marécage


marécage
(ma-ré-ka-j') s. m.
Terrain où il y a des marais.
   Elle [la grenouille] allégua pourtant les délices du bain, La curiosité, le plaisir du voyage, Cent raretés à voir le long du marécage, LA FONT. Fabl. IV, 11.
   Laissez là ces mousquets trop pesants pour vos bras ; Et, la faux à la main, parmi vos marécages, Allez couper vos joncs et presser vos laitages, BOILEAU Ép. IV.
   Le pays est ordinairement plein de forêts ; et, comme les hommes n'y ont point donné de cours aux eaux, il est rempli de marécages, où chaque troupe se cantonne et forme une petite nation, MONTESQ. Esp. XVIII, 10.
   Dans le genre des oiseaux de marécages, c'est au nouveau monde qu'appartiennent les plus grandes comme les plus nombreuses espèces, BUFF. Ois. t. XIV, p. 113.
   Les ponts de bois et les longues chaussées que, pour en approcher [de la Bérézina], il a fallu jeter sur les marécages qui la bordent, aboutissent à une ville nommée Borizof, SÉGUR Hist. de Nap. IV, 6.
   Fig.
   J'ai mal aux genoux, aux épaules ; et je me sens encore si pleine de sérosités, que je crois qu'il faut sécher ces marécages [parties humides], SÉV. 6 mai 1676.
   XVe s.
   Les premiers ne pussent avoir aidé ni conforté les derreniers, ni les derreniers, les premiers, pour les grands marrecages qu'ils avoient à passer, FROISS. II, II, 71.
   Bas-lat. marescagium (voy. marais).

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • marécage — [ marekaʒ ] n. m. • 1360; adj. 1213; de maresc, anc. forme de marais ♦ Lieu inculte et humide, à flore particulière, où s étendent des marais. ⇒ marais; étang. Couper des joncs dans un marécage. ♢ Fig. et péj. ⇒ bas fond, bourbier. « il tendait… …   Encyclopédie Universelle

  • MARÉCAGE — s. m. Grande étendue de terrain humide et bourbeux, comme le sont les marais. Ce ne sont pas de bons prés, ce sont des marécages. Du gibier qui sent le marécage. Tout ce pays là n est qu un grand marécage. Les saules, les oiseaux aquatiques se… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • MARÉCAGE — n. m. Grande étendue de terrain humide et bourbeux, comme le sont les marais. Ce ne sont pas de bons prés, ce sont des marécages. Du gibier qui sent le marécage. Tout ce pays là n’est qu’un grand marécage. Les oiseaux aquatiques se plaisent dans… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Marécage — Marais Pour les articles homonymes, voir Marais (homonymie). En géographie, un marais est un type de formation paysagère, au relief peu accidenté, où le sol est recouvert, en permanence ou par intermittence, d une couche d eau stagnante, en… …   Wikipédia en Français

  • Marécage — nm terrain humide en permanence fr. Dénominations dialectales : aganas, augar, bâcheux (adj), beryé, bottière, bravenco, bru, cabeuson, caoulas, caumasso, léchère, louino, mara, maira, marache, maréchat, marin, marôt, méloise, merdasson,… …   Glossaire des noms topographiques en France

  • marécage — nm. => Marais …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Marécage de Kuk — Kuk (site agricole) Ancien site agricole de Kuk 1 Patrimoine mondial Latitude Longitude 5° 47′ 1.36″ Sud …   Wikipédia en Français

  • Le Marécage (manhwa) — Le Marécage 습지생태보고서 Type Sonyung Genre tranches de vie One shot Manhwa Auteur Choi Kyu sok Éditeur …   Wikipédia en Français

  • Chanson De Soldat De Marécage — Le Chant des déportés Le Chant des déportés ou Chant des marais (en allemand Moorsoldatenlied, « chanson des soldats de marécage », ou Börgermoorlied, « chant de Börgermoor ») est un chant composé en 1933 par des prisonniers… …   Wikipédia en Français

  • Chanson de soldat de marécage — Le Chant des déportés Le Chant des déportés ou Chant des marais (en allemand Moorsoldatenlied, « chanson des soldats de marécage », ou Börgermoorlied, « chant de Börgermoor ») est un chant composé en 1933 par des prisonniers… …   Wikipédia en Français