financier


financier
financier 1.
(fi-nan-sié ; l'r ne se lie jamais ; au pluriel, l's se lie : des fi-nan-sié-z enrichis) s. m.
   Celui qui fait des opérations de banque, de grandes affaires d'argent.
   Insensiblement Babouc faisait grâce à l'avidité du financier, qui n'est pas au fond plus avide que les autres hommes, et qui est nécessaire, VOLT. Babouc..
   Il était aisé que la maltôte romaine tombât d'elle-même dans la monarchie des Francs ; c'était un art très compliqué et qui n'entrait ni dans les idées ni dans les plans de ces peuples simples ; si les Tartares inondaient aujourd'hui l'Europe, il faudrait bien des affaires pour leur faire entendre ce que c'est qu'un financier parmi nous, MONTESQ. Esp. XXX, 13.
   Il se dit aussi de ceux qui manient les deniers de l'État.
   Il s'est dit autrefois de ceux qui avaient la ferme ou la régie des droits du roi.
   Si le financier manque son coup, les courtisans disent de lui : c'est un bourgeois, un homme de rien, un malotru ; s'il réussit, ils lui demandent sa fille, LA BRUY. VI.
   M. de la Popelinière n'était pas le plus riche des financiers, mais il en était le plus fastueux, MARMONTEL Mém. IV.
   Celui qui entend les affaires de finance.
   L'évêque de Paris Gondi, qui se croyait un grand financier, parce qu'il avait beaucoup d'argent et qu'il n'en dépensait guère, VOLT. Lett. Vaines, 30 mars 1776.
   Familièrement. Homme opulent. C'est un financier, un gros financier.
   Le savetier alors en chantant s'éveillait ; Et le financier se plaignait Que les soins de la Providence N'eussent pas au marché fait vendre le dormir, LA FONT. Fabl VIII, 2.
   On dit aussi : Il est riche comme un financier.
   Terme de théâtre. Comédien qui joue les rôles de financier, ceux dans lesquels il faut de la rondeur et du laisser-aller, avec une certaine morgue.
   XVe s.
   Et dame qui est financhiere [qui fournit] De tous les biens de mon pourpris, AL. CHARTIER Oeuvres, p. 751.
   Les grands et generaux financiers à l'entrée de Charles VIII à Florence, en 1494, ANDRÉ DE LA VIGNE Voyage de Naples, p. 119, dans LACURNE.
   XVIe s.
   Pour estre advocat ou financier, il n'en faut pas mescognoistre la fourbe qu'il y a en telles vacations ; un honneste homme n'est pas comptable du vice ou sottise de son mestier, MONT. IV, 158.
   Finance.
————————
financier, ière 2.
(fi-nan-siè, siè-r') adj.
   Qui a rapport aux finances. Système financier. Opérations financières. Désordres financiers.
   Division financière, circonscription établie pour la perception des impôts.
   Qui est propre aux gens de finances.
   Morgue financière, SAURIN dans le Dict. de POITEVIN..
   Écriture financière, écriture en lettres rondes.
   Terme d'imprimerie. Lettre financière, sorte de caractère rond.
   Chiffres financiers, petits chiffres romains.
   S. f. Terme de cuisine.
   Financière : si vous mêlez des crêtes et rognons de coq avec des quenelles, des champignons, des truffes par tranches, des fonds d'artichauts par petits morceaux, des ris de veau ou des foies de volailles, le tout cuit à point et préparé comme les ragoûts mêlés, cela s'appelle une financière, la Cuisinière de la campagne et de la ville, p. 155.
   On dit de même : Vol-au-vent à la financière, côtelettes à la financière, fricassée de poulet à la financière, etc.
   Cette locution est probablement née au 18e siècle, à l'époque où les financiers se signalèrent par le luxe de leur table.
   Finance.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Financier — Financier …   Deutsch Wörterbuch

  • financier — financier, ière [ finɑ̃sje, jɛr ] n. et adj. • financhière « celui qui finance, qui paye » v. 1420; de finance I ♦ N. m. 1 ♦ (1549) Anciennt Celui qui s occupait des finances publiques; qui avait la ferme ou la régie des droits du roi. ⇒ fermier …   Encyclopédie Universelle

  • financier — fi‧nan‧cier [fˈnænsɪə, faɪˈnæn ǁ ˌfɪnənˈsɪr] noun [countable] 1. BANKING a person or organization that provides money for investment: • The firm has a value only if it is earning more than its cost of capital; otherwise, the financiers should… …   Financial and business terms

  • Financier — (pronEng|fɨˈnænsiɚ, or IPA2|finãˈsje in French) is a term for a person who handles large sums of money, usually involving money lending, financing projects, large scale investing, or large scale money management. The term is French, and derives… …   Wikipedia

  • financier — Financier. s. m. Qui manie les finances du Roy, ou qui est dans les affaires de finances. Riche financier. grand financier. la recherche des financiers. On appelle, Escriture financiere, Une escriture de lettre ronde. Et dans cette phrase… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Financier — Fin an*cier (?; 277), n. [Cf. F. financier.] 1. One charged with the administration of finance; an officer who administers the public revenue; a treasurer. Burke. [1913 Webster] 2. One skilled in financial operations; one acquainted with money… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • financier — fi·nan·cier n 1: one who specializes in raising and expending public moneys 2: one who deals with finance and investment on a large scale Merriam Webster’s Dictionary of Law. Merriam Webster. 1996 …   Law dictionary

  • financier — 1610s, one concerned with finances (especially public), from Fr. financier (16c.), agent noun from finance (see FINANCE (Cf. finance)). Sense of capitalist is first recorded 1867 …   Etymology dictionary

  • Financier — Fin an*cier , v. i. [imp. & p. p. {Financiered}; p. pr. & vb. n. {Financiering}.] To conduct financial operations. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Financier — (fr., spr. Finangßiëh), so v.w. Rentner, Capitalist …   Pierer's Universal-Lexikon


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.