flute


flute
flute 1.
(flû-t') s. f.
   Dans un sens général, tout instrument à vent, en bois et à trous que l'on bouche avec les doigts, et dans lequel on souffle.
   On prétend qu'Hyagnis fut le plus ancien joueur de flûte, ROLLIN Hist. anc. Oeuv. t. XI, 1re partie, p. 224.
   Il voulut attirer son attention, et, tirant une flûte de sa poche, il se mit à jouer un air assez touchant, HAMILT. Hist. de Fleur d'épine..
   Ils [les sauvages] avaient pour instruments de musique guerrière des flûtes faites avec les ossements de leurs ennemis, RAYNAL Hist. phil. IX, 5.
   Fig. Ajustez vos flûtes, se dit soit en parlant à un homme qui ne paraît pas d'accord avec lui-même, soit en parlant à plusieurs personnes qui ne conviennent pas des moyens de faire réussir quelque chose.
   En ce dernier sens, on dit également : accordez vos flûtes.
   Et vous, filous fieffés.... Mettez, pour me tromper, vos flûtes mieux d'accord, MOL. l'Ét. I, 4.
   Dès que nos flûtes furent d'accord, nous repassâmes dans la chambre de Son Éminence, LESAGE Guzm. d'Alfar. III, 6.
   Leurs flûtes ne s'accordent pas, se dit de deux personnes qui se veulent du mal.
   Fig. Aller aux flûtes de quelqu'un, faire toutes ses volontés. Il prétendait me faire aller à ses flûtes.
   Jouer de la flûte sur le bout de son nez, geste moqueur chez les gamins, les ouvriers, les jeunes soldats, qui consiste à tenir les deux mains ouvertes, très étendues, le pouce gauche touchant le bout du nez, le pouce droit touchant le petit doigt gauche, le tout dans la direction de la personne dont on se moque, et à remuer les trois doigts intermédiaires de chaque main comme si l'on jouait de la flûte.
   Être monté sur des flûtes, se dit de ceux qui ont les jambes longues et grêles.
   Flûtes à bec, tous les instruments comme la clarinette, le hautbois et surtout le flageolet, où il y a une extrémité qui se met dans la bouche.
   Double flûte, nom d'un instrument usité chez les anciens, qui avait un bec et deux corps.
   Il y avait, parmi les anciens ainsi que parmi nous, quelques instruments sur lesquels un musicien seul pouvait exécuter une sorte de concert ; telles étaient la double flûte et la lyre, ROLLIN Hist. anc. Oeuv. t. XI, 1re partie, p. 246.
   Greffe en flûte, celle dans laquelle la branche de l'arbre et la greffe sont toutes deux taillées à plat et en diminuant d'épaisseur comme un bec de flûte.
   Flûte, joint de bois en bec de flûte.
   Particulièrement, instrument à vent en forme de cylindre, percé de trous, garni de clefs, ouvert par un bout et bouché à l'autre, et ayant, près du bout qui est bouché, un trou plus grand qui sert d'embouchure ; on dit aussi flûte traversière.
   Le roi [Frédéric de Prusse] y jouait [dans un concert] de la flûte aussi bien que le meilleur artiste, les concertants exécutaient souvent de ses compositions, VOLT. Mém. de Volt..
   Petite flûte, flûte d'un timbre perçant.
   L'artiste qui exécute la partie de la flûte traversière dans une symphonie. C'est la première flûte de l'opéra.
   On dit aussi flûtiste.
   Jeu de flûtes, jeu d'orgues qui ressemble au son des flûtes.
   Flûte à l'oignon, voy. mirliton.
   Flûte de pan, voy. pan.
   Sorte de petit pain long. Manger une flûte dans son café.
   Nom d'un instrument de bois ou de fer, creusé dans sa longueur, et qui sert à sonder les tines de beurre.
10°   Par plaisanterie. Seringue à lavement.
   Avoir toujours la flûte au derrière, prendre souvent des lavements.
11°   Terme de commerce. Cocon de forme allongée, ouvert par une extrémité.
12°   Espèce de navette dont se servent les tapissiers de haute lisse.
PROVERBES
   Il y a de l'ordure à sa flûte, c'est-à-dire il y a quelque vérité dans l'accusation dont il est l'objet.
   Toujours souvient à Robin de ses flûtes, c'est-à-dire on revient facilement à ses anciennes habitudes, à ses goûts d'enfance.
   Ce qui vient de la flûte s'en retourne au tambour, c'est-à-dire le bien mal acquis ou acquis trop facilement se dissipe de même (ce qu'on a gagné en jouant de la flûte se dépensant à faire jouer du tambour).
   Il est du bois dont on fait des flûtes (par allusion probablement à la légèreté et au creux des bois employés pour faire des flûtes), c'est un homme qui dit et fait tout ce qu'on veut.
   XIVe s.
   Le suppliant dist qu'il iroit querir une fluste ou flajot, DU CANGE fistulare..
   XVe s.
   Flute double, DU CANGE ib..
   XVIe s.
   Il fit tant, qu'il accorda ses flutes avec cette jeune femme, DESPER. Contes, LXII.
   Une fleute-traverse, que l'on appelle à grand tort fleuste d'Allemand ; car les François s'en aydent mieulx...., CARLOIX VI, 11.
   Couleuvrines.... fauconneaux, verses, fleutes, orgues, PARÉ liv. IX, Préf..
   Il desdaigna d'apprendre à jouer des flustes.... Quand on souffle dedans une fluste, le visage s'en altere, AMYOT Alc. 4.
   Picard, flahute ; bourguign. fleute ; provenç. et espagn. flauta ; portug. flauta, frauta ; ital. flauto (voy. flûter).
SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE
1. FLÛTE. Ajoutez : - REM. La petite flûte, dont il est question au n° 3, est une flûte qui sonne à l'octave de la flûte ordinaire.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • flûte — flûte …   Dictionnaire des rimes

