grève


grève
grève 1.
(grè-v') s. f.
   Terrain uni et sablonneux le long de la mer ou d'une grande rivière.
   Deux fois par jour la mer reçut ordre de se lever de nouveau dans son lit et d'envahir ses grèves, CHATEAUB. Génie, I, IV, 4.
   Que j'aime à contempler dans cette anse écartée La mer qui vient dormir sur la grève argentée, Sans soupir et sans mouvement !, LAMART. Harm. I, 10.
   La Grève, place de Paris sur le bord de la Seine, à côté de l'hôtel de ville, où se faisaient les exécutions juridiques.
   Et pour ses factions il n'ira point en Grève, RÉGNIER Sat. X..
   Bien que les spectacles de la Grève ne soient pas de fort belles choses à mander à une personne de votre qualité, je vous dirai pourtant par pure stérilité de nouvelles, que l'on pend et roue ici tous les jours de la semaine, SCARRON Oeuv. t. I, p. 209.
   À la fin tous ces jeux, que l'athéisme élève, Conduisent tristement le plaisant à la Grève, BOILEAU Art p. II.
   Ange de Grève, voy. ange.
   Faire grève, se tenir sur la place de Grève en attendant de l'ouvrage, suivant l'habitude de plusieurs corps de métiers parisiens (en ce sens on met un petit g).
   Par extension du sens de se tenir sur la place en attendant de l'ouvrage, coalition d'ouvriers qui refusent de travailler, tant qu'on ne leur aura pas accordé certaines conditions qu'ils réclament. La grève des maçons, des charpentiers. Faire grève, se mettre en grève, abandonner les travaux en se liguant pour obtenir une augmentation de salaire.
   Terme de maçonnerie. Le gros sable qui sert à faire du mortier.
   Nom donné aux bancs de sable qui se forment dans la Loire, et que le courant porte tantôt d'un côté, tantôt d'un autre.
   XIIe s.
   Il orent un vadlet en la greve trové, à cui un cheval unt pur uit deniers lué, Th. le mart. 51.
   XIIIe s.
   Maint ribaus ont les cuers si baus, Portans sas de charbon en Grieve, Que la poine riens ne lor grieve, la Rose, 5065.
   Je voz donrai vingt tones de vin d'Auchoirre [Auxerre] por cent livres rendus en Greve à Paris, BEAUMANOIR XXXIV, 64.
   XVe s.
   Il y a très mauvais pays à chevaucher, pour les graves, FROISS. II, III, 11.
   XVIe s.
   Une autre fois il se promenoit sur la greve le long de la marine...., AMYOT Thémist. 35.
   Cette matiere gluante, de la quelle se bastit la grave et la pierre, MONT. III, 219.
   Fait cardinal en greve [mis à mort sur la place de Grève], COTGRAVE .
   Berry, grave, gravier ; génev. grave, endroit couvert de gravier ; provenç. grava ; vén. grava, lit d'un torrent ; grison, grava, greva, plaine de sable ; du radical grav ou grau qui se trouve dans le bas-breton grouan, sable, le kimry grou, et dans le sanscrit gravan ( le 1er a avec un accent long), pierre.
————————
grève 2.
(grè-v') s. f.
Nom de la partie de l'armure qui couvrait la jambe.
   Pour les armes défensives ils portaient des écus, des boucliers, des casques, des cuirasses, et quelquefois des grèves pour couvrir les jambes, FLEURY Moeurs des Israél. tit. XXVI, 2e part. p. 330, dans POUGENS..
   XIIe s.
   Greve [la jambe] [elle] avoit droite et bien menée, Fl. et Blanchefl. v. 2877.
   XVe s.
   Bien, dit messire Raoul, je le veuil ; mais entendez à moi, car je suis trop durement navré ; et mes chausses et mes greves sont jà toutes emplies de sang, FROISS. II, III, 122.
   XVIe s.
   L'os de la greve ou tibia, PARÉ XI, 23.
   Portug. greba ; de l'arabe djaurab, prononcé en Égypte gaurab, bas, vêtement pour les jambes.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • GRÈVE — La grève est un phénomène dualiste et paradoxal. Comment un phénomène de force peut il être saisi dans les mailles du droit? Alain eut des formules pour traduire cet impossible jeu: «Il me semble que faire grève c’est prendre le parti de forcer? …   Encyclopédie Universelle

  • Greve — steht für: Greve (Amt), in manchen deutschen Sprachgebieten die Amtsbezeichnung eines Dorfvorstands, Schultheißen oder Dorfrichters Greve Kommune, eine dänische Kommune Greve in Chianti, eine italienischen Gemeinde in der Provinz Florenz Greve… …   Deutsch Wikipedia

  • Greve — is any of the following: * Greve municipality, in Region Sjælland on the island of Zealand ( Sjælland ) in Denmark ** Greve station, one of the railway stations in the Danish municipality * Greve in Chianti, a town in Tuscany, Italy, at the… …   Wikipedia

  • grevé — grevé, ée (gre vé, vée) part. passé de grever. 1°   Qui a subi un tort, un grief, une peine. •   D un fardeau si pesant ayant l âme grevée, RÉGNIER Sat. VIII. •   ....On cabale, on suscite Accusateurs et gens grevés par ses arrêts : De nos biens …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • greve — s. f. 1. Interrupção voluntária e coletiva de atividades ou funções, por parte de trabalhadores ou estudantes, como forma de protesto ou de reivindicação. = PAREDE 2. greve de fome: recusa em ingerir qualquer alimento como forma de protesto ou de …   Dicionário da Língua Portuguesa

  • greve — de la jambe, Tibia. Qui a belle greve, Eucnemus. Bud. Greve, pour Gravier, Arena. Estendre sur la greve, In arena sternere …   Thresor de la langue françoyse

  • Grève — [grɛ:v] die; , n [...vən] <aus gleichbed. fr. grève, eigtl. urspr. »Sand« (aus vulgärlat. grava), später im Namen eines Platzes in Paris (Place de Grève), auf dem sich Streikende u. Arbeitslose versammelten> (veraltet) Streik, Ausstand …   Das große Fremdwörterbuch

  • Greve — Greve, n. A grove. [Obs.] Chaucer. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Grevé — is Swedish cow s milk cheese, similar to Emmental. Its fat content is 30 45%. References [http://www.cheese.com/Description.asp?Name=Greve cheese.com] …   Wikipedia

  • grevé — Grevé, [grev]ée. part. pass. On dit, qu Un homme est grevé, pour dire, qu Il a une hergne, ou descente …   Dictionnaire de l'Académie française


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.