exécution


exécution
(è-gzé-ku-sion ; en vers de cinq syllabes) s. f.
   Action de passer du projet, du dessein conçu à l'acte, à l'accomplissement.
   Ai-je été, qu'il vous semble, ou rebelle ou trop lent à l'exécution de ce coup violent ?, MAIR. Sophonisbe, v, 8.
   Voilà mon bras tout prêt Pour l'exécution de ce funeste arrêt, ROTROU Bélis. III, 5.
   C'est par là d'ordinaire qu'on en vient à l'exécution, SÉV. 417.
   Le dessein me plaît, l'exécution n'est pas moins heureuse, BOSSUET Lett. 412.
   Le concile en exécution de cette sentence déposa Nestorius, BOSSUET Hist. I, 11.
   Mettre à exécution, exécuter. Le projet fut mis à exécution.
   Absolument.
   Il ne faut point être de ceux qui, à force d'écouter, de chercher, de délibérer, se confondent dans leurs pensées et ne savent à quoi se déterminer ; gens de grandes délibérations et de grandes propositions, mais de nulle exécution, BOSSUET Polit. V, II, 8.
   Il est prompt et rapide dans l'exécution, FÉN. Tél. XVII.
   Homme d'exécution, homme capable d'exécuter hardiment une entreprise.
   Stuart, homme d'exécution et très zélé protestant, BOSSUET Var. 10.
   Il n'y avait alors auprès de sa personne que deux Français ; l'un était M. Siquier, son aide de camp, homme de tête et d'exécution qui s'était mis à son service en Turquie, VOLT. Charles XII, 8.
   Terme d'arts. Action d'exécuter d'après certaines règles, ou conformément à un modèle, à un plan. L'exécution d'un tableau, d'un monument, d'une symphonie.
   Manière d'exécuter. L'exécution entre pour beaucoup dans le mérite des ouvrages de peinture, de sculpture et de poésie.
   Terme de peinture. Habileté à exécuter. Ce peintre a de l'exécution.
   Terme de musique. L'action de jouer sur des instruments ou de chanter un morceau. L'exécution de ce quatuor, de cet opéra est parfaite, est mauvaise.
   Facilité de lire et d'exécuter une partie vocale ou instrumentale. Cet artiste a beaucoup d'exécution.
   Pour la manière de chanter, que nous appelons en France exécution, aucune nation ne saurait le disputer à la nôtre, RICHELET .
   Il ne me semble pas en effet qu'on puisse pousser l'exécution à un plus haut degré de perfection que celui où elle est aujourd'hui, J. J. ROUSS. Dissert. sur la mus. mod..
   L'exécution d'un mouvement, d'une manoeuvre, l'action d'opérer un mouvement, une manoeuvre.
   Terme de marine. Signal d'exécution, signal relatif à une évolution, à un ordre précédemment signalé.
   Plans d'exécution, plans des diverses parties d'un navire.
   Terme de jurisprudence. Fait d'accomplir ce qu'un acte ou un jugement prescrivent.
   Moyens pour procurer l'exécution.
   Exécution provisoire, exécution nonobstant tout recours.
   Terme de procédure. Exécution d'un débiteur. vente de ses biens par autorité de justice.
   Saisie-exécution, saisie des meubles d'un débiteur pour les faire vendre.
   Acte portant exécution parée, acte qu'on peut mettre à exécution, commandement préalablement fait ; tels sont les jugements et contrats en forme authentique.
   Terme de bourse. Vente ou achat public des valeurs dont une personne est acheteur ou vendeur, lorsque cette personne ne remplit pas, au terme, son engagement.
   Terme de guerre. Exécution militaire, mise à mort d'un condamné par un conseil de guerre.
   Exécution militaire, se dit aussi du dégât que l'on fait dans un pays, dans une ville pour punir les habitants ou pour les contraindre à faire ce qu'on exige d'eux.
   Effet que produit le feu d'une troupe, d'une batterie. L'artillerie fit une terrible exécution sur la masse qui s'avançait.
   Supplice capital. L'exécution du condamné aura lieu demain.
   Ceux qui ont vu l'exécution [de la Brinvilliers] disent qu'elle est montée sur l'échafaud avec bien du courage, SÉV. Lett. du 17 juillet 1676.
   S'il y a dans la place une fameuse exécution ou un feu de joie, il paraît à une fenêtre de l'hôtel de ville, LA BRUY. VII.
   L'exécution se fit dans la prison, pendant la nuit, de peur que la fermeté du coupable n'attendrît les assistants, BARTHÉL. Anach. ch. 46.
   Par extension.
   Il y eut en une nuit 185,000 égorgés de la main d'un ange ; quoique Dieu ne fasse pas toujours des exécutions si éclatantes...., BOSSUET Polit. VII, V, 16.
   XIIIe s.
   Ainçois doivent tout li jugement estre mis à execussion sans delai, BEAUMANOIR VII, 12.
   XIVe s.
   Il ont fait ou royaume mainte execution ; Il ont ars [brûlé] maint moustier, mainte belle maison, Occis fames, enfans à grant destruction, Guesclin. 7616.
   Quant aucuns biens se vendoient par execucion de justice, BERCHEURE f° 32, verso..
   XVIe s.
   Execution odieuse [peine de mort], MONT. I, 19.
   Les effects et executions ne sont en nostre puissance, MONT. I, 30.
   Une telle prudence est mortelle ennemye des haultes executions, MONT. I, 34.
   La connoissance des executions testamentaires appartient aux juges laiz, et par prevention aux royaux, LOYSEL 316.
   Homme d'execution, AMYOT Timol. 4.
   La pluspart de la noblesse, ayant entendu l'execution [massacre] de Vassy, se delibera de venir près Paris, LANOUE 547.
   Les bons conseils sont les sources d'où derivent les belles executions, LANOUE 585.
   Provenç. executio ; espagn. ejecucion ; ital. esecuzione ; du lat. exsecutionem, exécution (voy. exécuter).

