gageure


gageure
(ga-ju-r') s. f.
   Promesse de payer telle ou telle somme, de donner tel ou tel objet, stipulée par des personnes qui ont fait un pari.
   On a fait souvent des gageures sur la grossesse des reines, BALZ. liv. VII, lett. 7.
   Ils veulent soutenir, au dédit de ce que l'on voudra, que c'est une chose impossible [que les bêtes n'aient point de pensée].... ce n'est point la coutume d'en venir aux gageures que lorsque les preuves nous manquent, DESC. Rép. aux 6es object. 5.
   Juge-nous un peu sur une gageure que nous avons faite, MOL. l'Impromptu, 3.
   Si j'avais fait cette gageure, j'aurais perdu mon argent, SÉV. 61.
   Ces petites cailles ont cela de commun avec celles de nos climats qu'elles se battent à outrance les unes contre les autres, surtout les mâles, et que les Chinois font, à cette occasion, des gageures considérables, BUFF. Ois. t. IV, p. 283, dans POUGENS.
   Revenons à notre gageure ; vous voudriez, je crois, me la faire oublier, SEDAINE Gageure imprévue, sc. 22.
   Faire gageure, avancer une chose, en offrant de la soutenir par une gageure.
   Je fais gageure Qu'il n'est mortel...., LA FONT. Joc..
   Ils avaient fait gageure à qui des deux aurait plus de bonheur [à la pêche], LA FONT. Cal..
   Soutenir la gageure, accepter la gageure qui est proposée ; et fig. persévérer dans une entreprise.
   Quelle gageure elles se sont engagées à soutenir !, SÉV. 371.
   Personne ne voudra soutenir une si mauvaise gageure, SÉV. 472.
   Cela ressemble à une gageure, se dit d'une action étrange et dont on ne conçoit pas le motif.
   La chose gagée elle-même. Payer une gageure.
PROVERBE Gager sa tête à couper, c'est la gageure d'un fou.
   XIVe s.
   Et avecques iceulx [il] a fait plusieurs gaigeures de paier le disner...., Ménagier, I, 6.
   XVe s.
   Tout autour les pins avoit dames et chevaliers armez et desarmez ; si dançoient les aucuns, les heaumes lacez, aussi comme se ce fust gageure [gage de bataille], Lancelot du Lac, t. II, f° 89, dans LACURNE.
   Vous avez perdu la gageure, LOUIS XI Nouv. XXVII.
   XVIe s.
   Il feit une gageure à l'encontre de l'orateur Hortensius, qu'il...., AMYOT Lucullus, 2.
   Rendre les terres labourables, en l'estat qu'elles estoient lors de la gageure du rachapt [offre réelle de racheter], Coust. gén. t. II, p. 549.
   Il seroit utile qu'on passast par gageure la decision de nos disputes ; qu'il y eust une marque materielle de nos pertes, afin que nous en teinssions estat ; et que mon valet me peust dire : il vous cousta l'année passée cent escus, à vingt fois, d'avoir esté ignorant et opiniastre, MONT. IV, 37.
   Gager ; wallon, wageur.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • gageure — [ gaʒyr ] , critiqué mais fréquent [ gaʒɶr ] n. f. • XIIIe dr.; de gager 1 ♦ Vx Promesse réciproque de payer le gage convenu si on perd un pari. Soutenir la gageure, l accepter; fig. persévérer dans une entreprise, comme pour tenir un pari. 2 ♦… …   Encyclopédie Universelle

  • gageure — Gageure. s. f. v. Soumission que les personnes qui gagent se font reciproquement de payer la chose dont elles conviennent en gageant. Faire une gageure. faire gageure contre un autre. gagner une gageure, ou la gageure. perdre une gageure, ou la… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • gageure — Gageure, f. Que aucuns escrivent par j, gajure, voyez Gage. Faire gageure et mettre en jeu, Deponere aliquid. Faire gageure judiciaire à l encontre d aucun à la façon ancienne, Contendere sacramento. Faire une gageure, ou par ordonnance du juge,… …   Thresor de la langue françoyse

  • GAGEURE — s. f. (On prononce Gajure. ) Promesse que les personnes qui gagent se font réciproquement de payer ce dont elles conviennent en gageant. Faire une gageure. Faire gageure contre un autre. Gagner une gageure, la gageure. Perdre une gageure, la… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • GAGEURE — n. f. Promesse que des personnes se font réciproquement de payer ce dont elles conviennent en gageant. Faire une gageure. Gagner une gageure, la gageure. Perdre une gageure, la gageure. Hasarder une gageure. Soutenir la gageure. Fig. et fam.,… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Gageure — Ga|geure [ga ʒy:r] die; , n [... ʒy:rn̩] <aus gleichbed. fr. gageure> (veraltet) Wette …   Das große Fremdwörterbuch

  • gageure — nf. => Pari …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • La Gageure imprévue — est une comédie en un acte et en prose de l écrivain français Michel Jean Sedaine. Jouée en 1768, elle présente la thématique de la dominance de la femme au XVIIIe siècle Sedaine flatte la noblesse même si la pièce commence par une… …   Wikipédia en Français

  • geure — gageure mangeure vergeure …   Dictionnaire des rimes

  • pariure —     gageure . Dites, pari : faire un pari , ou une promesse réciproque de payer …   Dictionnaire grammatical du mauvais langage


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.