apprentissage


apprentissage
(a-pran-ti-sa-j') s. m.
   Action d'apprendre un métier.
   Nous nous mettons tous deux en apprentissage, J. J. ROUSS. Ém. III.
   Fig.
   Vous n'en êtes pas à votre apprentissage, CORN. le Ment. I, 1.
   Ces agonies lui servaient d'apprentissage à bien mourir, FLÉCH. Mont..
   Le temps qu'on met à apprendre un métier. Il est à la fin de son apprentissage.
   Fig. Faire son apprentissage, en être à son apprentissage, se dit des premiers essais que l'on fait.
   Et qui, sur son époux, fit son apprentissage, A bien pu, sur un fils, achever son ouvrage, CORN. Rodog. V, 4.
   De quelque adresse.... Qu'il eût fait son apprentissage, MALH. IV, 5.
   Il fait son apprentissage de la pauvreté, BOSSUET Fr. d'Ass. 1.
   Il lui fit faire son apprentissage par une guerre contre les Arabes, BOSSUET Hist. III, 3.
   Et n'en étant qu'à son apprentissage, LA FONT. Psaut..
   Faire l'apprentissage de, s'instruire à, s'habituer à.
   Voudrais-tu qu'à mon âge Je fisse de l'amour le vil apprentissage ?, RAC. Baj. I, 1.
   Mais moi, qui vois plus loin ; qui par un long usage, Des maximes du trône ai fait l'apprentissage, RAC. Baj. IV, 7.
   Ce héros.... Pour elle, de la crainte a fait l'apprentissage, RAC. Iphig. IV, 1.
   Nous sommes sous un roi si vaillant et si sage, Et qui si dignement a fait l'apprentissage De toutes les vertus propres à commander, MALH. II, 5.
   Cette femme est une catéchumène qui fait l'apprentissage des pleurs que J. C. demande à ses servantes, CHATEAUB. Mart. II, 205.
   XVIe s.
   Ils les approuvent aussi [les voyages] pour l'apprentissage des langues vulgaires, LANOUE 120.
   Heureux celui qui, pour devenir sage, Du mal d'autrui fait son apprentissage, ST-GELAIS 171.
   Il fut nourry en cest apprentissage de la discipline militaire, AMYOT Flamin. 1.
   Cleopatra devoit à ceste Fulvie l'apprentissage de l'obeissance que portoit Antonius aux femmes, AMYOT Anton. 14.
   Apprenti. D'après Palsgrave, p. 9, on prononçait, au XVIe siècle, apprentissaige.
SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE
   APPRENTISSAGE. - HIST. Ajoutez : XVe s.
   Pour le droit d'aprentage, ilz seront tenus de paier.... la somme de dix sols [pour le métier de tonnelier à Abbeville], Rec. des monum. inédits de l'hist. du tiers état, t. IV, p. 257.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • APPRENTISSAGE — Dans l’opposition souvent établie en matière d’activités psychologiques entre l’inné et l’acquis, l’importance accordée à celui ci a largement varié au cours des dernières années. Alors que le problème de l’apprentissage n’avait aucune place dans …   Encyclopédie Universelle

  • apprentissage — APPRENTISSAGE. s. m. L état, l emploi, l occupation d un apprenti. Dans un tel métier, l apprentissage est difficile, long, laborieux. Mettre un jeune homme, une jeune fille en apprentissage. Un garçon qui fait son apprentissage sous un Marchand …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • apprentissage — Apprentissage. s. m. L employ, l occupation d un Apprentif. Dans un tel mestier l apprentissage est difficile, lourd, laborieux. faire son apprentissage. faire son apprentissage sous un tel. estre en apprentissage. sortir d apprentissage. mettre… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • apprentissage — Apprentissage, Tyrocinium. Apprentissage d advocats plaidans, Tyrocinium oratorum. Estre au commencement de son apprentissage, Vestibulum artis ingredi. Donner commencement d apprentissage, Imbuere. Faire son apprentissage, Ponere rudimentum aut… …   Thresor de la langue françoyse

  • apprentissage — /fr. apʀãtisa1/ [vc. fr., da apprendre «apprendere»] s. m. inv. tirocinio, apprendistato …   Sinonimi e Contrari. Terza edizione

  • Apprentissage — Pour les articles homonymes, voir Apprentissage (homonymie). L’apprentissage est l acquisition de savoir faire, c est à dire le processus d’acquisition de pratiques, de connaissances, compétences, d attitudes ou de valeurs culturelles, par l… …   Wikipédia en Français

  • APPRENTISSAGE — s. m. L état, l emploi, l occupation d un apprenti. Dans tel métier, l apprentissage est difficile, long, laborieux. Mettre un jeune homme, une jeune fille en apprentissage. Un garçon qui fait son apprentissage. Il a fait son apprentissage sous… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • APPRENTISSAGE — n. m. Action d’apprendre un métier. état d’un apprenti. Dans tel métier, l’apprentissage est difficile, long, laborieux. Mettre un jeune homme, une jeune fille en apprentissage. Un garçon qui fait son apprentissage. Il a fait son apprentissage… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Apprentissage — Ap|pren|tis|sa|ge [... sa:ʒə] die; , n <aus gleichbed. fr. apprentissage> (veraltet) Lehrzeit …   Das große Fremdwörterbuch

  • apprentissage — pameistrystė statusas T sritis Švietimas ir mokslas apibrėžtis Ilgalaikio profesinio mokymo forma, kai besimokantis asmuo sudaro sutartį su įmone, kuri įsipareigoja sudaryti sąlygas įgyti jam tam tikrą kvalifikaciją ar kompetenciją darbo metu… …   Aiškinamasis kvalifikacijų sistemos terminų žodynas