exhausser

exhausser
(è-gzô-sé) v. a.
   Élever à une grande hauteur.
   Jadis en Grèce on en posa Le fondement ferme et durable, Puis jusqu'au ciel on exhaussa Le faîte de ce temple aimable, VOLT. Temple du goût..
   Fig.
   Les titres dont les hommes tâchent d'exhausser leur bassesse, MASS. Avent. Jugem..
   À prix d'argent il eût exhaussé sa bassesse par l'éclat des dignités, MASS. Car. Riche..
   Donner plus de hauteur à ce qui a déjà une certaine hauteur. Exhausser un mur.
   Une grande taille ne cherche point à se rehausser en exhaussant sa chaussure, BOSSUET dans LAFAYE, Synony. p. 729.
   S'exhausser, v. réfl. Devenir plus haut. Ces constructions s'exhaussent à vue d'oeil.
   HAUSSER, EXHAUSSER, REHAUSSER. Hausser ne marque rien de plus que de porter ou faire monter plus haut. Exhausser c'est hausser considérablement ; c'est aussi donner plus de hauteur à ce qui a déjà une certaine hauteur : en ce dernier sens il est synonyme de hausser : on hausse ou on exhausse un mur ; mais on voit la plus grande généralité de hausser, si l'on remarque qu'on dit hausser la main et non l'exhausser. Rehausser, c'est hausser de nouveau, hausser ce qui a baissé.
   XIIe s.
   Car pour sa loi esauchier combaton [nous combattons], Ronc. p. 71.
   De vasselage [vaillance] essauciez et prisez, ib. p. 80.
   De grant outrage faire nuls homme mouteplie [prospère] ; Ainz se monte et essauce qui son cuer humilie, Sax. XXXII.
   Quant vit que il n'aura l'amur al rei Henri, Az piez lui est chaü [tombé] ; si lui cria merci ; Fait l'a e eshaucié [élevé en dignité, en richesse], ço conut e gehi [avoua], Th. le mart. 33.
   Mis quers [mon coeur] est esleezciez [rendu joyeux], e mis fiz [mon fils] en Deu eshalciez, Rois, p. 6.
   XIIIe s.
   Bien fust la crestienté essaucie, non mie abaissie, VILLEH. XXXIV.
   Et se tant se cuide essaucier Qu'il la prengne [sa femme] riche forment [très riche], la Rose, 8620.
   Or avint, si comme il plot à Nostre Seignor, que sainte Eglise essauça et crut de jor en jor..., BRUN. LATINI Trés. p. 83.
   XVe s.
   Pour exaulcer son nom, FROISS. II, II, 11.
   Ni les seigneurs pour exaulcer leur estat n'espargnoient ni or ni argent, FROISS. II, II, 223.
   XVIe s.
   Ce nonobstant, prendre n'exaucerai [je ne ferai l'éloge de prendre des dons] En mon escrit, et si confesseray, Que bien souvent, quand à femme l'on donne, Le refuser est chose honneste et bonne, MAROT I, 402.
   Provenç. esalsar, exaltar, eyssaussar ; anc. espagn. exalzar ; du lat. exaltare, de ex, et altus, haut (voy. haut). On voit par l'historique que exhausser et exaucer sont le même mot écrit différemment : exhausser quelqu'un, lui donner de l'élévation, de l'honneur, le satisfaire, et, par extension, exhausser ou exaucer ses voeux, les satisfaire.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

См. также в других словарях:

  • exhausser — [ ɛgzose ] v. tr. <conjug. : 1> • XVIIe; eshalcier v. 1175; lat. ex et a. fr. haucier « hausser »; la var. exaucer s est spécialisée au XVIe→ exaucer 1 ♦ Augmenter (une construction) en hauteur. ⇒ élever, hausser, surélever, surhausser.… …   Encyclopédie Universelle

  • exhausser — Exhausser. v. act. (L H ne se prononce point.) Elever. Exhausser un plancher. exhausser une maison. Ne se dit que des bastiments …   Dictionnaire de l'Académie française

  • EXHAUSSER — v. a. Élever plus haut. Il ne se dit qu en parlant De constructions, d édifices. Exhausser un mur, une maison. Exhausser un plancher. EXHAUSSÉ, ÉE. participe, Un plafond très exhaussé, trop exhaussé, Très haut, trop haut …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • EXHAUSSER — v. tr. élever plus haut. Il se dit surtout en parlant de Constructions, d’édifices. Exhausser un mur, une maison, un perron. Un plafond très exhaussé, trop exhaussé …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • exaucer — [ ɛgzose ] v. tr. <conjug. : 3> • XVIIe; exaulcer 1543; var. de exhausser, au sens fig. de « écouter une prière », avec infl. du lat. exaudire 1 ♦ Satisfaire (qqn) en lui accordant ce qu il demande (en parlant de Dieu, d une puissance… …   Encyclopédie Universelle

  • exhaussement — [ ɛgzosmɑ̃ ] n. m. • mil. XVe; essaucement fin XIIe; de exhausser ♦ Action d exhausser; son résultat. ⇒ élévation, surélévation. Exhaussement d un mur, d un édifice. ⊗ HOM. Exaucement. ● exhaussement nom masculin Action d exhauss …   Encyclopédie Universelle

  • hausser — [ ose ] v. tr. <conjug. : 1> • halcer XIIe; lat. pop. °altiare, de altus « haut » 1 ♦ Donner à (qqch.) de plus grandes dimensions dans le sens de la hauteur. Hausser une maison d un étage. ⇒ exhausser, surélever. 2 ♦ Mettre à un niveau plus …   Encyclopédie Universelle

  • colmater — [ kɔlmate ] v. tr. <conjug. : 1> • 1820; it. colmata, de colmare « combler » 1 ♦ Exhausser (un bas fond), modifier la nature de (un sol) en y faisant séjourner de l eau riche en limon, qui s y dépose. Colmater un sol raviné, infertile. 2 ♦… …   Encyclopédie Universelle

  • surélever — [ syrel(ə)ve ] v. tr. <conjug. : 5> • v. 1400; de sur et élever 1 ♦ Accroître la hauteur de, donner plus de hauteur à. ⇒ exhausser, hausser, surhausser. Surélever une maison ancienne d un étage. Rez de chaussée surélevé, qui n est pas de… …   Encyclopédie Universelle

  • surhausser — [ syrose ] v. tr. <conjug. : 1> • 1690; de sur et hausser ♦ Rare Surélever. ⇒ exhausser. ● surhausser verbe transitif Accroître quelque chose en hauteur : Surhausser un bâtiment. ● surhausser (synonymes) verbe transitif Accroître quelque… …   Encyclopédie Universelle


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»