assuré


assuré
assuré, ée
(a-su-ré, rée) part. passé.
   En sûreté, à l'abri, sûr. Assuré contre les dangers.
   Et le sang répandu de mille conjurés Rend mes jours plus maudits et non plus assurés, CORN. Cinna, IV, 3.
   Typhon qui se croyait assuré par le malheur de ce prince, se vit tout d'un coup abandonné des siens, BOSSUET Hist. I, 9.
   Et seul, sous la main de Dieu, qui sera continuellement à son secours, on le verra l'assuré rempart de ses États, BOSSUET Louis de Bourbon..
   Un sou, quand il est assuré, Vaut mieux que cinq en espérance, LA FONT. Fab. IV, 2.
   Moïse se sauva d'Égypte en Arabie, dans la terre de Madian, où sa vertu, toujours secourable aux oppressés, lui fit trouver une retraite assurée, BOSSUET Hist. I, 3.
   Il lui parut plus assuré d'empoisonner Pygmalion, FÉNEL. Tél. VIII.
   Certain. Présage assuré. Tenez pour assuré.
   Mais voici de retour le fidèle Achorée, Par qui j'en apprendrai la nouvelle assurée, CORN. Pomp. II, 1.
   Des nouvelles assurées, CORN. Ex. de Rodog..
   Les auteurs qui ont écrit les quatre Évangiles ne reçoivent pas un témoignage moins assuré du consentement unanime des fidèles, des païens et des hérétiques, BOSSUET Hist. II, 13.
   Du moins est-il assuré qu'il se faisait des cantiques que les pères apprenaient à leurs enfants, BOSSUET ib. II, 3.
   Mais est-il bien assuré que dans ces contrées si fertiles et si agréables, il se trouve tant de gens qui veuillent se défaire de leur patrimoine ?, VERTOT Révol. rom. liv. XII, p. 184.
   Il est bien assuré qu'on ne se détache jamais sans douleur. - Il est assuré que vous servez l'Église par vos prières, PASC. édit. COUSIN..
   Tout ce que j'ai prédit n'est que trop assuré, RAC. Brit. I, 1.
   Rome tient maintenant sa victoire assurée, RAC. Mithr. V, 1.
   L'infaillible refuge et l'assuré secours, MALH. II, 1.
   Il n'est rien ici-bas d'éternelle durée ; Une chose qui plaît n'est jamais assurée, MALH. V, 4.
   Qui est sûr de, qui se fie en.
   Il fallait être assuré de Dieu, BOSSUET Hist. II, 3.
   Ne vous tenez point pour assurée sur votre vertu, BOSSUET IV, Prof. 1.
   Qui a la certitude de, sachant sûrement. Qui peut être assuré de son propre bon sens ? Arguments, de la fidélité desquels il était assuré. Bien assuré que le gouvernement ferait la guerre. Se tenir assuré de quelque chose. Ce dont je suis bien assuré.
   Vos yeux ne sont que trop assurés de lui plaire, RAC. Andr. IV, 2.
   Il n'a point son espoir au nombre des armées, Étant bien assuré que ces vaines fumées N'ajoutent que de l'ombre à nos obscurités, MALH. II, 1.
   Affermi, stable. Des pas mal assurés. Main assurée. Ayant une démarche mal assurée. Il ira au supplice d'un pas assuré. Pouvoir mal assuré. Paix assurée.
   Abel tombe, et blessé d'un coup trop assuré, Se roule, se débat, sanglant, défiguré, GILB. Mort d'Abel, ch. VII.
   Hardi, ferme. Contenance assurée.
   Je la vis retenir dans ses mains assurées De l'État chancelant les rênes égarées, VOLT. Sémir. II, 4.
   Est-il possible qu'un homme si assuré dans la guerre soit si timide en amour ?, MOL. Am. magn. I, 1.
   Vous avez beau faire l'assuré, VOIT. Lett. 187.
   Verville n'était guère plus assuré ; la suivante ne disait mot, SCARR. Rom. com. 1re p., 13.
   De fidèles amis et des coeurs assurés, CAMPISTRON Andronic, III, 2.
   Que sa façon est brave et sa mine assurée !, MALH. II, 12.
   Familièrement. Un assuré menteur, un menteur impudent, audacieux.
   Garanti par une assurance. Maison assurée contre l'incendie. Je suis assuré.
   Substantivement. Tous les assurés ont été indemnisés.
   En termes de manége, cheval assuré, cheval qui ne bronche pas

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • assuré — assuré, ée [ asyre ] adj. et n. • 1155; de assurer 1 ♦ Vx Qui met en sûreté, à l abri du danger. ⇒ sûr. 2 ♦ (XVIe) Littér. (Choses) Qui est certain. ⇒ évident, indubitable, infaillible, sûr. Tenez pour assuré qu il viendra. La mort, « terme… …   Encyclopédie Universelle

  • Assure — As*sure, v. t. [imp. & p. p. {Assured}; p. pr. & vb. n. {Assuring}.] [OF. ase[ u]rer, F. assurer, LL. assecurare; L. ad + securus secure, sure, certain. See {Secure}, {Sure}, and cf. {Insure}.] 1. To make sure or certain; to render confident by a …   The Collaborative International Dictionary of English

  • assure — as·sure vt as·sured, as·sur·ing 1 chiefly Brit: insure 2 a: to inform positively the seller assured the buyer of his honesty b: to provide a guarantee of …   Law dictionary

  • assure — assure, assurance These are terms used principally in the context of life insurance, although even here the verb is no longer common. You insure your life and take out life assurance (or insurance). Both words are rapidly becoming redundant… …   Modern English usage

  • assure — [v1] convince, relieve doubt bag*, bet on*, comfort, encourage, hearten, inspire, persuade, reassure, satisfy, sell*, sell on*, soothe; concept 68 assure [v2] promise affirm, attest, aver, brace up, buck up, certify, confirm, give one’s word,… …   New thesaurus

  • assure — [ə shoor′] vt. assured, assuring [ME assuren < OFr asseurer < ML assecurare < L ad , to + securus, SECURE] 1. to make (a person) sure of something; convince 2. to give confidence to; reassure [the news assured us] 3. to declare to or… …   English World dictionary

  • assure — (v.) late 14c., from O.Fr. asseurer (12c., Mod.Fr. assurer) to reassure, calm, protect, to render sure, from V.L. *assecurar, from L. ad to (see AD (Cf. ad )) + securus safe, secure (see SECURE (Cf. secure)). Related: ASSURED (Cf …   Etymology dictionary

  • assure — insure, *ensure, secure Antonyms: alarm Contrasted words: *frighten, scare, fright, terrify: abash, discomfit, *embarrass: *intimidate, cow …   New Dictionary of Synonyms

  • assure — ► VERB 1) tell (someone) something positively to dispel doubts. 2) make (something) certain to happen. 3) chiefly Brit. cover by assurance. DERIVATIVES assurer noun. ORIGIN Old French assurer, from Latin securus free from care …   English terms dictionary

  • assure — as|sure W3S2 [əˈʃuə US əˈʃur] v [T] [Date: 1300 1400; : Old French; Origin: assurer, from Medieval Latin assecurare, from Latin ad to + securus safe ] 1.) to tell someone that something will definitely happen or is definitely true so that they… …   Dictionary of contemporary English


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.