insipidité


insipidité
(in-si-pi-di-té) s. f.
   Qualité de ce qui est insipide.
   Des jeûnes sans interruption, une nourriture qui, loin de soulager le corps, le révolte par son insipidité, MASS. Panég. St Bernard..
   Fig. Mangue de saveur intellectuelle ou morale.
   Ce qu'ils appellent insipidité, je l'appelle tranquillité, FONTENELLE dans DESFONTAINES.
   Cela [l'indifférence du duc d'Orléans pour la couronne] allait à l'insipidité et à une sorte d'apathie, SAINT-SIMON 430, 31.
   On a banni les démons et les fées ; Sous la raison les grâces étouffées Livrent nos coeurs à l'insipidité ; Le raisonner tristement s'accrédite ; On court, hélas ! après la vérité : Ah ! croyez-moi, l'erreur a son mérite, VOLT. Ce qui plaît aux dames..
   Voilà les deux pivots de la vie : de l'insipidité ou du trouble, VOLT. Lett. Mme du Deffant, 18 mai 1767.
   Elles [vos lettres] me sont, sire, plus nécessaires que jamais ; elles font toute ma consolation, et raniment l'insipidité de ma vie, D'ALEMB. Lett au roi de Prusse, 30 mars 1781.
   J'étais pendant deux ou trois jours de l'insipidité la plus estimable, GENLIS Mme de Maintenon, t. I, p. 170, dans POUGENS.
   Insipide ; provenç. insipiditat.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.