digère très vite ; et dans ce sens on dit encore il a l'estomac chaud.
   La partie du corps qui répond à l'estomac, la poitrine. Le creux de l'estomac. Recevoir un coup dans l'estomac.
   Je vais lui présenter mon estomac ouvert, CORN. Cid, v, 1.
   D'une profonde plaie en l'estomac ouverte, CORN. Rodog. v, 4.
   Le général Hord et le général Dardoff montrèrent au roi leurs estomacs couverts de blessures reçues à son service, et, l'assurant qu'ils étaient prêts à mourir pour lui, ils le supplièrent que ce fût au moins dans une occasion plus nécessaire [qu'à Bender], VOLT. Charles XII, 6.
   Se dit populairement du sein d'une femme. Elle a de l'estomac.
   L'estomac d'une volaille ou d'une perdrix, ce qui reste quand les cuisses et les ailes ont été détachées.
   Morceau de fer qui fortifie le devant de l'enclume.
   XIIIe s.
   Cil ki ont l'estomach foible et ki vomissent legierement, ALEBRANT f° 13.
   XVe s.
   Respons, et sauve de propre estomac ce que de propre estomac tu as mis avant, G. CHASTEL. Expos. sur la vér. mal prise..
   XVIe s.
   Par le poulain on descend le vin en cave, par le jambon en l'estomach, RAB. Garg. I, 5.
   Quand je voy Barbe en habit bien duisant, Qui l'estomac blanc et poly descoeuvre...., MAROT III, 126.
   Là il fut receu d'une sentinelle perdue, qui, sans parler, lui planta une harquebusade dans l'estomac de sa cuirasse, D'AUB. Hist. II, 380.
   Je luy ay appris à relever sa ceinture à la fosse de l'estomac, comme le petit Auger barbier de Paris, D'AUB. Conf. II, 1.
   Ledit ventricule a deux orifices, à sçavoir un superieur nommé l'estomach et vulgairement coeur ; et l'autre inferieur nommé pylore, PARÉ I, 14.
   Chacun n'a pas les muses en partage, Et leur fureur tout estomac ne poind, RONS. 397.
   Quiconque a l'estomach plein peult bien jeusner, GENIN Récréat. t. II, p. 248.
   Entre la bouche et l'estomach souvent y a guerre, GENIN ib. t. II, p. 238.
   Wallon, stoumak ; Berry, estouma, stouma ; provenç. estomach ; espagn. estomago ; ital. stomaco ; du latin stomachus, de la traduction grecque gorge, pharynx, provenant de bouche : qui tient à la bouche. C'est dans le latin que, de pharynx, stomachus a glissé au sens de gaster.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • ESTOMAC — On peut se représenter notre estomac comme une dilatation du tube digestif formant une sorte de poche, entre la fin de l’œsophage et le début de l’intestin. Malgré cette apparente simplicité de structure, il s’agit d’un organe dont le… …   Encyclopédie Universelle

  • estomac — ESTOMAC. s. m. (L s se prononce.) La partie interieure du corps de l animal. Il se dit plus ordinairement de l homme qui reçoit les viandes pour les digerer. Bon estomac. estomac debile, meschant estomac. l orifice superieur de l estomac. le fond …   Dictionnaire de l'Académie française

  • estomac — ESTOMAC: Toutes les maladies viennent de l estomac …   Dictionnaire des idées reçues

  • Estomac — Système digestif humain …   Wikipédia en Français

  • ESTOMAC — s. m. (On ne fait pas sentir le C.) On appelle ainsi, dans le corps de l homme ou de l animal, L organe intérieur destiné à recevoir et à digérer les aliments. L estomac est un viscère. L orifice supérieur, l orifice inférieur de l estomac. Le… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • ESTOMAC — n. m. Organe intérieur qui, dans le corps de l’homme ou de l’animal, est destiné à recevoir et à digérer les aliments. L’estomac est un viscère. L’orifice supérieur, l’orifice inférieur de l’estomac. Bon estomac. Estomac débile. Mauvais estomac.… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • estomac — nm. : ÈSTOMA nf. (Aix, Albanais.001, Alby Chéran, Annecy, Bogève, Chambéry, Combe Si.018, Cordon, Doucy Bauges, Giettaz, Montagny Bozel, Morzine, Saxel.002, Table, Thônes.004), èsteuma (Arvillard), R.4, D. => Gorge ; pètro <gésier> nm.… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • estomac —    Avoir de l’estomac    C’est à dire de la poitrine, avec de gros tétons. On dit, en plaisantant, d’une femme qui a de gros tétons, qu’elle est poitrinaire .         Le parrain, vieux païen,    Lorgnant la double loupe,    De Suzon qui boit bien …   Dictionnaire Érotique moderne

  • estomac — n.m. Avoir de l estomac, avoir du toupet …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • estomac — estouma m. estomac; sang froid; cran. voir gavach, sangpausat …   Diccionari Personau e Evolutiu