  • flûté — flûté …   Dictionnaire des rimes

  • FLÛTE — La flûte est sans doute un des instruments dont les origines remontent le plus haut dans l’histoire de l’humanité. Le roseau des marais, le bout de bois creux offerts aux vents subtils ou féroces furent des objets dont les effets ne pouvaient… …   Encyclopédie Universelle

  • Flute — Flûte Pour les articles homonymes, voir Flûte (homonymie). Le Sommeil de l’Enfant Jésu …   Wikipédia en Français

  • flûte — 2. (flû t ) s. f. Nom de certains longs verres à boire. ÉTYMOLOGIE    Scheler remarque qu il n est pas sûr que le verre ait été ainsi dit par assimilation de forme avec la flûte, instrument ; qu en allemand Flöte, qui signifie flûte et qui vient… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • flûté — flûté, ée 1. (flû té, tée) adj. 1°   Qui imite le son doux et agréable de la flûte. Des sons flûtés.    Se dit particulièrement des sons produits sur les instruments à cordes en laissant aller mollement l archet qui glisse et se rapproche de la… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Flute — Flute, n. [OE. floute, floite, fr. OF. fla[ u]te, flahute, flahuste, F. fl?te; cf. LL. flauta, D. fluit. See {Flute}, v. i.] 1. A musical wind instrument, consisting of a hollow cylinder or pipe, with holes along its length, stopped by the… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • flute — early 14c., from O.Fr. flaute (12c.), from O.Prov. flaut, of uncertain origin, perhaps imitative or from L. flare to blow; perhaps influenced by Prov. laut lute. The other Germanic words (Cf. Ger. flöte) are likewise borrowings from French.… …   Etymology dictionary

  • Flute — Flute, v. t. [imp. & p. p. {Fluted}; p. pr. & vb. n. {Fluting}.] 1. To play, whistle, or sing with a clear, soft note, like that of a flute. [1913 Webster] Knaves are men, That lute and flute fantastic tenderness. Tennyson. [1913 Webster] The… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • flute — flute; wald·flute; hohl·flute; spitz·flute; …   English syllables


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.