arrogant


arrogant
arrogant, ante
(a-ro-gan, gan-t') adj.
Qui a de l'arrogance. Un homme arrogant. Air, ton arrogant. Paroles arrogantes.
   La mort les anime et les rend arrogants, ROTR. St Gen. V, 5.
   Substantivement.
   Va contre un arrogant éprouver ton courage, CORN. Cid, I, 9.
   L'arrogante ! à l'ouïr, elle est déjà ma reine, CORN. Pomp. II, 4.
   À ce compte, arrogante, un fantôme nouveau Te donne cette audace et cette confiance, CORN. Héracl. I, 2.
   XIVe s.
   Que vous ne soyez arrogant ne repliquant contre celluy qui sera vostre mari, Ménagier, I, 6.
   Moult de perils sont venus de trop parler, par especial quant l'en prent paroles à gens arrogans, ib. I, 8.
   XVe s.
   Et y eut plusieurs paroles d'un costé et d'autre aucunement arrogantes, JUVÉN. DES URSINS Charles VI, 1380.
   XVIe s.
   Les Grecs n'ont point eu honte d'usurper un mot plus arrogant, par lequel ils signifient que l'homme a puissance de soy mesme, CALV. Inst. 183.
   Il devint à la fin arrogant et cruel, AMYOT Lysand. 35.
   Eux arrogans de voir leurs voiles plus enflées, Du vent de la fortune heureusement soufflées...., RONS. 661.
   Arrogans, de arrogare (voy. arroger) ; provenç. arrogan ; <

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.