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • exécution — [ ɛgzekysjɔ̃ ] n. f. • 1265; lat. exsecutio, de exsequi, de ex et sequi « suivre, poursuivre » I ♦ 1 ♦ Action d exécuter (qqch.), de passer à l acte, à l accomplissement. ⇒ réalisation. Exécution d un projet, d une décision. « l esprit ne doit… …   Encyclopédie Universelle

  • EXECUTION — (Civil), laws concerning methods of recovering a debt. Definition and Substance of the Concept In Jewish law, a debt or obligation (ḥiyyuv) creates in favor of the creditor not only a personal right of action against the debtor, but also a right… …   Encyclopedia of Judaism

  • execution — ex·e·cu·tion /ˌek si kyü shən/ n 1: the act or process of executing witnessed the execution of the will 2: a putting to death as fulfillment of a judicial death sentence 3: the process of enforcing a judgment (as against a debtor); also: a… …   Law dictionary

  • Execution — Ex e*cu tion, n. [F. ex[ e]cution, L. executio, exsecutio.] 1. The act of executing; a carrying into effect or to completion; performance; achievement; consummation; as, the execution of a plan, a work, etc. [1913 Webster] The excellence of the… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • execution — Execution. s. f. v. Il a tous les sens de son verbe. L execution d une entreprise, d un dessein. il n est pas bon pour le conseil, mais pour l execution. cela demande une prompte execution. il a souffert l execution plustost que de payer. il a… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Execution — Exécution Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom …   Wikipédia en Français

  • execution — mid 14c., from Anglo Fr. execucioun (late 13c.), O.Fr. execucion a carrying out (of an order, etc.), from L. executionem (nom. executio) an accomplishing, noun of action from pp. stem of exequi/exsequi to follow out, from ex out (see EX (Cf. ex… …   Etymology dictionary

  • execution — The act of getting an officer of the court to take possession of the property of a losing party in a lawsuit, the judgment debtor, on behalf of the winner, the judgment creditor, so that it may be sold and the proceeds may be used to pay the… …   Glossary of Bankruptcy

  • execution — [n1] killing beheading, capital punishment, contract killing*, crucifixion, decapitation, electrocution, gassing, guillotining, hanging, hit, impalement, lethal injection, necktie party*, punishment, rub out*, shooting, strangling, strangulation; …   New thesaurus

  • execution — [ek΄si kyo͞o′shən] n. [ME execucion < Anglo Fr < OFr execution < L executio, exsecutio: see EXECUTOR] 1. the act of executing; specif., a) a carrying out, doing, producing, etc. b) a putting to death as in accordance with a legally… …   English World dictionary

  • Execution — (lat. Executĭo, Hülfsvollstreckung), 1) die Anwendung der gesetzlichen Zwangsmittel zur Vollstreckung eines richterlichen Erkenntnisses wider den Verurtheilten. Zur Anwendung der Executionsmaßregeln wird a) im Civilprocesse vorausgesetzt, daß das …   Pierer's Universal-Lexikon