appréhender

appréhender
(a-pré-an-dé) v. a.
   Terme de pratique. Saisir au corps.
   Craindre. J'appréhende un conflit. Il appréhendait de le voir. Il appréhenda qu'on ne se saisît de lui.
   Qui n'appréhende rien, présume trop de soi, CORN. Poly. II, 6.
   L'amitié le consent, si l'amour l'appréhende, CORN. Rodog. IV, 1.
   Et n'appréhendez point Rome ni sa vengeance, CORN. Nicom. IV, 2.
   La même justesse d'esprit qui nous fait écrire de bonnes choses, nous fait appréhender qu'elles ne le soient pas assez pour mériter d'être lues, LA BRUY. 1.
   J'appréhende un peu qu'il ne vous retienne, RAC. et BOILEAU Lett. 13.
   N'appréhendez-vous point que tous vos domestiques Ne soient déjà gagnés par mes sourdes pratiques ?, CORN. Nicom. V, 7.
   Mon Dieu ! qu'ils n'appréhendent rien ; je leur garantis le succès de leur pièce, MOL. Impr. 3.
   Et si le ciel n'a rien que tu puisses appréhender, appréhende du moins la colère d'une femme offensée, MOL. Festin, I, 3.
   1. On met le second verbe au subjonctif avec ne.... pas, quand on désire que la chose arrive : j'appréhende qu'il ne vienne pas ; parce que je désirerais qu'il vînt. On met le second verbe au subjonctif avec ne seulement, quand, au contraire, on craint que la chose n'arrive, ou, ce qui est la même chose, quand on désire que la chose n'arrive pas ; ainsi : j'appréhende qu'il ne vienne ; parce que je voudrais qu'il ne vînt pas.
   2. Appréhender ne se construit pas sans préposition avec un infinitif. C'est une locution vicieuse que : j'appréhende lui parler.
   XVIe s.
   Nostre parole le dict, mais nostre intelligence ne l'apprehende [comprend] point, MONT. II, 267.
   Il leur faudroit si peu de bon succès pour mettre en terreur toute la chrestienté, que desjà j'apprehende un tel inconvenient, LANOUE 388.
   Combien qu'apprehendions [saisir, comprendre] subitement et facilement, nous sommes legers et muables en nos apprehensions et opinions, PARÉ III, 6.
   Apprehendere, saisir (voy. apprendre) ; provenç. aprehendre. Ce verbe est nouveau dans la langue ; s'il était ancien, <

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

См. также в других словарях:

  • appréhender — [ apreɑ̃de ] v. tr. <conjug. : 1> • XIIIe; lat. apprehendere « saisir, concevoir », de prehendere « prendre » I ♦ 1 ♦ Dr. Saisir au corps. ⇒ arrêter. « On m appréhende au corps, et l on m interroge sur un prétendu crime » (Chateaubriand).… …   Encyclopédie Universelle

  • appréhender — APPRÉHENDER. v. a. Terme de Pratique. Prendre, saisir. Il ne se dit qu en parlant De prise de corps. On l a appréhendé au corps. Si pris et appréhendé peut être, Formule de Sentence et d Arrêt par contumace, en matière criminelle. Appréhender,… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Apprehender — Ap pre*hend er, n. One who apprehends. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • apprehender — Apprehender, Apprehendere …   Thresor de la langue françoyse

  • APPRÉHENDER — v. a. T. de Pratique. Prendre, saisir. Il ne se dit qu en parlant Des prises de corps. On l a appréhendé au corps.   Si pris et appréhendé peut être. Ancienne formule employée dans les sentences et arrêts par contumace. APPRÉHENDER, signifie… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • APPRÉHENDER — v. tr. T. de Procédure Prendre, saisir. Il ne se dit plus qu’en parlant des Prises de corps. On l’a appréhendé au corps. Appréhender au collet. Il signifie le plus souvent Tenir pour dangereux, nuisible. Appréhender le jugement du public.… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • apprehender — I. APPREHENDER. v. a. Terme de pratique. Prendre, saisir. Il ne se dit guere qu en parlant de prise de corps. On l a apprehendé au corps. si pris & apprehendé peut estre. II. Apprehender signifie aussi, Craindre. J apprehende de vous desplaire.… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • apprehender — See apprehend. * * * …   Universalium

  • apprehender — noun Agent noun of apprehend; one who apprehends …   Wiktionary

  • appréhender — vt. apréhindâ vt. (Villards Thônes). A1) redouter, craindre, avoir de l appréhension : apreyandâ / apriyandâ vp. (Saxel.002), apréyandâ (Montagny Bozel) ; s épourdi vp. (002) ; krindre (Albanais.001). A2) arrêter (un malfaiteur) : arétâ vt. (001) …   Dictionnaire Français-Savoyard


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»