laideur


laideur
(lè-deur) s. f.
État de ce qui est laid. La laideur du visage.
   L'or même à la laideur donne un teint de beauté ; Mais tout devient affreux avec la pauvreté, BOILEAU Sat. VIII.
   Vous n'avez point dédaigné la laideur, Vous méritez que la beauté vous aime, VOLT. Ce qui plaît, etc..
   Au sens moral.
   Quand ils [les pasteurs réfugiés] vous exhortent à rejeter les adoucissements du papisme pour en considérer sans cesse toutes les laideurs, BOSSUET Lett. pastor. sur la comm. pascale, 5.
   N'aimez point les spectacles du monde qui le font paraître beau et en couvrent la vanité et la laideur, BOSSUET Concupisc. 31.
   Quand Dieu, malgré le péché et son énorme et infinie laideur, en tire le bien qu'il veut, BOSSUET Élévat. sur myst. XII, 10.
   Il est impossible qu'elle [une âme mondaine] montre dans toute leur laideur des difformités qu'elle ne connaît pas et qu'elle aime encore, MASS. Car. Lazare..
   On avoue que la comédie du Tartuffe, ce chef-d'oeuvre qu'aucune nation n'a égalé, a fait beaucoup de bien aux hommes, en montrant l'hypocrisie dans toute sa laideur, VOLT. Mahom. Lett..
   La sagesse est la beauté de l'âme, le vice en est la laideur, DIDEROT Opin. des anc. philos. (socratiq)..
   XIIIe s.
   Laidor ait ores mal dehé [mauvaise fortune], Quant si guerroie chasteé [la chasteté], Que deffendre et tenser [protéger] deüst, la Rose, 9033.
   XIVe s.
   Garde surtout ta loyauté, Ne ne soit laideurs ne biauté, Amours, ne faveur, ne haïne, Ne chose en monde qui t'encline à faire riens de desloial, MACHAUT p. 107.
   XVIe s.
   La vieillesse a de soy-mesmes assez d'autres laideurs ; n'y adjouste point encore celle qui procede de vice, AMYOT Caton, 18.
   Par temps, maladie ou souci, Laydeur les tire en sa nasselle ; Mais rien ne peut enlaidir celle Que servir sans fin je pretends, MAROT II, 277.
   Laid. On disait aussi laidure et laidece.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • laideur — [ lɛdɶr ] n. f. • ledeur 1265; de laid 1 ♦ Caractère, état de ce qui est laid (au physique). ⇒ difformité, disgrâce, hideur. Être d une laideur affreuse, monstrueuse. La laideur de Socrate, de Mirabeau, de Quasimodo. La laideur d un monument, d… …   Encyclopédie Universelle

  • laideur — Laideur. s. f. Difformité, defaut remarquable dans les proportions, ou dans les couleurs requises pour la beauté. Grande laideur. horrible laideur. la laideur de cette femme est estrange. Il se dit fig. Des vices & des actions vicieuses &… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • laideur — Laideur, Foeditas, Deformitas, Turpitudo …   Thresor de la langue françoyse

  • LAIDEUR — s. f. Difformité, défaut remarquable dans les proportions, dans les formes ou dans les couleurs qui constituent la beauté naturelle de l espèce. Grande laideur. Horrible laideur. Laideur amère. La laideur de cette femme est étrange. Il y a des… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • Laideur — Laid La Duchesse laide, 1525 30, de Quentin Metsys. Une œuvre picturale jugée belle, représentant la laideur visuelle. Le laid ou la laideur est généralement la caractéristique opposée au beau (jugement esthétique). Parfois le laid est une… …   Wikipédia en Français

  • LAIDEUR — n. f. état de ce qui est laid. La bonne grâce de cette femme fait oublier sa laideur. Une laideur spirituelle. Il y a des laideurs qui plaisent. Il se dit, figurément, en parlant des Vices et des actions vicieuses ou malhonnêtes. La laideur du… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • laideur — Jugement de valeur, péjoratif et arbitraire, tant à propos de critères physiques que d’ordre moral. Tout comme le dégoût* dont elle est le versant visuel, la laideur est aussi une alternative à l’agressivité, un sentiment de rejet non violent,… …   Dictionnaire de Sexologie

  • Laideur —    см. Уродство …   Философский словарь Спонвиля

  • beauté — [ bote ] n. f. • beltet 1080; de beau I ♦ 1 ♦ Caractère de ce qui est beau (I); manifestation du beau. ⇒ harmonie, joliesse, majesté, splendeur. L étude de la beauté. ⇒ esthétique. Le sentiment de la beauté. ⇒ goût. La beauté d un paysage, d un… …   Encyclopédie Universelle

  • Laid — Vieille Femme grotesque, 1525 30, de Quentin Metsys. Une œuvre picturale jugée belle, représentant la laideur visuelle. Le laid ou la laideur est généralement la caractéristique opposée au beau (jugement esthétique). Parfois le laid est une… …   Wikipédia en Français