flotte


flotte
flotte 1.
(flo-t') s. f.
   Réunion d'un certain nombre de bâtiments marchands ou de vaisseaux de guerre, destinés à naviguer ensemble.
   ....Lorsque, les chassant du port qui les recèle, L'Aulide aura vomi leur flotte criminelle, RAC. Iphig. V, 4.
   Que ferait-on du vin et de l'eau-de-vie, depuis que les Hollandais et les Anglais n'en vont point charger des flottes entières à Bordeaux, à la Rochelle, à Nantes, si les femmes, devenues grandes buveuses, n'en faisaient une horrible consommation !, BAYLE Lett. à l'abbé Dubois, 3 janv. 1697.
   Ce sont les Anglais qui les premiers ont rangé leurs forces navales en bataille dans l'ordre où l'on combat aujourd'hui ; et c'est d'eux que les autres nations ont pris l'usage de partager leurs flottes en avant-garde, arrière-garde et corps de bataille, VOLT. Louis XV, 8.
   Les flottes guerrières sont sur l'océan ce que sont les forteresses et les remparts pour les citoyens des villes, RAYNAL Hist. phil. XVIII, 49.
   Aller de flotte, aller de conserve, ou en compagnie.
   On a dit autrefois métaphoriquement : la flotte est arrivée, pour signifier qu'on a reçu de l'argent après avoir attendu quelque temps ; par allusion aux flottes des Indes.
   La force navale d'une nation. C'est un des meilleurs officiers de la flotte.
   Dans le langage populaire, il signifie quelquefois grand nombre. Il en est arrivé une flotte. Ils étaient là une flotte de badauds. C'est un sens archaïque.
   XIIIe s.
   As noces vint bien atornée, Et des autres i ot grant flote [foule], Et Renart lor chante une note, Ren. 12657.
   XIVe s.
   Tant comme le cheval se pouvoit efforcer, se plongoit dedans les grans flottes de ses ennemis, Chr. de St Denis, t. I, f° 244, dans LACURNE.
   XVe s.
   Adonc demanda le roi : Dites-moi, chevauchent-ils tous en flotte ? - Nennil, sire, ils sont en deux batailles, FROISS. II, III, 19.
   Arriverent à Bordeaux sur Gironde, toutes d'une flotte, bien deux cens voiles et nefs de marchands du royaume d'Angleterre qui alloient aux vins, FROISS. t. I, p. 433, dans LACURNE.
   Après avironna [rama] le suppliant, et mena la flette du costé du port, DU CANGE avirunatus..
   XVIe s.
   ....Et à flotte [troupe] petite De combatans, par moy fut desconfite.... Thebes cité antique, et ses vassaux, MAROT IV, 128.
   Les Carthaginois guettoient leurs armées au passage avec une grosse flotte de vaisseaux, AMYOT Timol. 9.
   Ilz firent des deux une seule armée, puis tous d'une flotte voguerent vers la ville, AMYOT Anton. 98.
   Lesquels passerent la riviere tous de flotte, en eau jusqu'à la ceinture, MONTLUC Mém. t. I, p. 95, dans LACURNE.
   Espagn. flota, multitude et flotte ; portug. frota, multitude et flotte ; ital. fiotta, frotta, multitude, flotta, flotte. Flote, dans le vieux français, ainsi que les mots congénères des langues romanes, signifie multitude, et vient, par changement de genre (on trouve aussi dans l'italien, au masculin, fiotto, frotto), du latin fluctus, flot, pris métaphoriquement pour abondance. L'ancien français ne se servait pas de ce mot pour signifier une réunion de vaisseaux, mais de estoire. On a dit flotte de nefs comme flotte de gens. Mais les langues germaniques ont un mot qui signifie réunion de vaisseaux : holland. vloot ; suéd. flotta ; angl.-sax. fliet ; angl. fleet. Ce dernier mot a fourni flete directement comme on peut voir à l'historique ; et, dans tous les cas, ainsi que le remarque Diez, les mots germaniques ont agi sur flotte, multitude, pour y déterminer le sens de réunion de vaisseaux.
————————
flotte 2.
(flo-t') s. f.
   Bouées ou tonneaux vides que l'on attache à différents points de la longueur d'un câble pour le tenir suspendu. On dit aussi flotteurs.
   Terme de pêche. Morceau de liége ou autre corps léger qui soutient la ligne et les hameçons à fleur d'eau.
   Se dit aussi de la corde garnie de liége, de roseaux, etc. qui borde certains filets.
   Se dit aussi (du moins en Lorraine) d'un train de bois flottant. La flotte était trop longue et se manoeuvrait difficilement.
   Flotter (voy. aussi FLOT 2, à l'historique).
————————
flotte 3.
(flo-t') s. f.
Terme de soierie. Subdivision d'une pantine de soie ; il faut deux, trois ou quatre flottes pour faire une pantine.
   Est-ce flot pour floc ? est-ce flotter, à cause qu'un paquet de soie est pour ainsi dire flottant ?
————————
flotte 4.
(flo-t') s. f.
Rondelle de fer battu qu'on place entre l'épaulement de l'essieu et la roue d'une voiture, et sur laquelle frotte cette roue.
   Est-ce flotte par corruption pour frotte ?
————————
flotte 5.
(flo-t') s. f.
S'est dit d'une cuve d'où on tire la bière pour l'entonner.
   XVIe s.
   Les cuves, flottes et bacquets et autres vaisseaux d'iceux brasseurs, Cour des aides de Rouen, arrêt, 30 mars 1540.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • flotte — Flotte. s. f. Nombre considerable de vaisseaux qui vont ensemble, soit pour la guerre, soit pour le commerce. Les flottes se sont rencontrées, il y a eu un grand combat. la flotte des Indes. la flotte d Espagne. la flotte de Hollande. une flotte… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • flotté — flotté, ée (flo té, tée) part. passé de flotter. 1°   Bois flotté, bois à brûler qui est venu par le flottage.    Visage de bois flotté, visage pâle, sans couleur. •   Je ne suis pas un casse mottes, Un visage de bois flotté ; Je suis un dieu… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Flotte — bezeichnet: in der Marine die Gesamtheit aller Schiffseinheiten, siehe Flotte (Marine) die Gesamtheit der Flugzeuge eines Flugunternehmens, siehe Luftflotte die Gesamtheit der Fahrzeuge eines Unternehmens, siehe Fuhrpark eine… …   Deutsch Wikipedia

