geindre


geindre
(jin-dr'), je geins, tu geins, il geint, nous geignons, vous geignez, ils geignent ; je geignais, nous geignions ; je geignis ; je geindrai, je geindrais ; geins, qu'il geigne ; que je geigne, que nous geignions, que vous geigniez ; que je geignisse ; geignant, v. n.
Terme familier. Même sens que gémir, mais avec l'idée de blâmer celui qui geint, ou de se moquer de lui. Dans l'état de malaise où je suis, je geins sans pouvoir m'en empêcher.
   C'est un beau, gros, court, jeune vieillard, gris pommelé, rusé, rasé, blasé, qui guette, et furette, et gronde, et geint tout à la fois, BEAUMARCHAIS Barb. de Sév. I, 4.
   Toute la nuit elle n'a fait que geindre et sangloter, GENLIS Théâtre d'éd. la Lingère, I, 5.
   XIIIe s.
   Et Renart prent à soupirer, Et à gembre moult durement, Ren. 4469.
   Mès ne li vaut mie une pome, Que Ysengrin le fiert et maille, Et dant Renart gient et baaille, ib. 15052.
   XVIe s.
   Il gehaignoyt comme ung asne qu'on sangle trop fort, RAB. Pant. II, 13.
   Lat. Gemere ( le 2nd e prend un accent bref), qui, ayant l'accent sur ge, a donné régulièrement geindre ou gembre ; gémir vient d'une forme barbare gemire ( i avec un accent long). Suivant Curtius, gemere se rattache au grec signifiant, être plein, à cause du sentiment de gonflement qui accompagne le gémisrement et le sanglot.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • geindre — GEINDRE. v. n. Gemir, ou se plaindre tout bas à diverses reprises, & d une voix languissante & non articulée. Il est bas, & il ne s employe guere que pour blasmer ceux qui se plaignent de cette façon là, comme si on les accusoit de foiblesse. Il… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • geindre — Geindre, Gemere …   Thresor de la langue françoyse

  • geindre — 1. geindre [ ʒɛ̃dr ] v. intr. <conjug. : 52> • giembre XIIe; lat. gemere 1 ♦ Faire entendre des plaintes faibles et inarticulées. ⇒ gémir, se plaindre. Malade qui geint. 2 ♦ (Choses) Émettre un bruit plaintif. « sous l ouragan Un vieux… …   Encyclopédie Universelle

  • GEINDRE — v. n. Gémir, ou se plaindre à diverses reprises, et d une voix languissante et non articulée. Il ne s emploie guère que pour blâmer ceux qui se plaignent de cette sorte pour la moindre incommodité. Il ne fait que geindre. Elle geint… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • GEINDRE — v. intr. Se lamenter, gémir, se plaindre à diverses reprises d’une voix languissante et non articulée. Il ne fait que geindre. Il est familier …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Geindre — Le geindre est un vieux métier de bouche. Il s agit de l assistant du boulanger. Sa principale activité était le pétrissage de la pâte du temps où les pétrins mécaniques n existaient pas. A voir aussi Liste des anciens métiers Sur les autres… …   Wikipédia en Français

  • Geindre — This interesting surname of French origin with variant spellings Legendre, Geindre, Gindre, Ganders, Genders, etc. is a nickname from the Old French gendre meaning son in law from the Latin gener . It was often given with slightly mocking intent… …   Surnames reference

  • Geindre — III гр., (avoir) P.p.: geint 1) Стонать 2) Ныть Présent de l indicatif je geins tu geins il geint nous geignons vous geignez ils geignent …   Dictionnaire des verbes irréguliers français

  • geindre — vi. => Gémir …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • klemmuskat — geindre …   Dictionnaire Breton-Français