appartenance


appartenance
(a-par-te-nan-s') s. f.
   Ce qui appartient à une chose, ce qui en dépend.
   Faire les lois, donner les dispenses sont des appartenances de l'autorité souveraine, BOSSUET II, Conc. 1.
   Souhaitant que le feu du ciel ne laissât dans les appartenances du Carmel aucune trace d'une grandeur et d'une magnificence séculière, FLÉCH. Panég. II, 266.
   Il fallait [à Marly] des cuisines aux princesses, et d'autres appartenances, SAINT-SIMON 268, 113.
   Les appartenances de la selle, les parties qui ne la composent pas essentiellement. Les appartenances de la selle sont : les sangles, le surfaix, le poitrail, la croupière, les étriers ; la housse est un accessoire.
   XIIe s.
   Tutes les choses ki furent Saül, e sun maisnil, e tutes les apurtenances, tut rend al fiz tun seignur, Rois, 150.
   XIIIe s.
   Il auroient Andrenoble et toutes les apartenances, VILLEH. CLIX.
   Car icel jor, bien le recors, Ne nous toldra fors que le cors, Et toutes les apartenances De par les corporex sustances, la Rose, 8173.
   S'il brise ou depiece ou pert aucune coze qui est des apertenances du pressoir, BEAUMANOIR XXXVIII, 19.
   Et ces deux freres tindrent du conte Henri touz leur heritages et leur apartenances, JOINV. 205.
   XIVe s.
   La qualité et la quantité de la fortune, et l'appartenance ou procheneté et valour de la personne, ORESME Eth. 26.
   Yconomie est art de gouverner ung hostel et les appartenances pour acquerir richesses, ORESME ib. 11.
   XVe s.
   Lille, Douay et Bethune et toutes les appartenances qui doivent estre tenues de la comté de Flandres, FROISS. I, I, 97.
   XVIe s.
   La remission des pechez, sans laquelle nous n'avons aucune alliance ni appartenance avec Dieu, CALV. Instit. 829.
   Ils avoient une maison spacieuse accompagnée de grands jardins et appartenances, D'AUB. Hist. II, 162.
   La beatitude remplit toutes les appartenances et advenues de la vertu, MONT. I, 70.
   Ces cognoissances ne sont pas de leur appartenance, MONT. II, 278.
   Seulement luy laissa l'on par pitié le royaume de la Macedoine, avec les appartenances, AMYOT Aratus, 64.
   Appartenir ; provenç. apartenensa ; ital. appartenenza.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • appartenance — [ apartənɑ̃s ] n. f. • fin XIIe; de appartenir 1 ♦ Le fait d appartenir. Rapport d appartenance. ⇒ possession. ♢ Le fait pour un individu d appartenir à une collectivité (race, pays, classe, parti). Appar …   Encyclopédie Universelle

  • appartenance — APPARTENANCE. s. fém. Dépendance, ce qui appartient à une chose, ce qui dépend d une chose. Vendre une maison avec toutes ses appartenances et dépendances. Cette métairie est une des appartenances de ma Terre. Ce village est une appartenance d… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • appartenance — d un chacun, Proprietas. La maison et ses appartenances, Domus et quae domui cedunt, Vlp. Cest homme est de nostre appartenance, c est à dire de nostre parenté …   Thresor de la langue françoyse

  • appartenance — Appartenance. s. f. Dependance, ce qui appartient à une chose, ce qui depend d une chose. Vendre une maison avec toutes ses appartenances & dependances. Il n est guere usité qu en cette phrase …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Appartenance — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Appartenance », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Le mot appartenance fait référence au… …   Wikipédia en Français

  • APPARTENANCE — s. f. Dépendance, ce qui appartient à une chose, ce qui dépend d une chose. Vendre une maison avec toutes ses appartenances et dépendances. Cette métairie est une des appartenances de ma terre. Ce village était une appartenance de telle… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • APPARTENANCE — n. f. Le fait d’appartenir. Il se dit spécialement de la Dépendance d’une propriété foncière, d’un domaine. Vendre une maison avec toutes ses appartenances et dépendances. Cette métairie est une des appartenances de ma terre. Ce village était une …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Appartenance — nf propriété, domaine Anjou …   Glossaire des noms topographiques en France

  • Appartenance religieuse — Religion Une religion est un ensemble de rites, croyances généralement théistes[Note 1], composé de règles (éthiques ou pratiques), de récits, de symboles ou de dogmes adoptés comme conviction par une société, un groupe ou une personne. Par… …   Wikipédia en Français

  • non-appartenance — [ nɔnapartənɑ̃s ] n. f. • 1945; de non et appartenance ♦ Fait de ne pas appartenir à un groupe. ⇒aussi indépendance. La non appartenance à un parti politique. ⊗ CONTR. Appartenance. ● non appartenance nom féminin Fait de n appartenir à aucun… …   Encyclopédie Universelle