institué


institué
institué, ée
(in-sti-tu-é, ée) part. passé d'instituer.
   Établi.
   Les honneurs sont institués pour récompenser le mérite, FLÉCH. Mme de Mont..
   Qui a reçu des institutions politiques.
   Lorsqu'il s'agira d'une nation déjà tout instituée, dont les goûts, les moeurs, les préjugés, les vices sont trop enracinés...., J. J. ROUSS. Pologne, I.
   Établi en une charge, en une fonction.
   Environné de toutes ces jeunes filles adoptives, de toutes ces religieuses instituées par elle, GENLIS Mme de Maintenon, t. II, p. 145, dans POUGENS.
   Héritier institué, celui qui a été nommé héritier par testament.
   Substantivement.
   Il restait un prince de la maison de Bourgogne, un comte de Nevers, descendant de l'institué, VOLT. Moeurs, 96.
   Instruit, formé. Est-il plus important qu'un cheval soit bien dressé qu'un enfant bien institué ? PATRU, Plaid. 10, dans RICHELET

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.