antiquité


antiquité
(an-ti-ki-té) s. f.
   Ancienneté très reculée.
   Elles ont une antiquité au-dessus d'Esdras, BOSSUET Hist. II, 13.
   De nos arts, de nos lois l'auguste antiquité, VOLT. Orphel. de la Chine, I, 1.
   De toute antiquité, loc. adv. De tout temps.
   Terres censuelles, dont le cens avait de toute antiquité appartenu au roi, MONTESQ. Esp. XXX, 15.
   Collectivement, les hommes qui ont vécu dans les siècles éloignés du nôtre. L'antiquité raconte.
   On peut opposer les deux Scaligers à la plus savante antiquité, BALZAC dans BOUHOURS.
   Au plur. Monuments, oeuvres d'art qui nous restent de l'antiquité. Des antiquités romaines. Les antiquités d'une ville.
   Les moeurs antiques qu'Homère et Hésiode nous représentent, ne servent pas peu à nous faire entendre les antiquités beaucoup plus reculées et la divine simplicité de l'Écriture, BOSSUET Hist. univ. I, 25.
   Clément XI lui donna par une bulle l'intendance générale sur toutes les antiquités de Rome, auxquelles il était défendu de toucher sans sa permission, FONTEN. Bianchini..
   Il s'emploie en ce sens, mais plus rarement, au singulier. On voit près de cette ville une belle antiquité.
   XIe s.
   C'est l'amiral le viel d'antiquitet, Ch. de Rol. CLXXXV.
   XIIe s.
   As reis d'antiquité devriez reguarder, Qui les comandemenz Deu ne voldrent guarder, Th. le Mart. p. 78.
   XIIIe s.
   Bien sembloit l'ermitage de viel antiquité, Berte, XLV.
   Il meïsmes ses cors a le fu alumé En un palais d'encoste qui fu d'antiquité, Ch. d'Ant. VII, 580.
   Sire, dist l'Arabis, en orés verité ; Cil sont bon chevalier de viele antiquité ; Si conquistrent Espagne par lor grand poesté, ib. VIII, 335.
   XVIe s.
   Nous en voyons mille exemples en l'antiquité, MONT. III, 120.
   Provenç. antiquitat ; espagn. antiguedad ; ital. antichità ; de antiquitatem (voy. antique).
SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE
   ANTIQUITÉ. Ajoutez :
   Il s'est dit pour vieillesse.
   Mon âge, mon antiquité, la simplicité de mes sentiments.... me donnaient cette confiance, BOSSUET Relation sur le quiétisme..
   On se cache de celui qui par son antiquité était à la tête, BOSSUET Remarque sur la réponse [de Fénelon] à la relation sur le quiétisme.
   Mon antiquité ne me permet plus d'entretenir la compagnie au delà de neuf heures, Mme DE COULANGES Lett. à Mme de Grignan, 3 mars 1704.
   Cet emploi a cessé d'être en usage.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • antiquité — [ ɑ̃tikite ] n. f. • 1080; lat. antiquitas 1 ♦ Vieilli Caractère de ce qui est très ancien. ⇒ ancienneté. Ces traditions « prouvent au moins l antiquité des peuples de l Égypte » (Condillac). 2 ♦ Temps très ancien, très reculé. Cela remonte à la… …   Encyclopédie Universelle

  • Antiquite — Antiquité L Antiquité est la première des époques de l Histoire. Pour une civilisation, l Antiquité commence avec le développement ou l adoption de l écriture. Le passage à l antiquité s est donc produit à différentes périodes pour les différents …   Wikipédia en Français

  • antiquite — ANTIQUITE. s. f. Ancienneté reculée. Temple vénérable par son antiquité. Cela est d une grande antiquité. Cette Maison est illustre par sa noblesse et par son antiquité. L antiquité des temps. [b]f♛/b] Il se prend aussi collectivem. pour Tous… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • antiquité — Antiquité. s. f. Ancienneté. Temple venerable pour son antiquité. cela est d une grande antiquité. de de toute antiquité. cette maison est illustre pour sa noblesse & pour son antiquité. Il se prend aussi collectivement pour tous ceux qui ont… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • antiquité — Antiquité, Antiquitas. Estimez que tout ce que j ay dit, c a esté pour avoir memoire de l antiquité, Referte haec omnia ad memoriam vetustatis …   Thresor de la langue françoyse

  • antiquité — et tout ce qui s y rapporte : Poncif, embêtant …   Dictionnaire des idées reçues

  • Antiquité — Cet article concerne la période historique. Pour les meubles et objets anciens, voir Antiquaire. L’Antiquité est la première des époques de l Histoire. Pour une civilisation, l Antiquité commence avec le développement ou l adoption de l écriture …   Wikipédia en Français

  • ANTIQUITÉ — s. f. Ancienneté reculée. Temple vénérable par son antiquité. Cela est d une grande antiquité. Cela remonte à la plus haute antiquité, à l antiquité la plus reculée. Cette maison est illustre par sa noblesse et par son antiquité. L antiquité des… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • ANTIQUITÉ — n. f. Ancienneté reculée. Temple vénérable par son antiquité. Cela est d’une grande antiquité. Cela remonte à la plus haute antiquité, à l’antiquité la plus reculée. Cette maison est illustrée par sa noblesse et par son antiquité. L’antiquité des …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • ANTIQUITÉ — SECTION PREMIÈRE.     Avez vous quelquefois vu dans un village Pierre Aoudri et sa femme Péronelle vouloir précéder leurs voisins à la procession ? Nos grands pères, disent ils, sonnaient les cloches avant que ceux qui nous coudoient aujourd hui… …   Dictionnaire philosophique de Voltaire


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.