impôt


impôt
(in-pó ; le t ne se lie pas dans le parler ordinaire ; au pluriel, l's se lie : des im-pô-z excessifs) s. m.
   Nom qui ne se donnait autrefois qu'aux levées passagères des deniers que le gouvernement imposait pour les besoins de l'État.
   Charge publique, droit imposé sur certaines choses. Impôts directs. Impôts indirects. Impôt territorial. Impôt foncier.
   Ils déchargèrent le menu peuple de tout impôt, BOSSUET Hist. III, 6.
   Si vous ne les chargez point d'impôts, FÉN. Tél. XII.
   Je sais, Sire, l'épuisement de vos peuples et de vos provinces ; je n'ignore pas le dépeuplement de la campagne et le besoin général où est votre royaume de se trouver soulagé des impôts dont il est surchargé depuis longtemps (1742), Corresp. de Louis XV et de Noailles, t. I, p. 5.
   Je trouve les impôts très justes, quoique très lourds, parce que, dans tout pays, excepté dans celui des chimères, un État ne peut payer ses dettes qu'avec de l'argent, VOLT. Lett. Dupont, 16 août 1763.
   Questionnez ces bonnes gens qui nous donnent du pain, ils vous diront que la façon de lever les impôts est cent fois plus onéreuse que le tribut même, VOLT. Lett. Bastide, 1758.
   Absolument. L'impôt, l'ensemble des impôts. Le vote de l'impôt. L'assiette de l'impôt.
   On peut définir l'impôt une contribution pour la dépense publique, qui est nécessaire à la conservation de la propriété particulière, RAYNAL Hist. phil. XIII, 51.
   Refuser l'impôt, se dit d'une chambre législative qui n'accorde pas le budget à un gouvernement, ou de particuliers qui, sous prétexte de violation de la constitution, refusent de payer l'impôt.
   Fig. Ce que l'on paye pour des besoins réels ou imaginaires, pour des plaisirs. Des habitudes de luxe sont un lourd impôt.
   L'impôt du sang, s'est dit souvent pour la conscription militaire.
   IMPÔT, IMPOSITION. Proprement imposition est l'action de mettre l'impôt ; et impôt est le résultat de cette action. Mais quand, à son tour, imposition signifie le résultat de l'action, les deux mots se confondent, sauf en un point, c'est que imposition ne peut pas prendre le caractère général que impôt prend au singulier, quand on dit : le vote de l'impôt.
   XVe s.
   Impos et collectes que on impose sur icelui peuple, Bibl. des ch. 6e série, t. II, p. 143.
   Car le vin est trop cher ; l'impost, les quatriemes, Peste des biberons, BASSEL. XXVIII.
   XVIe s.
   Eschauffé par l'esperance de mettre un impost sur la riviere, D'AUB. Hist. II, 442.
   Lat. impositum, chose imposée.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • IMPÔT — Phénomène social à multiples facettes dont la complexité n’est plus à démontrer, l’impôt fait partie intégrante de la vie publique et rythme tous les instants de la vie du citoyen. Sans doute l’impôt a t il varié dans son poids, dans sa… …   Encyclopédie Universelle

  • Impot — Impôt L impôt constitue un prélèvement obligatoire effectué par voie d’autorité par l État, les provinces, les communes sur les ressources des personnes vivant sur son territoire ou y possédant des intérêts pour être affecté aux services d… …   Wikipédia en Français

  • impot — /imˈpot/ (school sl) noun An imposition * * * impot a schoolboy s abbreviation of imposition …   Useful english dictionary

  • Impôt — L impôt constitue un prélèvement obligatoire effectué par voie d’autorité par une administration (État, collectivités territoriales, provinces, régions et départements, cantons, pays, communes etc.) sur les ressources des personnes vivant sur son …   Wikipédia en Français

  • IMPÔT — n. m. Charge publique, droit imposé sur certaines choses. Impôt foncier. Impôt proportionnel. Impôt progressif. Impôt sur le revenu. Nouvel impôt sur les vins. Asseoir les impôts. Lever, percevoir les impôts. Prélever un impôt. Augmenter les… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • IMPÔT — s. m. Charge publique, droit imposé sur certaines choses. Impôt territorial. Impôt foncier. Impôt sur les personnes. Nouvel impôt sur les vins, sur les fers, etc. Asseoir les impôts. Lever, percevoir les impôts. Prélever un impôt. Augmenter les… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • Impôt —          FAURE (Edgar)     Bio express : Homme politique et écrivain français (1908 1988)     «La réforme fiscale, c est quand vous promettez de réduire les impôts sur les choses qui étaient taxées depuis longtemps et que vous en créez de… …   Dictionnaire des citations politiques

  • IMPÔT — SECTION PREMIÈRE.     On a fait tant d ouvrages philosophiques sur la nature de l impôt, qu il faut bien en dire ici un petit mot. Il est vrai que rien n est moins philosophique que cette matière; mais elle peut rentrer dans la philosophie morale …   Dictionnaire philosophique de Voltaire

  • impôt — nm. (en général), taxe, contribution : INPOÛ (Aix, Albanais.001c.PPA., Annecy, Chambéry.025), êpoû (001b), inpô (001a.BEA.) ; TALYE (001,025, Saxel). A1) agent des impôts (percepteur, contrôleur) : rekor nm. (025). B) noms de différents impôts :… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Impôt —    Droit financier: prestation pécuniaire requise autoritairement des assujettis selon leurs facultés contributives par l Etat, les collectivités territoriales et certains établissements publics à titre définitif, sans contrepartie identifiable,… …   Lexique de Termes Juridiques