masser


masser
masser 1.
(ma-sé) v. a.
   Disposer des objets en masse. Masser des terres.
   Terme de beaux-arts. Disposer les masses d'un tableau. Il a bien massé les figures, les ombres, les lumières.
   Absolument. Ce peintre masse bien.
   Terme militaire. Disposer en masses, en colonnes serrées. Masser son infanterie.
   Se masser, v. réfl. Se réunir en une masse ferme et compacte.
   Terme de beaux-arts. Se masser, se grouper, s'agencer. Les personnages de ce peintre se massent naturellement.
   Se former en colonne serrée. Le régiment se massa aussitôt.
   XIIIe s.
   Et après ce qu'il est molu [le vert de gris], Qu'il seit ensemble tut massé, E seit parmi un drap passé Plus menu que nule farine, Ms St-Jean.
   Masse 1.
————————
masser 2.
(ma-sé) v. a.
Exercer sur le corps d'une personne au bain la pression qu'on nomme massage.
   Ils se font masser, c'est-à-dire pétrir les chairs, souvent par les mains des enfants, BERN. DE ST-PIERRE Harm. liv. II, animaux..
   Arabe, mass, manier, toucher, palper, d'après Pihan ; on a aussi proposé le verbe grec signifiant pétrir ; mais une étymologie orientale est vraisemblable à cette pratique si usitée en Orient.
————————
masser 3.
(ma-sé) v. a.
Dans le langage du billard, frapper la bille avec la queue de haut en bas.
   Masse 2.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.