orner


orner
(or-né) v. a.
   Pourvoir de ce qui embellit.
   Je lui bâtis un temple et pris soin de l'orner, RAC. Phèdre, I, 3.
   Ma mère Jézabel devant moi s'est montrée, Comme au jour de sa mort pompeusement parée.... Même elle avait encor cet éclat emprunté Dont elle eut soin de peindre et d'orner son visage, RAC. Ath. II, 5.
   Si vous ne voulez pas que le riche orne sa maison, vous ruinez cent artistes, VOLT. Polit. et législ. Idées républicaines, XXI.
   Des trésors du croissant ornez nos saints autels, VOLT. Tancr. V, 1.
   Rendre plus beau, avec un nom de chose pour sujet.
   Il [l'arbre] servait de refuge Contre le chaud, la pluie et la fureur des vents, Pour nous seuls il ornait les jardins et les champs, LA FONT. Fabl. X, 2.
   Fig. Donner un éclat, un embellissement, comparés à 'éclat, aux embellissements matériels.
   Ce qui distingue ses amis [de Dieu] de tous les autres, c'est la piété ; jusqu'à ce qu'on ait reçu ce don du ciel, tous les autres non-seulement ne sont rien, mais encore tournent en ruine à ceux qui en sont ornés, BOSSUET Louis de Bourbon..
   Saint Augustin considère parmi les païens tant de sages, tant de conquérants, tant de graves législateurs.... tous privés de la connaissance de Dieu et exclus de son royaume éternel.... mais pourquoi les a-t-il faits ?... il les a faits, nous dit-il [saint Augustin], pour orner le siècle présent, BOSSUET Louis de Bourbon..
   Courons, venez orner ce triomphe d'un frère, VOLT. Oreste, V, 7.
   [Catherine de Médicis] Assurait Coligni d'une amitié sincère, L'ornait de dignités, le comblait de bienfaits, VOLT. Henr. II.
   Cet illustre savant a eu le mérite rare d'orner le savoir par le goût, et de joindre à la littérature profonde la littérature agréable, D'ALEMB. Éloges, Bouhier..
   Pour voir et pour orner le succès d'un rival, C. DELAV. Vêpr. sicil. III, 2.
   Ah ! de ces dons heureux les mains qui l'ont orné [un homme heureusement doué] à des tourments sans fin ne l'ont pas condamné, C. DELAV. ib. III, 1.
   Orner la mémoire, mettre dans sa mémoire des passages beaux ou utiles de différents auteurs et de différents genres.
   Fig. Pourvoir des ornements du style, de la rhétorique. Les figures servent beaucoup à orner le discours.
   Pour orner une telle vie, je n'ai pas besoin d'emprunter les fausses couleurs de la rhétorique, et encore moins les détours de la flatterie, BOSSUET Bourgoing..
   S'orner, v. réfl. Se couvrir de ce qui embellit. La campagne s'ornait de verdure et de fleurs.
   ORNER, PARER, DÉCORER. Orner, du latin ornare qui signifie pourvoir, équiper, marque l'addition d'une chose solide en même temps que brillante. Parer, du latin parare, préparer, apprêter, signifie donner un air d'apprêt ou d'apparat, de cérémonie, de fête, comme est celui que se donnent particulièrement les femmes. Décorer, du latin decus, gloire, honneur, c'est donner un air grandiose, faire paraître superbe ou resplendissant : on pare une chambre ; on décore un palais ; le soleil orne les cieux, il ne les pare ni ne les décore.
   XVIe s.
   Ce n'est, dist le moyne, que pour orner mon languaige, RAB. Garg. I, 39.
   [Dieu] Du vent de sa bouche Fit ce qui attouche Et orne les cieux, MAROT .
   Un beau mourir orne la vie humaine, RONS. 600.
   Provenç. ornar, hornar ; espagn. ornar ; ital. ornare ; du lat. ornare. Curtius rapporte ornare au sanscrit varna, couleur, qui provient du radical vri, couvrir. Dans l'ancien français, on disait aorner, du latin adornare.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • orner — [ ɔrne ] v. tr. <conjug. : 1> • XIIIe; lat. ornare 1 ♦ Mettre en valeur, embellir (une chose). ⇒ agrémenter, décorer, enjoliver, ornementer, 1. parer. Orner une façade de drapeaux. ⇒ pavoiser. Orner sa boutonnière d une fleur. ⇒ fleurir.… …   Encyclopédie Universelle

  • orner — Orner, Comere, Excolere, Ornare, Exornare, Redimire. Orner et parer, Decorare, Condecorare. Orner quelqu un de quelque dignité, Ornare, vel Exornare aliquem magistratu aliquo. Orner aucun, luy aider et favoriser, luy faire tout l avantage qu on… …   Thresor de la langue françoyse

  • orner — ORNER. v. a. Parer, embellir. Il ne se dit que des choses qu on adjouste à d autres pour leur donner plus d esclat, plus d agréement. Orner une Eglise, une Chapelle, un Autel. les miroirs, les tapisseries, les beaux meubles ornent bien un… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Örner — Örner, 1) (Burg O.), Dorf im mannsfelder Gebirgskreise des Regierungsbezirks Merseburg der preußischen Provinz Sachsen, an der Wipper; Alabaster u. Gypsbrüche; 400 Ew.; 2) (Groß Ö.), Dorf ebenda; Salpetersiederei, 2 Kupferhütten u. 800 Ew …   Pierer's Universal-Lexikon

  • ORNER — v. a. Parer, embellir une chose, y en ajouter, y en joindre d autres qui lui donnent plus d éclat, plus d agrément. Les glaces, les tapis, les beaux meubles, ornent bien un appartement. Orner une église, une chapelle, un autel.   Il se dit… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • orner — vt. , décorer, (un autel...) : ornâ (Albanais.001, Saxel.002), dékorâ (001). E. : Manière. A1) orner // décorer orner de fleurs, vt. => Fleurir. B1) orner // décorer orner de façon recherchée (un vêtement) : fâre dé grimasse <faire des… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • ORNER — v. tr. Parer, embellir une chose, y ajouter, y joindre d’autres choses qui lui donnent plus d’éclat, plus d’agrément. Des glaces, des tapis, de beaux meubles ornent cet appartement. Orner une église, une chapelle, un autel. Fig., Orner sa mémoire …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • orner — (v. 1) Présent : orne, ornes, orne, ornons, ornez, ornent ; Futur : ornerai, orneras, ornera, ornerons, ornerez, orneront ; Passé : ornai, ornas, orna, ornâmes, ornâtes, ornèrent ; Imparfait : ornais, ornais, ornait, ornions, orniez, ornaient ;… …   French Morphology and Phonetics

  • Orner son esprit — ● Orner son esprit l enrichir …   Encyclopédie Universelle

  • Peter Orner — is an American writer of fiction. He is the author of a novel, The Second Coming of Mavala Shikongo (2006) and the short story collection Esther Stories (2001). His short fiction has been published in the Atlantic Monthly and the Paris Review, as …   Wikipedia