intestat


intestat
(in-tè-sta)
Terme de jurisprudence qui ne s'emploie que dans ces phrases : mourir, décéder intestat, mourir sans avoir fait de testament.
   Ne voulant pas aussi décéder intestat, REGNARD Légat. V, 7.
   Tous ses domestiques, s'imaginant qu'il était mort intestat, le pleurèrent amèrement, LESAGE Estev. Gonz. ch. 52.
   Hériter ab intestat, hériter d'une personne qui n'a point fait de testament. Il a hérité ab intestat d'un grand oncle maternel.
   On dit dans un sens analogue : héritier ab intestat ; succession ab intestat.
   Dix têtes viennent ab intestat partager sa succession, LA BRUY. XI.
   Qui voit-on dans les lanternes des chambres, au parquet, à la porte ou dans la salle du magistrat ? des héritiers ab intestat ? non, les lois ont pourvu à leurs partages, LA BRUY. XIV.
   Intestat s'est dit, dans le moyen âge, de celui qui mourait sans confesseui.
   Lat. intestatus, qui n'a pas testé, de in.... 1, et testari, tester ; ab intestato signifie sans testament.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.