falot


falot
falot 1.
(fa-lo ; le t ne se lie pas ; au pluriel, l's se lie : des fa-lo-z allumés) s. m.
   Sorte de grande lanterne.
   Le fils de la Feuillade se lassa de faire allumer tous les soirs les falots des quatre coins de cette place [des Victoires], SAINT-SIMON 69, 130.
   La rue où je logeais était sombre et déserte ; Quelques ombres passaient, un falot à la main, A. DE MUSSET Poésies nouv. Nuit d'octobre..
   Fig.
   Un sot est un falot ; la lumière passe à travers, BEAUMARCH. Mère coup. II, 8.
   Terme de blason. Meuble d'armoiries en forme de vase avec un manche. Falot allumé et emmanché, falot dont la flamme et le manche sont d'un autre émail.
   Sorte de grand vase qu'on emplit de suif, de poix-résine et autres matières semblables, et dont on se sert pour éclairer les cours d'une grande maison, les abords d'un lieu de fête, etc. On dit plus ordinairement pot à feu.
   Terme de marine.
   Le falot ou fanal est la lanterne dorée sur son chandelier, au plus haut de la poupe ; l'amiral a le falot de trois lanternes, le vice-amiral de deux, et les autres navires de guerre d'une, ÉTIENNE CLEIRAC 1643, dans JAL.
   XIVe s.
   Olivier de Clisson venoit moult puissamment à falos, à brandons, o [avec] lui hommes cinq cent, Guesclin, 21749.
   XVIe s.
   Combien qu'ils semblassent fallots ardens pour enflamber toute la terre, ils n'estoyent neanmoins que tisons fumans, CALV. Instit. 156.
   Phanot, COTGRAVE .
   Bourguign. foilô ; espagn. farol ; ital. falò{{}}; piémontais, farò{{}}; vénit. fanò{{}}; farot dans Nicot ; fanot dans du Cange, au mot fanon ; du grec, brillant, ou phare ; car il s'est fait une confusion entre ces deux mots (voy. <
SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE
1. FALOT. - ÉTYM. Ajoutez : M. Mantellier, Glossaire, Paris, 1869, p. 31, cite une forme feullet du XVIe siècle. Feulet doit être rapproché du bourg. foilô, et ils dérivent tous les deux de l'ancien franç. faille, torche.
————————
falot, ote 2.
(fa-lo, lo-t') adj.
Plaisant, drôle, grotesque. Conte falot. Aventure falote.
   Là, par quelque chanson falote, Nous célébrerons la vertu Qu'on tire de ce bois tortu [la vigne], ST-AMAND dans RICHELET.
   Sans ce trait falot Un homme l'emmenait, qui s'est trouvé fort sot, MOL. l'Ét. II, 14.
   Un bon couplet chez ce peuple falot [le Français] De tout mérite est l'infaillible lot, VOLT. Ép. XXXV.
   Payant tribut à l'attribut De sa gaîté falote [de Mo mus], BÉRANG. Marotte..
   Substantivement. Il fait le falot.
   XVIe s.
   Cy dessous gist et loge en serre Ce très gentil fallot Jan Serre, MAROT p. 421, dans LACURNE.
   Ce vieux cynique [Diogène] estoit un vray falot, GARASSE Recherche des recherches, p. IX, dans LACURNE.
   Ital. falotico, capricieux. Origine fort incertaine. Il est possible que cet adjectif soit le même que falot 1, l'individu gai, un peu fou, capricieux, ayant été comparé à quelque chose qui vacille comme la lumière d'un falot, d'une lanterne portée à la main. L'espagn. faroson, homme effronté, farota, femme dévergondée, appartient-il à falot, à falotico ?
SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE
2. FALOT, OTTE., - ÉTYM. Ajoutez : On peut mettre aussi en regard le bas-breton fal, fou, falgoet, bois du fou.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • falot — falot …   Dictionnaire des rimes

  • falot — Falot, m. acut. Combien qu il vienne de {{t=g}}phainô,{{/t}} et plus pres, de {{t=g}}phanos,{{/t}} qui signifie aussi lampe et torche, si le prend proprement le François pour cette Farasse, qui est faite de poix et resine, flambant à feu vague,… …   Thresor de la langue françoyse

  • falot — fȁlot m DEFINICIJA onaj koji je nestalan i lakomislen; vjetrogonja, vucibatina, nevaljalac, skitnica, danguba, besposličar, hulja, nitkov ETIMOLOGIJA austr.njem. Fallott …   Hrvatski jezični portal

  • falot — 1. falot [ falo ] n. m. • 1371; toscan falô, altér. du gr. pharos « phare » 1 ♦ Grande lanterne. ⇒ fanal. « Quelques ombres passaient, un falot à la main » (Musset). 2 ♦ (1888) Arg. milit. Conseil de guerre. « Surtout ne cassez pas vos képis,… …   Encyclopédie Universelle

  • falot — I. FALOT. s. m. Espece de grande lanterne que l on porte ordinairement au bout d un baston. Allumer un falot. On appelle, Falot, Dans la maison du Roy, des Princes, un grand vase qu on emplit de suif, de poix resine & d autres matieres… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • FALOT — OTE. adj. Ridicule, plaisant, drôle. Conte falot. Aventure falote.   Il est aussi substantif. Il fait le falot. C est un plaisant falot. Ce mot est familier …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • falót — a m, im. mn. falóti in falótje (ọ̑) pog., ekspr. slab, malopriden človek: njegov brat je velik falot; ne kaže zaupati tem falotom / kot psovka falot, ogoljufal si me …   Slovar slovenskega knjižnega jezika

  • FALOT — s. m. Espèce de grande lanterne ordinairement faite de toile. Porter un falot au bout d un bâton.   Il se dit également d Un grand vase qu on emplit de suif, de poix résine et d autres matières combustibles, pour éclairer les abords d un lieu de… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • FALOT — n. m. Espèce de grande lanterne ordinairement faite de toile, Porter un falot au bout d’un bâton …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • falot — n.m. Conseil de guerre, tribunal militaire : Passer au falot …   Dictionnaire du Français argotique et populaire


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.