aube

aube
aube 1.
(ô-b') s. f.
   Premier blanchissement de l'horizon, au point du jour. L'aube du jour, l'aube matinale ou simplement l'aube.
   Et du temple déjà l'aube blanchit le faîte, RAC. Athal. I, 1.
   Terme de pêche. Sardines d'aube, sardines que l'on prend à la pêche du matin.
   L'aube des mouches, l'heure de midi.
   Terme de marine. Le temps qui s'écoule entre le souper de l'équipage et le moment où se prend le premier quart.
   XIe s.
   Par main [matin] en l'albe, si com li jurz esclaire, Ch. de Rol. LII.
   XIIe s.
   En mer se mettent quand l'aube est esclarée, Ronc. p. 118.
   Peu ai-je eü, En la chambre [de ma dame], de joie ; Trop m'a neü [nui] L'aube qui me guerroie, Romancero, p. 68.
   Si cume la clarted de l'albe est bele et clere, quant li soleilz lieved par matin, Rois, 211.
   XIIIe s.
   Devant l'aube aparant, ains qu'il fut ajourné, Berte, XV.
   Renart conmence à apeler [le loup], Qu'ileuques ne volt plus ester, Que jà estoit l'aube crevée, Ren. 1175.
   Tu ies.... Aube qui le jor nos amainne, RUTEB. II, 13.
   Aussi comme l'aube du jour aparoit, nous nous atirames [préparâmes] de touz poins, JOINV. 224.
   XVe s.
   À l'aube du jour, FROISS. I, I, 150.
   XVIe s.
   Dès l'aube du jour, AMYOT Comment refrén. la colère, 41.
   Au tiers jour, à l'aube des mouches, nous apparut une isle triangulaire, RABEL. Pant. IV, 9.
   Provenç. et espagn. alba ; portug. alva ; ital. alba ; de albus, blanc (voy. album).
————————
aube 2.
(ô-b') s. f.
Long vêtement de toile blanche que portent les prêtres dans les cérémonies.
   L'aube offre de douces consonnances avec les idées religieuses, CHATEAUB. Génie, IV, I, 2.
   XIIe s.
   Dunc s'esteit desparé de l'aube senz delai ; En chape e en surpliz remist [resta]...., Th. le mart. 37.
   XIIIe s.
   Et puis après, l'aube qui est purement blanche, qui senefie virginité, Chr. de Rains, p. 104.
   De la cité s'en ist l'eschiele de clergie [la troupe des clercs], Revestu de lor aube, bien çaint et haubergie, Ch. d'Ant. VIII, 409.
   Provenç. et espagn. alba ; de albus, blanc (voy. album).
SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE
2. AUBE. - HIST. Ajoutez :
   XVe s.
   Mauldite soit l'eure que je fus oncques née, et que je ne mourus en mes aubes [langes], Les 15 joies de mariage, p. 15.
————————
aube 3.
(ô-b') s. f.
Planche fixée à la circonférence d'une roue de moulin à eau, et sur laquelle s'exerce l'action du liquide.
   Les roues des bateaux à vapeur ont aussi des aubes appelées à tort ailes, pales et vannes.
   XIIIe s.
   Cil qui le tient à louage [le moulin], doit livrer quevilles, fusiax, aubes et teles cozes menues, BEAUMANOIR XXXVIII, 16.
   Se li mestre qui gardent le mestier treuvent arçon mauvès, c'est à savoir aube, il doivent le aube faire taillier hors nettement, Liv. des mét. 215.
   Fuz qui soient bon et loial à faire leur mestier, c'est à savoir de fin cuer de chaisne sans aube, de perier, d'alieret d'erble, ib. 103.
   Aube, en ancien français, veut dire bois blanc ; de là le nom des aubes de moulin, qui sont en bois blanc ; de albus, blanc (voy. album).

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

См. также в других словарях:

  • aube — aube …   Dictionnaire des rimes

  • Aube — Saltar a navegación, búsqueda Aube …   Wikipedia Español

  • Aube — steht für: Aube (Fluss), einen Fluss in Frankreich das nach diesem Fluss benannte Département Aube Aube (Moselle), Gemeinde im Département Moselle Aube (Orne), Gemeinde im Département Orne Aube ist der Familienname folgender Personen: Hyacinthe… …   Deutsch Wikipedia

  • Aube — Жанры Experimental, нойз, эмбиент Годы 1991 по сей день Страна …   Википедия

  • aube — de prestre, Alba. L aube et poinct du jour, Diluculum, Matuta, Aurora. Ce mot semble venir de Albus, mot Latin, l, muée en u: car le poinct du jour est comme blanc. Devant l aube du jour, Ex anteculano tempore …   Thresor de la langue françoyse

  • Aube — Aube, n. [See {Ale}.] An alb. [Obs.] Fuller. [1913 Webster] || …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Aube [2] — Aube (spr. ōb ), Departement im nordöstlichen Frankreich, nach dem Fluß Aube benannt, aus der Niederchampagne und Teilen von Burgund gebildet, grenzt im N. an das Depart. Marne, im O. an Obermarne, im S. an Côte d Or, im SW. an Yonne und im NW.… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Aube — [o:b] die; , n [ o:bən] <aus fr. aube »Morgendämmerung, Tagesanbruch«> nordfranz. Minnelied, das neben der provenzal. 2↑Alba Vorbild des deutschen Tagesliedes wurde …   Das große Fremdwörterbuch

  • Aube — (spr. Ohb ), 1) Fluß im östlichen Frankreich; Quelle bei Praslay, Nebenflüsse: Anjou, Ravet, Auge u. a.; schiffbar von Arcis an, Mündung in die Seine; 2) Departement in Frankreich, zwischen Seine Marne, Marne, Ober Marne, Côte d or, Yonne; Theil… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Aube [1] — Aube (spr. ōb ), rechter Nebenfluß der Seine, entspringt am Mont Saule (512 m) auf dem Plateau von Langres, Depart. Obermarne, fließt nordwestlich über La Ferté, Bar und Arcis, wo er schiffbar wird, und mündet unweit Romilly nach einem Laufe von… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»