excepté


excepté
excepté, ée 1.
(è-ksè-pté, ptée) part. passé.
Qui n'est pas compris dans.
   Encore impunément nous souffrons en tous lieux, Leur dieu seul excepté, toute sorte de dieux, CORN. Poly. IV, 6.
   De ceux [captifs] qu'on peut te rendre il est seul excepté, VOLT. Zaïre, I, 4.
   Meurent les protestants, les princes exceptés, M. J. CHÉN. Charles IX, II, 4.
————————
excepté 2.
(è-ksè-pté) prép.
   À la réserve de.
   On trouve tout consterné excepté le coeur de cette princesse, BOSSUET Duch. d'Orl..
   On adorait jusqu'aux bêtes et jusqu'aux reptiles ; tout était Dieu excepté Dieu lui-même, BOSSUET Hist. II, 3.
   Les voici ces nouveaux conquérants [les apôtres] qui viennent sans armes, excepté la croix du Sauveur, FÉN. t. XVII, p. 179.
   Excepté, suivi d'une préposition, quand le terme duquel on excepte est lui-même régi par cette préposition.
   Je crois bien que ce Lalli était un homme odieux, un méchant homme, si vous voulez, qui méritait d'être tué par tout le monde, excepté par le bourreau, D'ALEMB. Lett. à Voltaire, 23 juin 1766.
   La malheureuse facilité qu'ont les hommes de s'accoutumer à tout, excepté au repos et au bonheur, BARTHÉL. Anach. introd. part. 1.
   Cependant on peut suivre aussi la règle ordinaire.
   Il le [Dieu] faut regarder comme l'auteur de tous les biens et de tous les maux, excepté le péché, PASC. Extraits des lettres à Mlle de Roannez, VII.
   Excepté que, conj. avec l'indicatif.
   Neptune envoya aussitôt une divinité trompeuse, semblable aux songes, excepté que les songes ne trompent que pendant le sommeil, FÉN. Tél. IX..
   Excepté est invariable placé avant le substantif, et variable placé après : Excepté une femme ; une femme exceptée. Cette règle est moderne, comme on peut voir à l'historique de EXCEPTER.
   XIVe s.
   Hormis et essieuté tout le fief que je tieng de monseigneur, DU CANGE excepto (voy. pour le reste l'historique de EXCEPTER)..
   Excepté 1 ; provenç. exceptat, septat ; ital. eccettato.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • excepté — 1. excepté [ ɛksɛpte ] prép. • XIIIe; accordé avec le subst. jusqu au XVIe; de excepter ♦ À l exception de, en excluant (placé devant le nom).⇒ hormis , hors, sauf, sinon (cf. À l exclusion de, à part). Tous furent découverts, excepté trois d… …   Encyclopédie Universelle

  • EXCEPTÉ — *  sorte de préposition. Hors, à la réserve de. Excepté telles et telles personnes. Il travaille toute la semaine, excepté le dimanche. Toutes ses filles sont mariées, excepté la plus jeune. Ils ont tous péri, excepté cinq ou six personnes. Il n… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • excepté — I. Excepté, [except]ée. part. II. Excepté. Adv. servant de preposition. Horsmis, à la reserve de ... Excepté telles & telles personnes. il travaille toute la semaine, excepté le Dimanche. il entend tous les jours la Messe, excepté quand il est… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • excepté — prép., hormis, à l exception de, sauf, si ce n est, sinon : armi (Thônes, Villards Thônes), èksèptâ (Aix, Albanais.001, Houches, Saxel.002), ke <que> (002, Douvaine) ; asnake (002, Bogève), sna (Morzine) ; ormi, ke (après ran et to) (002),… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • EXCEPTÉ — v. tr. Désigner une personne ou une chose comme n’étant pas comprise dans un nombre, dans une règle ou dans une situation où il semble qu’elle devrait l’être. Ils en sont exceptés de droit. On accorda l’amnistie aux rebelles, mais en exceptant… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • excepte — ex|cep|te Mot Pla Preposició …   Diccionari Català-Català

  • Excepté que, excepté de — ● Excepté que, excepté de si ce n est que, à cela près que : J accepte tout, excepté de n être jamais consulté …   Encyclopédie Universelle

  • excepté que —    Cette expression prise pour à moins que , est surannée; ainsi, ne dites pas, il viendra, excepté qu il ne soit malade, mais dites, à moins qu il ne soit malade …   Dictionnaire grammatical du mauvais langage

  • être excepté — ● être excepté verbe passif N être pas compris, inclus : Vous deux exceptés, tout le monde a été prévenu …   Encyclopédie Universelle

  • excepter — [ ɛksɛpte ] v. tr. <conjug. : 1> • fin XIIe; lat. exceptare « recevoir », pour servir de v. à exception, fréquent. de excipere ♦ Ne pas comprendre dans. « je veux bien vous excepter de la règle générale; mais je n excepterai que vous »… …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.