  • Flotte — Flotte: Die Bezeichnung für »größerer Schiffsverband« ist ein ursprünglich germ. Wort, das zur Sippe von ↑ fließen gehört. Die heimischen Formen mnd. vlōte, mniederl. vlōte, vloot (entsprechend aengl. flota, aisl. floti »Floß, Wasserfahrzeug;… …   Das Herkunftswörterbuch

  • flotté — Flotté. Adj. Terme qui n a d usage qu en cette phrase, Bois flotté, Qui se dit du bois à brusler, qui est venu à flot par la riviere, Une voye de bois flotté. On dit bassement & par derision, d Un homme qui est d une figure, d une mine peu… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Flotte — Sf std. (16. Jh.) Entlehnung. Vermutlich zunächst entlehnt aus mndd. vlōte, mndl. vlōte Schiffsverband (ähnlich wie Floß eine Ableitung zu fließen). Das Wort gerät dann dem Schicksal der militärischen Terminologie dieser Zeit entsprechend unter… …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • flotte — Flotte, f. penacut. Est une grande assemblée et compagnie de navires flottans sur mer, Classis. L Espagnol dit aussi Flota. Pour ce mesme, et est mot de marine. Par translation on dit une flotte de gents, pour une grande et nombreuse compagnie de …   Thresor de la langue françoyse

  • Flotte [1] — Flotte, 1) die gesammte Marine eines Landes, u. man unterscheidet je nach ihrer Bestimmung Kriegs u. Handelsflotten, u. je nach der bewegenden Kraft Segel u. Dampfflotten; gewöhnlich 2) jede größere Anzahl Kriegsschiffe. Den Kern einer solchen… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Flotte [2] — Flotte (in and. Bedeut.), 1) so v.w. Floßgarn; 2) die Brühe od. Farbe der Indigoküpe …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Flotte [3] — Flotte, la, Marktflecken auf der Insel Ré im Biscayschen Meerbusen (Atlantischer Ocean), an der Westküste von Frankreich, Arrondissement La Rochelle, Departement Charente inférieure: guter Hafen, Handel mit Wein u. Salz; 2600 Ew …   Pierer's Universal-Lexikon